• Jane Constance & Mickaël Pouvin : deux belles voix pour faire vibrer le Caudan Arts Centre
  • Sport Automobile : La Motors Formula Team en piste le 14 avril
  • Emilie Duval : «On doit tous, que ce soit l’Église catholique ou autre, se sentir concernés par les abus sexuels sur mineurs»
  • Agression mortelle de Shobanand Bhoyroo, 61 ans, par son voisin | Son neveu : «Ce n’était pas la première fois qu’il était brutalisé»
  • Fête de l’Indépendance : Le fabuleux 12 mars du constable Damien Céline
  • Un Mauricien parmi les disparus après l’attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande | Anwar, le frère de Moosid Mohammed Hossen : «C’est un choc»
  • Coupe du monde féminine 2019 : Sous l’œil attentif de Queency Victoire
  • Dengue : Vallée-des-Prêtres en alerte, Maurice sur le qui-vive
  • Captain Marvel : On y va, on n’y va pas ?
  • Décès tragique de Dia Dookhit | Ses parents : «Nous voulons connaître la vérité…»

Alpha : Histoire de «bolom» et de loulou

Allez, tous ensemble pour ce film animalier : aouuuuuuuu !

L’autre nouveau film à l’affiche dans les salles du Star voit une belle jeune femme bien décidée à se venger et à faire régner la justice comme une super-héroïne. Pan ! Pan ! Boom ! Boom !

Retour en arrière. Du genre 20 000 ans en arrière, durant l’ère paléolithique, à l’heure des tribus d’hommes des cavernes, des habitués de la chasse. Dans ce monde encore sauvage rempli de dangers, un jeune homme va tout tenter pour retrouver son peuple. Et sur sa route, il va croiser un loup. Entre les deux naitra une relation forte…

 

Cette réalisation d’Albert Hughes, qui pour la première fois quitte son frère Allen après From Hell et Le Livre d’Eli, vise un public friand d’aventures dans des terres anciennes. Un bon point de départ, en plus porté par un spectacle très visuel plutôt maîtrisé, à grands renforts d’effets numériques. On se laisse donc facilement prendre dans ce récit très survival. Et c’est quand même beaucoup mieux que le médiocre 10 000 B.C. de Roland Emmerich.

 

Donc, sans être un film bêta ou oh méga, Alpha reste potable et se laisse regarder. Il vise le divertissement et la glorification de l’amitié entre l’homme et le loup. Idéal, si vous aimez les films tendance homme des cavernes et les histoires d’animaux et d’humains, main dans la main.