• Groupe Jeunes Solidaires : Pour redonner espoir à La Valette
  • Des enfants de la balle sur les pas de leur père
  • Hippisme 31e journée | Henry Tudor résiste à Big Mistake
  • Quand la campagne se vit en famille
  • Naziha Mestaoui : «La nature n’est pas extérieure à nous, on en fait intégralement partie»
  • Femmes candidates : le prix de l’engagement
  • Elle aurait été battue à mort par son compagnon : l’enfer de Sorenza René raconté par sa grand-mère
  • Lal Kaptaan : Saif Ali Khan dans la peau d’un saint
  • Nazmah Rummun tuée par son fils : Leur entourage entre choc et interrogations
  • Joker : immonde et acclamé

«After» : 50 nuances d’ados

Au programme : des jeunes qui se laissent aller…

Ce sera hot hot hot dans nos salles à partir de cette semaine, avec l’adaptation de ce livre où une teenager bien rangée tombe sous le charme d’un bad boy. Une histoire remplie d’hormones en ébullition.

Il était une fois... Tessa. Elle est top parce qu’elle a un avenir tout tracé. Elle fréquente une bonne école, a des rêves, une carrière professionnelle qui se dessine sous les meilleurs auspices et un petit ami modèle, tout gentil, tout beau ! Sauf qu’un jour, Tessa rencontre Hardin. Hardin est un jeune homme plutôt hard. Il est du genre grossier, rustre, avec des tatouages et tout le tralalala. Bref, c’est le bad boy par excellence. Le pire arrive : Tessa s’amourache de Hardin. Et le reste n’est que 50 nuances d’ados qui veulent du sexe.

 

Car cette adaptation des écrits d’Anna Todd sonne bien comme une version plus jeune du fameux 50 nuances de Grey. Avec peut-être un peu moins de fouets et de nudité. Mais attention, les musiques pop sont bien là ainsi que les bouches entrouvertes, les bisous, les scènes dans l’eau et hors de l’eau, les murmures dans les oreilles, les brrrr, les ahhh, enfin, vous voyez un peu.

 

Si vous aimez tout ça version teenager et que vous avez le même âge que les personnages du film, allez voir After. Mais ne venez pas vous plaindre after…