Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Vente illégale de vieille ferraille, pollution, routes impraticables… : Les habitants de Rughooputh Lane, Quatre-Bornes, montent au créneau
  • Festival du Livre de Trou-d’Eau-Douce : trois bonnes raisons d’y aller
  • Champions de cross-country - Rencontre avec Sébastien et Christopher Bonnapen : deux frères, une seule passion
  • Yogesh Siraz, côté jardin
  • Santé oculaire : ENL sensibilise les pêcheurs
  • Sahib Meerhossen condamné à perpétuité après l’assassinat de Lara Rijs - Son épouse Nazmeen : «Santans-la tro lour»
  • Ces Mauriciens «so in love» de La Casa de Papel
  • Athlétisme - Charge provisoire de détournement de fonds : Vivian Gungaram accusé et soutenu
  • Met Gala : attention les yeux !
  • À Montréal : quand la vie se conjugue avec la Covid-19

Detroit 3 : Resolution : de l’action à la mauricienne

Ismael est un jeune de 20 ans qui veut faire de belles rencontres et des films qui lui font plaisir.

À force de persévérance, on y arrive ! C’est le cas de Gregory Ismael Duprat qui a pris près de trois ans pour nous pondre ce court-métrage d’action pas parfait mais rempli de bonnes intentions. Il nous parle de cette expérience qui le motive pour la suite.  

L’histoire est celle d’un fan. Gregory Ismael Duprat, 20 ans seulement, est du genre à s’abreuver de comics et de mangas, tout en étant un fervent admirateur des films de James Cameron (Avatar), Peter Jackson (Le seigneur des anneaux) ou encore Christopher Nolan (Tenet). Le musicien (bassiste), qui pratique aussi les arts martiaux et le Parkour, s’est donc lancé dans le difficile parcours d’un premier court-métrage qu’il a réalisé avec ses amis, Detroit 3 : Resolution, qui raconte une histoire d’opération musclée à grands coups de coups de pied et de fusil. Vous pouvez le voir sur YouTube !

 

Et si tout n’est pas parfait (costumes, acteurs, décors… Tout est très artisanal), on sent bien la bonne foi, le film de fan et la volonté de nous faire passer un bon moment. Une bonne motivation, une positive attitude pour le réalisateur : «Au début, je ne faisais que des courts-métrages très courts, pour le fun, mais qui n’avaient pas vraiment de grande signification. De plus, faire des films devient de plus en plus compliqué avec de nouveaux logiciels. Mais j’ai voulu persévérer et proposer quelque chose qui avait du sens en peu de temps, d’où l’idée de ce film qui parle de rébellion contre un système, tout en proposant de l’action et du divertissement. Les grosses influences sont les deux films The Raid de Gareth Evans, deux sacrés morceaux récents en matière de film d’action.»

 

Le tournage était aussi un sacré moment pour Ismael et son équipe composée de Jean-Noël Abellard (Cinematographer), Micheal So (expert en wushu et chorégraphe de combats), Jean-Michel Arthur (de Team Impulsion, spécialistes de Parkour), Nick Madoo, Terence Desveaux, Kemal et Jhandraj Goorbin, Jeremy Soopin et Rachel Duprat, entre autres. «Il y a eu des connaissances, de belles rencontres aussi, et on a pu coordonner tout ça avec chacun, en plus des gens qui s’y connaissaient en photographie de films ou en arts martiaux», poursuit Ismael. «On pourra apprendre, faire mieux par la suite, avec toutes ces connaissances réunies.»

 

Fort d’un tournage et d’une longue postproduction (beaucoup d’effets numériques), Detroit 3 : Resolution avait accumulé plus de 1 600 vues à l’heure où nous mettions sous presse. «C’est un bon encouragement, beaucoup m’ont soutenu, certains veulent même jouer dans mon prochain film», confie le jeune réalisateur. Justement, c’est quoi la suite ? «J’ai des idées, je voudrais mélanger plusieurs genres, vu que je suis un amoureux des sports extrêmes, mais pourquoi pas de l’horreur et de la comédie aussi ?»

 

Bonne continuation en tout cas jeune homme ! Sinon, allez voir son film…