Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Premier League : Manchester City règne sur l’Angleterre
  • Déconfinement et déconfiture
  • Coup d’envoi de la saison hippique hier : chutes en série… et décès du jockey Nooresh Juglall
  • Les trois frères Gurroby arrêtés après la saisie record de Rs 3,7 milliards de drogue - Anna, leur mère : «C’est dur de voir mes enfants accusés à tort»
  • Aidons à sauver le Musée de la Petite Collection
  • Se divertir malgré les restrictions : comme une envie de prendre l’air
  • Autonomisation des personnes en situation de handicap : Vibhesh Santoo, 22 ans, s’engage
  • Crime à Grand-Gaube : la version de Michelle Ropa intrigue les enquêteurs
  • Covid-19 : plusieurs personnes coincées à l'étranger depuis plus d’un an - La Mauricienne Ranini Cundasawmy, en Thaïlande avec son époux : «Comment nous nous sommes retrouvés bloqués là-bas»
  • Mon expérience de la quarantaine

Des raisons d’attendre «Mortal Kombat»

Des ninjas rivaux, des moines et beaucoup, beaucoup de sang au programme !

Ce 23 avril, la nouvelle adaptation de la franchise de jeux de combat s’amène sur HBO Max (et sur d’autres plateformes par la suite). Voici quelques raisons de s’y pencher… ou pas. Prêt ? Fight ! 

Une découverte si vous ne connaissez pas

 

En gros, Mortal Kombat, franchise de la compagnie Midway puis de Netherealm Studios, qui a pris naissance dans les salles d’arcade en 1992, c’est ça : plusieurs mondes s’affrontent dans un tournoi ultra-secret. Et bien sûr, les humains en font partie : on a les moines Liu Kang et Kung Lao, les militaires Sonya Blade et Jaxx, l’acteur de films d’arts martiaux Johnny Cage et, carrément, le dieu du tonnerre, Raiden. Face à eux, le ninja de glace Sub-Zero, le ninja mort-vivant Scorpion, l’homme à l’œil laser Kano, l’être aux quatre bras Goro et le coordonnateur du tournoi Shang Tsung qui peut prendre l’apparence de n’importe qui. Et ce n’est que le début, avec plein d’autres personnages qui arrivent par la suite… Bref, un réel univers fantasy très gore, pour une franchise de jeux de combat qui en est tout de même à son onzième volet !

 

Fidélité

 

Ce qui est réconfortant avec le premier film du réalisateur Simon McQuoid, c’est que les images provenant de la bande-annonce laissent supposer un univers bien respecté, avec un ton très sérieux, des personnages qui ressemblent à ceux des jeux et surtout de la violence très gore, marque de fabrique des jeux. Heureusement aussi, le budget semble pouvoir mettre en avant les fameuses folies des jeux (harpon, bras bioniques, monstre à quatre bras, boules de feu, pouvoirs de glace, etc.). Le film est aussi produit par James Wan, connu pour ses Insidious et The Conjuring, qui a quand même une certaine exigence de qualité…

 

Le premier film a un peu vieilli

 

1995 quand même… C’est cette année-là qu’est sorti le premier film Mortal Kombat, de Paul W. S. Anderson (qui a, depuis, fait les films Resident Evil et Monster Hunter, aussi des adaptations de jeux vidéo), avec notamment Christophe Lambert en dieu du tonnerre. Si le film était sympa comme un bon rêve d’ado, avec moult bastons, effets spéciaux et musiques bien dans le ton, il faut avouer qu’il a un peu vieilli depuis le temps. Nous ne mentionnerons pas sa suite, Mortal Kombat Annihilation, tellement fauché qu’il tient beaucoup du film artisanal… Ce nouveau long-métrage devrait donc actualiser tout ça avec les exigences et le ton des blockbusters d’aujourd’hui.

 

… Mais

 

Alors, si le tout est plutôt prometteur, il y a quelques petites choses qui peuvent fâcher. D’abord, les puristes n’ont pas aimé que le personnage de Johnny Cage soit absent du casting, la production disant le réserver pour une probable suite. Autre chose qui n’a pas fait que des heureux : un nouveau personnage du nom de Cole Young fait son entrée dans le film, histoire de familiariser les non-initiés à l’univers. Sinon, la production a aussi mis en ligne une toute nouvelle version du Techno Syndrome des Immortals, la fameuse musique techno accompagnant la franchise (où on a le monsieur qui hurle : «Mortal Kombat !»), une nouvelle version un peu plus light quand même…