• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Grève de la faim de Ras Natty Baby : une rencontre et une mobilisation

Il n’en peut plus ! Cela fait près de neuf ans que Ras Natty Baby milite pour avoir une pension de la Mauritius Society of Authors, lui qui a tout de même une très solide carrière musicale, en plus d’avoir été l’un des fondateurs de la société. Dans une lettre datée du 31 octobre et adressée à la MASA et au ministère des Arts et du patrimoine culturel, il a signifié son intention d’entamer une grève de la faim d’ici fin novembre si la situation reste la même…

 

Le mardi 9 novembre, l’artiste a été reçu par le ministre des Arts et du patrimoine culturel, Avinash Teeluck, et le directeur et le président de la MASA, Michael Veeraragoo et Gérard Louis respectivement. Tout ce beau monde lui a promis un dénouement positif concernant son dossier.

 

Du coup, l’artiste a suspendu sa démarche de grève de la faim pour le moment. Par contre, lui et plusieurs autres qui le supportent animeront une conférence de presse durant la semaine à venir pour parler de ce problème. Ils invitent d’ailleurs les autres artistes à venir les rejoindre pour les soutenir, qu’ils soient éligibles à la pension de la MASA ou pas.