Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5-PLUS DIMANCHE

Pendant cette période de confinement, profitez de 5-Plus Dimanche, l’express, Business Mag, Weekly, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

  • Réouverture partielle des centres commerciaux : en attendant des jours meilleurs
  • Blakkayo : place aux «Soz serye»
  • Asha Sumputh ou la Mauricienne devenue le visage des publicités anti-crise en France
  • Budget 2020-2021 : entre attente et espoir
  • Plan d’action pour le secteur créatif  : les artistes espèrent mais s’interrogent
  • Décès de Caël Permes : la MCIT enchaîne les arrestations
  • Galaxy Note 20 : rumeurs sur des puissants
  • Le MAJSL dévoile un plan de trois mois : Des activités de jeunesse en ligne
  • Eid-ul-Fitr : Un moment de partage et d’amitié malgré le «lockdown»
  • Lutte antidrogue : les saisies se multiplient

Brightburn : l’enfant du mal | Le côté obscur du super

Un petit garçon qui cache de bien sombres pouvoirs…

Maman Tori voulait un bébé mais elle commençait à désespérer avec le temps. Et puis est venu Brandon, un petit gars très doué. Sauf qu’en grandissant, ce dernier va découvrir qu’il a des super pouvoirs. Ce sera le début d’une descente aux enfers qui va n’épargner ni lui ni son entourage. C’est tout le propos de ce Brightburn. Sauf que le petit va sombrer dans le côté sombre de la force, alors qu’il pourrait devenir une sorte de gentil Superman.

 

Du coup, Brightburn, produit par James Gunn (Les gardiens de la galaxie mais aussi Super et Horribilis), détourne les codes du super-héros (comme avec Super, tiens !) pour nous offrir un résultat qui ne manque pas d’humour noir et de grande violence. Lorgnant plus ou moins le cinéma d’horreur. Aux temps de la victoire des films de super-héros dans nos salles, il est bon de voir un petit rebelle comme celui-là.