• PTr : quand le leadership de Navin Ramgoolam fait débat
  • Triple décès dans un accident | Varsha : «Je n’arrive pas à croire que trois membres de ma famille soient morts»
  • Bibi Nessant Madaree, victime d’un «hit and run» fatal à Phoenix | Ali : «Je lance un appel à témoin pour retrouver le motard qui a tué ma mère»
  • Bulletins retrouvés et contestations : La confusion s’intensifie
  • La somme des doutes…
  • Dr Sleep : Ewan McGregor a le «Shining»
  • Hippisme 34e journée | Opera Royal : message reçu 5 sur 5 !
  • Marjaavaan : Bad boy in love
  • Duke of York Cup | White River : l’épilogue
  • Au Casela : A l’épreuve de l’e-bike safari

Dr Boyzini : retour vers le passé avec «Sold Out» et son tube «Salmi»

Une histoire un peu culinaire et marrante surtout. Mais aussi un vrai tube en ce moment. Voici la chanson et le clip de Dr Boyzini, Salmi Pilon Poul, qui, à l'heure où nous mettions sous presse, affichait pas moins de 60 000 vues sur YouTube en seulement quelques jours ! Le succès est tel qu’on oublierait presque que l’artiste, de son vrai nom Borghini Doguena, a mis en ligne un autre clip, plus sérieux : celui de la chanson Fréquentation mineure qui parle d'un jeune homme condamné parce qu'il a mis enceinte une mineure.

 

On rit pas mal en tout cas avec Salmi Pilon Poul qui, avec une touche du thème musical du dessin animé Inspecteur Gadget, raconte comment un homme embête sa femme pour qu'elle lui fasse un bon salmi de poulet. Mais le titre n'est-il pas à double sens ? «Calmez-vous, rassure Dr Boyzini. Je suis très conscient que le mot ‘‘pilon’’ a un double sens mais là, on parle vraiment du pilon de poulet (rires). Quand vous partez acheter du poulet, vous demandez bien le pilon, vous ne dites pas la cuisse ! Bon, que ce soit clair, la chanson parle de poulet à cuire !» L’artiste est décidément en forme !  

 

Les deux morceaux qu’il propose sont extraits de Sold Out, son nouveau disque à travers lequel il veut opérer un virage dans sa carrière musicale : «J'ai voulu proposer un album qui est un retour aux sources, au style qui m'a fait connaître comme en 2011, où je chantais To bien zoli qui avait eu un certain succès. Vous ne retrouverez pas le Dr Boyzini qui va vous dire : ‘‘Tou dimounn dan gos’’, plus entraînant, ou encore I’M Borghini qui était essentiellement reggae et que j'ai concocté pour parler de choses plus personnelles.»

 

Donc, pour voir toutes les nouvelles choses que propose le docteur, branchez-vous sur YouTube et pour vous procurer tout l’album, rendez-vous chez les disquaires. Sinon, Dr Boyzini prévoit de lancer l’album Sold Out en grande pompe, lors d'une soirée au Shotz, à Flic-en-Flac, le 5 octobre. «Je vais montrer que j'ai du ‘‘carat’’, je veux proposer de la qualité.»