• Nouveau centenaire : Issac Jan Mahomed raconté par sa petite-fille
  • À Baie-du-Tombeau : un jeune trafiquant coffré avec Rs 29 M d’héroïne
  • Horizon Paris 2024 : les athlètes heureux de leur sélection
  • Marie-Kelly Somauroo ou l’art de créer des savons artisanaux
  • Allégations de complot contre Sherry Singh : quand le dernier «move» de Shameem One and Only «intrigue»
  • En cinq jours, il perd sa fille dans un accident et sa femme d’une maladie | Ignace Bothille, 80 ans : «Je suis effondré…»
  • Caroline Jodun dit «Merci» avec un troisième album
  • Arrestation de Bruneau Laurette : «Je serai un fighter jusqu’au bout»
  • Anaïs Lagrosse : ma toute nouvelle couronne de Miss University Africa Mauritius
  • Accusé de «Breach of ICTA» | Dhiren Moher : «Mo pann avoy okenn mesaz a karakter rasial»

Ces événements qui devaient se faire mais…

Le Covid-19 a eu raison de tous ces beaux moments qui se préparaient dans l’île, venant d’artistes d’ici et d’ailleurs. Petit topo, si vous ne le saviez toujours pas…

M. Pokora

 

Beaucoup de monde et beaucoup d’énergie étaient prévus. Hélas, notre rendez-vous avec M. Pokora, prévu pour le 30 avril au complexe de Côte d’Or, n’aura pas lieu, l’artiste ayant lui-même mis entre parenthèses sa tournée mondiale, le Pyramid Tour. À l’heure où nous mettions sous presse, les organisateurs d’Adrenaline Factory travaillaient toujours sur les modalités de remboursement. 

 

Mama Jaz

 

Cela se fera… chez vous ! Le mois d’avril, c’est un peu le mois du jazz, avec les concerts du festival Mama Jaz. Or, cette nouvelle édition, qui proposait à nouveau du live au Caudan Arts Centre, tous les dimanches du mois d’avril, est chamboulée. Sauf que les organisateurs ont rebondi. Ainsi, l’édition 2020 de Mama Jaz se fera sans public mais bien en live, avec deux concerts qui seront en streaming sur le site Web du festival (www.mamajaz.org), suivis d’une diffusion sur la MBC : le dimanche 12 avril à 18 heures avec Belingo Faro et Gina Jean-Charles, et le dimanche 26 avril, toujours à 18 heures, avec Eric Triton et son projet musical. Sinon, le podcast spécial sur le site du festival est toujours d’actualité. Rendez-vous donc le 30 avril pour la Journée internationale du jazz.

 

Chronixx

 

C’était l’événement de l’année pour la boîte Culture Events. Hélas, alors que beaucoup attendaient l’artiste Chronixx le 9 mai au Green Village du Morne, l’événement, lors duquel devaient aussi se produire des artistes comme Avneesh et le groupe Les Inkonus, a été cancelled. Dans un communiqué, Culture Events explique que «l’artiste souhaite faire cette prestation à Maurice et si cela n’est pas possible pour cette année, nous ferons de sorte à ce que le concert se fasse l’année prochaine. Tous ceux ayant acheté leur billet, pour le remboursement, veuillez retourner votre billet au point de vente où vous l’avez acheté». Pour plus d’infos, appelez le 5846 8181.

 

Lydian Nadhaswaram

 

 

Il faudra attendre pour l’émerveillement. Le petit prodige et protégé du compositeur indien A. H. Rahman, Lydian Nadhaswaram, devait nous offrir un moment magique de virtuosité le 7 avril au Caudan Arts Centre. Il faudra donc prendre votre mal en patience. Le petit viendra finalement le dimanche 22 novembre, toujours au Caudan Arts Centre. Gardez vos billets !

 

La pièce «Les justes»

 

Les fans d’Albert Camus patienteront. La Trup Sapsiway devait présenter Les justes d’Albert Camus en kreol morisien, avec toujours une histoire de terroristes et d’assassinats. Initialement prévue au Théâtre Serge Constantin au début d’avril, cette représentation a été reportée à une date qui ne nous avait toujours pas été communiquée à l’heure où nous mettions sous presse.

 

Off Kaz’Out avec Sona Jobarteh

 

Un beau moment féminin qui ne se fera pas. La belle Sona Jobarteh, qui devait nous offrir un concert en compagnie de ses musiciennes le 18 avril à la rue Edith Cavell, Port-Louis, ne sera finalement pas des nôtres pour nous bercer avec ses rythmes africains. Espérons voir l’artiste lors du festival Kaz’Out en novembre, si tout est ok d’ici là.

 

Tribute to Johnny Hallyday

 

Il faudra attendre pour que le feu s’allume. L’hommage musical mauricien à Johnny Hallyday, prévu au Caudan Arts Centre les 29 et 30 avril, a été reporté à une date ultérieure. Patience donc ! Lors de cet événement, on allait retrouver sur scène notre ténor national Jean-Michel Ringadoo dans le rôle de Johnny, sous une direction musicale de Thibault de Robillard et Vincent Nombro, sans oublier toute l’équipe des chanteurs et musiciens. 

 


 

Les artistes s’inquiètent et s’interrogent

 

La communauté des artistes n’est pas épargnée en ces temps difficiles. En plus des annulations et des reports des concerts, les chanteurs d’hôtel, ceux qui jouent souvent dans des pubs et autres endroits publics, sont aussi affectés. C’est dans ce sens que tout un collectif important d’artistes de l’industrie musicale devait se réunir le temps d’une conférence de presse le vendredi 20 mars, ce qui n’a finalement pas été le cas en raison du confinement. Par contre, une lettre a été déposée au bureau du Premier ministre, au ministère des Finances et à celui des Arts et du patrimoine culturel pour faire part des inquiétudes des artistes.

 

Du côté de ce ministère justement, l’on nous a fait part qu’il a été question du sort des artistes en cette période de pandémie. Une question a été soulevée en début de semaine au Parlement, le ministre des Finances soulignant que son plan de soutien va aussi s’appliquer aux artistes et que le ministère des Arts et du patrimoine culturel travaillera en collaboration pour assurer que les intérêts des artistes soient respectés.