• Quand Philippe Thomas passe devant la caméra
  • Ne ratez pas le Moris Aids Tour
  • Judo – Opens Africains de Yaoundé et Dakar : sorties encourageantes pour Priscilla Morand
  • Damien Salomon, l’homme animé par la positivité
  • Allégations de maltraitance sur un enfant de 2 ans | Son père : «Zot finn pran nou zanfan akoz bann fos rimer»
  • Nooshreen Beeharry, la tante d’Ayaan : «Mo pa pou pardonn mo ser zame»
  • Il a frappé à mort Ayaan, 2 ans, le fils de sa concubine : Azhar Sobratee, de «jeune homme violent» à «meurtrier d’enfant»
  • Sam Poongavanon : «L’écriture est devenue pour moi une échappatoire...»
  • En avant pour les Mauritius Music Awards 2020
  • Sortie de route meurtrière pour Howard Seedoo, 41 ans : des adieux déchirants à «un homme exemplaire»

Kevila Vadamootoo : le regard dans l’abstrait

La jeune femme prépare actuellement une exposition.

Dites-lui de dessiner une pomme, un paysage, un être humain. Et elle risque de s’ennuyer ! Par contre, les formes, les contours, les couleurs, le tout dans un mélange pas possible, c’est son dada depuis toute petite. Immersion dans le monde de la peintre Kevila Vadamootoo qui, en ce moment, est en train de terminer ses dessins pour une probable exposition collective prochainement, qui devrait se faire à Grand-Baie.

 

Kevila Vadamootoo, Graphic Designer en free-lance, de retour au pays depuis quatre ans après des études dans ce domaine en Australie, découvre les couleurs et les pinceaux très jeunes : «Depuis petite, j’ai toujours aimé voir des choses dans des coups de pinceaux ou des crayons. Après, j’ai découvert l’artiste américain Jackson Pollock, qui a été une vraie révélation pour moi dans le style abstrait. J’aime tellement cette liberté dans la manière de voir les choses», nous dit l’artiste, nièce de Kavi Vadamootoo, poète et thérapeute.

 

En attendant de découvrir l’univers si particulier de cette demoiselle qui aime se fondre dans son décor, vous pouvez la suivre sur sa page Facebook (Vada Arts).