• J SummerSoul : de la country à la musique mauricienne
  • AFED : Un rempart pour sortir de l’impasse
  • Tir à l’arc : 25 aspirants entraîneurs en formation
  • Bless Junior Huteau, 4 ans, compte sur votre générosité
  • Président de la New Chinatown Foundation : Jean-Paul Lam en cinq moments
  • L’arrestation d’une quarantaine de Bangladais provoque l’indignation !
  • Intervention chirurgicale sur les jumelles siamoises : La longue attente de toute une famille
  • Mike Mounawah : être parmi les meilleurs en Angleterre
  • The Club House : la nouvelle adresse qui vous veut du bien !
  • Drame de Mapou | Quatre amis unis dans la mort : la douleur de leurs proches

Jacques Maunick, entre soirée soul et écriture

Il a toujours de la suite dans les idées. Jacques Maunick persiste avec ses soirées Dine and Dance, sauf que, cette fois, il va délaisser le vintage pour accueillir le plus grand nombre. Rendez-vous le 6 octobre, au Hennessy Park Hotel, à Ébène, pour une soirée dédiée à la soul, au funk et au R’n’B.

 

Sur la piste de danse, il y aura, du coup, pas mal de titres d’Aretha Franklin, de James Brown, Michael Jackson mais aussi d’artistes comme Beyoncé, Bruno Mars et Alicia Keys. Et comme c'est une soirée Dine and Dance, vous aurez droit à des plats typiques américains : poulets grillés, hot dogs, hamburgers, entre autres. Prix de l'entrée : Rs 750. Soirée uniquement sur réservation en appelant au 403 7200.

 

En plus de la préparation de sa soirée qui s'annonce énergique, Jacques Maunick pense à un livre. Si une nouvelle édition, moins luxueuse, de son fameux Lalang pena lezo sortira vers la fin de l'année, notre interlocuteur dit préparer un livre intitulé Marke garde, qu'il décrit comme un «pamphlet qui montre les bons autant que les mauvais côtés de l'île Maurice».

 

L'ouvrage se divisera en plusieurs parties : les curiosités que l'on trouve dans la société mauricienne, le français parlé à Maurice, le communalisme et le mauricianisme. Attendons voir si Marke garde trouvera autant preneurs que Lalang pena lezo.