• Consommation : les petits business en mal… d’œufs
  • Women Entrepreneur Awards 2024 : le défi de Kirti Sheonarain
  • Jeux olympiques & paralympiques : la France dans les starting-blocks
  • Il a joué dans «Indiana Jones», «The Walking Dead», «Fiasco» et «La Recrue» : les vacances mauriciennes de l’acteur Ethann Isidore
  • Deadpool & Wolverine : les super-héros Marvel s’amusent
  • Il a été jugé coupable du meurtre de Vanessa Lagesse après 23 ans : débats chargés d’émotion autour de la sentence de Bernard Maigrot
  • Jeux olympiques 2024 : nos athlètes en mode conquérant
  • Elle crée une cagnotte en ligne et a recours à l’expertise étrangère pour soigner son enfant gravement malade - Isabel Alves : «Je vais défoncer toutes les portes pour sauver mon fils»
  • La Mauricienne Kamla Beechouk, 62 ans, tuée chez elle à La Réunion - Sa meilleure amie Françoise Virama : «Elle était tout pour moi»
  • Adrien Duval nommé Speaker : analyses autour d’une «stratégie digne d'un jeu d'échec»

«A2» : Jason Nelson et sa romance tropicale

Un peu de zouk, un peu de kompa et surtout, beaucoup de love ! Jason Nelson, 28 ans, fils de l’incontournable Harold Nelson (le tube Tora Tora) propose depuis peu le single A2, qui est une collaboration avec le beatmaker Lovemanbeat, de l’île Rodrigues, le tout enregistré sous le label Tibazzrecord. 

Un morceau que l’on peut entendre en ce moment sur les ondes de nos radios, mais qui veut aussi faire une percée à côté, à La Réunion, et aussi en Europe, en attendant un clip que l’artiste nous annonce pour bientôt.

 

Toute une nouvelle aventure pour ce jeune homme qui en est à son huitième single – on lui doit déjà des morceaux comme Lakler mo leker – et qui a débuté sa carrière sur la compilation Révélation 2k17. A2, son nouveau bébé, est une chanson qui lui tient à cœur. «Après une longue pause dans la musique, je reviens avec ce nouveau single qui parle d’une histoire d’amour entre deux personnes qui n’y croyaient pas au début mais qui se retrouvent ensemble au final. On a opté pour une sonorité zouk, mélangé à du kompa et du kizomba, ce qui va faire bouger, à coup sûr, beaucoup de personnes», confie celui qui a découvert sa passion musicale à l’âge de 9 ans.

 

Le single est produit par WeTheStar, maison de disque dirigée par Sean Moon, artiste basé à Dubaï et en Angleterre, qui a aussi un pied dans l’événementiel.

 

En attendant le clip, vous aurez toutes les actus de Jason Nelson sur ses pages Facebook et Instagram.