• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Grand concours Vivaldi a Pucini - Natacha Finette-Constantin : une participation et un sacré parcours

Cette fille du sol est l’invitée d’honneur et l’un des membres du jury de la finale du concours de musique classique qu’organise Immedia en partenariat avec l’Union européenne et le Conservatoire François Mitterrand, et qui se tient ce dimanche, à 18 heures, au Caudan Arts Centre. Elle se confie. 

À 15 ans, elle aspirait à faire autre chose, rien qui n’ait un rapport avec la musique classique ou le chant lyrique. Pourtant, Natacha Finette-Constantin, originaire de Beau-Bassin, est maintenant prof de chant de musique lyrique dans la région parisienne, après une carrière qui l’a fait côtoyer des grandes scènes, des grands compositeurs et vivre des grands moments.

 

Bref, une sacrée artiste mauricienne qui nous fait l’honneur d’être membre du jury pour le grand concours Vivaldi a Pucini que propose Immedia en partenariat avec l’Union européenne et le Conservatoire François Mitterrand, et dont la finale se tient ce dimanche 13 novembre au Caudan Arts Centre (voir hors-texte).

 

Elle le dit d’emblée et le répète plusieurs fois : «J’ai toujours été très timide, je pense que c’est pour ça que mon grand-père m’a inscrite au Conservatoire François Mitterrand, où j’ai commencé dans les chœurs, avant d’intégrer les select singers. À l’époque, il y avait déjà des noms connus comme Sophie Némorin et Linzy Bacbotte.»

 

Elle quittera le Conservatoire par la suite pour se consacrer plus au chant lyrique, aidée par des formateurs exigeants mais qui lui donnent de plus en plus le goût pour cette forme d’art.

 

Et puis, c’est l’envol lorsqu’elle débarque en France : la voilà diplômée du Conservatoire national de Région de Toulouse et du Centre d’Études Supérieures de Musique et de Danse de Toulouse. De 2003 à 2005, elle intègre l’Atelier lyrique de l’Opéra National de Paris. Et les rôles et les spectacles s’enchaînent, notamment à l’Opéra Bastille.

 

En 2001, elle interprète le rôle-titre dans Juditha Triumphans de Vivaldi, à Montpellier ; en 2005, elle sera Donna Elvira dans le Don Giovanni de Mozart, mise en scène par le cinéaste Mickael Haneke, entre tellement d’autres spectacles qui vont l’emmener à travers toute l’Europe. En 2012, alors qu’elle a 31 ans, elle aura même le rôle difficile d’Aida, dans le spectacle éponyme de Verdi, joué à Grenoble, qui réunira près de 10 000 spectateurs en tout.

 

Ici à Maurice, on l’a notamment vue en Frasquita dans le Carmen produit par Opera Mauritius en 2010. Sa dernière apparition sur scène doit remonter à 2019, lors d’un concert au Conservatoire François Mitterrand en compagnie de Sophie Némorin.

 

«C’est drôle, pendant tout ce temps de formation, je n’étais pas totalement consciente des enjeux qui s’offraient à moi et de leur ampleur, je n’étais qu’une jeune fille qui aimait être sur scène. J’éprouvais avant tout du plaisir à m’exprimer sur scène car j’oubliais ma timidité, j’arrivais à m’exprimer si c’était sur une grande scène devant un large public», continue-t-elle.

 

Ce qui nous amène à la finale du concours musical d’aujourd’hui. «Il faut venir soutenir ces talents (…) Il y a du niveau ici, comme avec Jonathan l’Espérance, celui qui m’accompagne au piano aujourd’hui pour la finale (…) Je suis heureuse qu’il y ait de nombreux projets en ce moment pour la musique classique à Maurice, notamment la nouvelle édition de ce concours, qui permet de rendre cet art plus accessible au public mauricien (…) D’ailleurs, je suis aussi heureuse de voir qu’il y a des jeunes talents, voire des très jeunes qui s’y intéressent, et il faut les encourager en répondant présent à ce concours pour les soutenir», souligne la soprano, elle-même maman d’un petit de 8 ans.

 

Qui sait, peut-être qu’il y a un nouveau Natacha Finette-Constantin dans cette bande qui est en compétition aujourd’hui…

 


 

 

Une finale en deux temps

 

Plus que quelques billets disponibles. En tout cas, ça va résonner de fort belle manière au Caudan Arts Centre en ce dimanche 13 novembre, dès 18 heures, lors de la finale du concours. Le tout se tiendra en deux parties : tout d’abord les finalistes du concours seront sur scène pour essayer de rafler les titres. Et en deuxième partie, place à l’Orchestre et au Chœur du Conservatoire François Mitterrand, avec la participation de Natacha Finette-Constantin.

 

Les finalistes sont :

 

Moins de 12 ans instrumentale :
Tariyen CUNAPUDY de Highlands, Phoenix - piano (Allegro de Domenico CIMAROSA)
Steven LIU de Quatre-Bornes - guitare (Waltz de Matteo CARCASSI)
Digeni XILIN de Quatre-Bornes - piano (Sarabande & Gigue de Domenico ZIPOLI)

 

12 à 17 ans instrumentale :
Emma SHEIK BAJEET de Baie-du-Tombeau - flûte traversière (Intermezzo de Pietro MASCAGNI)
Isha NEELIAH de Quatre-Bornes - violon (Allegro du concerto en sol majeur d’Antonio VIVALDI)
Noah RAMAH de Curepipe - piano (Sonate en Ré majeur de Domenico SCARLATTI)
Deepal MAULLOO de Quatre-Bornes - flûte traversière (Concerto en Ré, II Gardellino d’Antonio VIVALDI)
Sheldon PUTTYAH de Mangalkhan, Floréal - violoncelle (Sonate pour Violoncelle et Basse continue d’Antonio VIVALDI
Rahul DHAMI, Kenji LEE SENG, Tobias KON KAM KING et Lisa SHEIK BAJEET - quatuor guitare (Concerto en ré majeur Allegro Giusto & Largo d’Antonio VIVALDI)

 

18 ans à monter instrumentale :
Garry CHELLEN de Queen Victoria, Flacq - guitare (Opus 36 Caprice en ut de Ferdinando CARULLI)
Serena IP WAI LUN de Baie-du-Tombeau - piano (Sonate en la mineur de Domenico SCARLATTI)
Tareq NAROD et Jean-Rémi IP WAN SHEK de Beau-Bassin - piano/guitare (Introduction & Fandango de Luigi BOCCHERINI)

 

Moins de 25 ans vocale :
Adrianna FRÉDÉRIC de Pointe-aux-Sables - Pietà Signore d’Alessandro STRADELLA

 

Plus de 25 ans vocale :
Jessica BABET de Quatre-Bornes - In Quelle Trine Morbide de Giacomo PUCCINI
Steve MAUDRAME de Pointe-aux-Sables - Largo al factotum (Barbier de Séville) de Gioacchino ROSSINI
Avishsing RAMDHANY de Petit-Raffray - Se Tu M’ami, Se Sospiri de Giovanni Battista PERGOLESI
Estelle CATHAN d’Eau-Coulée, Curepipe - Ebben? Ne andrò lontana d’Alfredo CATALANI