• Diabétiques : quelques conseils pour un hiver sans souci
  • Association féminine pour saisir l’avenir : un engagement citoyen et solidaire
  • Jocelyn Chan Low : «La jeune génération, sans doute en raison d'un avenir plus qu'incertain, est plus encline à contester le statu quo»
  • Accusé d’avoir comploté pour faire braquer la bijouterie de son époux - Reeta Moosahur : «Enn polisie inn zwe enn move rol ek mwa»
  • À ne pas rater : et de deux pour des grosses séries à venir !
  • Atypik Cafe : les «nanas» pas comme les autres d’Axel Surette
  • Accidents fatals à Belle-Vue Maurel, Sainte-Croix et Mahébourg : douleur et stupeur après la mort tragique de quatre personnes âgées
  • Héroïne, haschisch, cannabis… : une semaine riche en saisies
  • REVOLT : trois line ups pour un album métal
  • Priyadharshini Radha : d’amour et de pâtisserie

Christopher Warren Permal : en route pour l’Olympia

Le jeune artiste se prépare pour assurer sa première partie dans un peu plus d'un mois.

Le 13 février, il va s’imposer dans la salle mythique. Ce jour-là, Christopher Warren Permal, jeune chanteur de 23 ans responsable de la récente chanson Eliza, jouera en première partie du chanteur haïtien Arly Larivière et son groupe Nu Look, à l’occasion de leurs 25 ans de carrière. Notre compatriote raconte.  

Pour lui, c’est le rêve. Il y a de quoi ! Après Lisa Ducasse en novembre 2019 – en première partie de Zazie –, un autre jeune va s’exprimer sur la scène du fameux Olympia de Paris : Christopher Warren Permal. Un jeune artiste qui a eu un double cadeau en ce début d’année, son récent single Eliza ayant aussi été sacré disque de l’année sur Wazaa FM.

 

Et ce 13 février, le jeune homme, qui nous a aussi offert dans le passé la reprise d’Agatha, tube du chanteur Richemond Rebet, sera à Paris pour la première partie des Haïtiens de Nu Look, qui célèbrent leurs 25 ans de carrière ce jour-là dans la mythique salle parisienne. En pleine préparation de ce moment, Christopher Warren Permal nous confie : «C’est un rêve et cela montre que le bon travail et les amitiés portent aussi leurs fruits. C’est un rêve double en plus, puisque je vais être sur la scène de l’Olympia, là où ont joué tellement d’artistes de grand calibre. Et en plus, je jouerai en première partie de Nu Look qui est une formation haïtienne légendaire ! Le tout s’est fait via plusieurs contacts, notamment Mario Ramsamy et Yoven Sada. Ce dernier, qui a déjà fait beaucoup pour les artistes locaux en Europe, attendait juste le bon moment pour moi, vu que ma carrière avançait avec de nouvelles chansons et que je devais acquérir de l’expérience sur scène, pour que je puisse jouer sur une grande scène comme l’Olympia. Le timing était donc bon et vous imaginez ma joie lorsqu’on m’a fait la proposition», nous dit le jeune chanteur qui, du coup, va aussi signer chez M2M Production Label qui produit plusieurs événements en Europe avec des artistes de l’océan Indien.

 

En tout cas, il devra garder le niveau s’il veut chauffer la salle comme il faut. D’ailleurs, notre jeune interlocuteur est actuellement en plein boulot pour pouvoir présenter quelque chose de top : «Sur scène, je serai avec le DJ Ashwin qui est aussi mauricien et qui a accompagné plusieurs artistes en Europe. Le plus top aurait été d’emmener mon groupe avec moi mais avec la situation sanitaire, tout est devenu plus compliqué. Donc, il faudra faire avec mais on devrait s’en sortir. Pour l’occasion, je travaille sur deux nouveaux morceaux en français, en plus d’Eliza et Agatha. Que le public présent soit haïtien, mauricien ou français, on devrait bien chauffer la salle à nous deux.»

 

Sinon, il va aussi arpenter les routes européennes : «Avec la Covid-19, peu d’artistes locaux ont pu aller chauffer les Mauriciens de la diaspora en Europe, si ce n’est Alain Ramanisum et Laura Beg, qui ont eu la chance de partir récemment. Je vais donc profiter de ma première partie à l’Olympia avant d’entamer une mini-tournée, avec plusieurs dates à Paris et à Rome, en attendant que les choses bougent plus pour les festivals en juin/juillet.»

 

En voilà un qui a du boulot mais aussi de la passion et une carrière qui ne finit pas de grimper.