• United Colors : Zulu annonce la couleur
  • Shotokan Martial Arts Federation (SMAF) : Couvre-feu sur les compétitions à l’étranger
  • Meurtre de Ritesh Gobin, 11 ans, en 2018 : le meurtrier présumé Sachin Tetree sur le banc des Assises
  • Kesweena Tacoorpersand et Uzma Peeroo : des femmes au cœur des chantiers
  • Manan Fakoo tué par balles : la terrible fin d’un homme au passé tumultueux
  • Zones d'ombre autour de la mort de Kanakiah et Kistnen : deux veuves à la recherche de la vérité sur la mort de leur mari
  • Décès du triathlète Jayrajsing Hazareesing au Morne | Son épouse : «C’était un homme exemplaire»
  • FA Cup | Man Utd vs Liverpool : dans l’oeil du cyclone
  • Lupin sur Netflix : Omar, voleur aimé et mal-aimé
  • Des mots et des manigances…

Après Les Inkonus… les Anonym

Une bande très connue… pour le moment.

Ils ont surpris plus d’un en annonçant la fin de leur aventure musicale. Nous parlons ici des Inkonus. Toutefois, quatre anciens membres et plusieurs autres ont formé un nouveau groupe qui a officié pour la première fois le vendredi 30 ocrobre. Le pourquoi et le comment expliqués par Lionnel Cupidon qui, comme ses amis, a basculé d’un combo à un autre. 

Rideau de fin sur les tubes que sont Andrea et Zoli Fi… Enfin, pas trop quand même. Car si Les Inkonus ont annoncé leur séparation – à travers un post qui a bien fait le buzz sur les réseaux sociaux –, on a maintenant droit au groupe Anonym.
Parmi, on retrouve quatre membres des Inkonus : Bernard Moonsamy et Lionnel Cupidon au chant, Yann Payet au clavier, et Loic Cupidon à la basse. Avec des petits nouveaux dans la place : Frederic Dorlin à la batterie, Samuel David et Wilford Wong à la guitare. Une joyeuse bande qui s’est formée très vite et qui a joué pour la première fois le vendredi 30 octobre, en live, lors du Mo Festival, à Grand Baie La Croisette.

 

Lionnel Cupidon revient sur le passé et le futur, et les directions artistiques empruntées par ses amis et lui. D’abord : kinn arive ? «En ce qui me concerne, je vais parler d’évolution. Avec Les Inkonus, je pense que nous allions dans une direction mais qu’on allait se dénaturer et ne plus ressembler au groupe si nous voulions essayer de nouvelles choses. C’est plus ou moins ce désir de changer, d’évoluer, de tenter la nouveauté, qui a fait que nous avons arrêté l’aventure Les Inkonus, avec tristesse.»

 

L’évolution semble être le maître-mot. Mais quelle évolution ? «Avec le groupe Anonym, nous conserverons cet esprit jeune, léger, tropical aussi, comme avec Les Inkonus. Mais nous voulons aussi aller vers d’autres sonorités, avec des approches plus électroniques et de nouveaux arrangements», poursuit Lionnel Cupidon. Plusieurs chansons des Inkonus, précise-t-il, seront tout de même sur la playlist du groupe lors de ces moments live.

 

D’ailleurs, Anonym, visiblement plus qu’en forme, travaille déjà sur un premier single et devrait entamer une tournée en cette fin d’année, histoire de bien mettre la faya. Et l’année prochaine, si tout se passe bien, la formation devrait proposer son premier album. Au final donc, inconnu ou anonyme, difficile de passer à côté de ces jeunes gens-là…