• La Croix Rouge : S’engager, symbole de solidarité et d’humanité
  • JIOI 2019 : Les entraîneurs boostés par leur cash prize
  • Gaia Succulents | Ektah Maha : une succulente... passion
  • Basco Raphael et son amour de «Lamizik»
  • Jin Fei : À la découverte de l’Eden Garden Square
  • Sufyaan Aubeeluck : De juriste à fabricant de bijoux
  • Hippisme 22e journée | Wall Tag persiste et signe !
  • Consommateurs, à vos «eco-bags» !
  • Oliver Thomas : «Les Mauriciens sont fatigués de retrouver les mêmes visages, les mêmes personnes sur l’échiquier politique»
  • MBC : la chaise musicale se poursuit

Jahfazon instaure un «État d’urgence» musical

Son nouvel album sera dans les bacs le mois prochain.

Plusieurs maux rongent la société mauricienne. «Nou rasta nou pli afekte. Nou viktim boukou zafer», souligne le chanteur Jahfazon, de son vrai nom Wendy Ambroise. Celui qui n’a pas sa langue dans sa poche revient avec un quatrième album solo intitulé État d’urgence dont la sortie est prévue pour mars. Il explique qu’il a choisi ce titre car la situation est grave dans le pays.

 

Suite logique de Plis Positivite, Dread dan Babylon et Lyrical Revolution, État d’urgence comprend 11 titres qui font la part belle au reggae et au seggae roots. L’un des titres, Gandia, est d’ailleurs déjà disponible sur YouTube depuis quelques jours. Un morceau qui cadre aussi avec les commémorations entourant les 20 ans de la mort de Kaya et de Berger Agathe. «Ena enn sel morso lor gandia ladan. Lezot se pirman bann revandikasion kot mo pass mesaz a traver mo lamizik.»

 

Jahfazon veut sensibiliser à travers son art. «Je constate que le reggae et le seggae sont trop banalisés de nos jours. Cette musique a perdu son côté contestataire, alors que c’était son but initial, comme l’ont démontré Marley et Kaya. Cet album a pour but de changer la mentalité des gens», confie le chanteur de 38 ans.

 

Il bénéficie du soutien musical des anciens du groupe Israelite, dont il est membre depuis plusieurs années, après avoir fait ses débuts comme guitariste, il y a 20 ans, avec les groupes Ras Farai et Rasinn Kiltir. «Lamor Kaya kinn pouss mwa pou sante. Li domaz selma ki mo lamizik boykote lor bann radio, akoz samem mo servi bann rezo sosio pou fer tann mo lavwa.»

 

État d’urgence est une autoproduction de Jahfazon. En attendant de vous le procurer, vous pouvez vous régaler avec le titre Gandia sur YouTube.