• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Wendy Netta et Ronish Jearee : l’amour au-delà de la maladie

Le couple est plus uni que jamais face à cette épreuve.

Elle a appris, il y a quelques semaines, qu’elle souffre d’un cancer du col de l’utérus et multiplie depuis les appels à l’aide. Dans cette bataille, cette jeune policière peut compter sur le soutien de sa famille, plus particulièrement de son fiancé Ronish. 

L’amour, dit-on, n’a pas de barrières et ne connaît pas de frontières, pas même celles de la maladie. Wendy Netta et Ronish Jearee en savent quelque chose. Ce couple traverse des moments difficiles depuis que la jeune policière a appris qu’elle est atteinte d’un cancer du col de l’utérus. Malgré tout, le couple a décidé de se serrer les coudes et de combattre ensemble la maladie. D’ailleurs, en soutien à sa compagne qui a récemment dû subir plusieurs séances de chimiothérapie, le jeune homme, Train Captain pour le Metro Express, s’est également rasé le crâne. Un geste de soutien et d’amour hautement symbolique qui a donné force et courage à Wendy.

 

Cela fait plusieurs jours maintenant que cette jeune maman de deux enfants multiplie les appels à l’aide, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans la presse, pour pouvoir se faire soigner dans le privé et vaincre cette maladie qui est arrivée sans crier gare, bousculant tout sur son passage. Alors qu’elle se consacrait pleinement à ses enfants, à son travail et qu’elle préparait son mariage avec son fiancé, prévu pour l’année prochaine, Wendy Netta a appris, le 17 août, qu’elle souffre d’un cancer du col de l’utérus invasif qui était déjà au stade 3. «Quand on a su pour le cancer qui était déjà à un stage avancé, c’était comme si le ciel nous tombait sur la tête. Cependant, Ronish a pris le dessus tout de suite en entamant les démarches pour que je me fasse traiter au plus vite.»

 

Passé le choc, la tristesse et le bouleversement de cette nouvelle, la jeune femme commence, quelques jours plus tard, ses séances de chimiothérapie. «Il fallait tout de suite faire la chimio pour canaliser le cancer et stopper la propagation. Je n’avais pas beaucoup de temps et le cancer risquait de se propage dans ma vessie et mon rectum.»

 

Appel à l'aide

 

Le traitement étant coûteux, la policière publie une vidéo sur les réseaux sociaux, dans laquelle elle parle de sa maladie et lance un appel pour que les Mauriciens l’aident à guérir. Un cri du cœur entendu par plusieurs membres du public dont certains, comme Vimen Sabapati de Lakaz Bar-B-Queue, n’ont pas hésité à se mobiliser. En effet, ce dernier a mis en place une collecte de fonds à l’intention de la mère de famille en lui reversant les profits qu’il aura encourus jusqu’au 30 septembre. «Je voudrais dire un grand merci à nos familles et surtout à tous ceux qui me soutiennent en prière et en faisant un don. Merci de me permettre de continuer mes traitements.»

 

Dans cette bataille, poursuit Wendy, elle peut compter non seulement sur le soutien de Ronish mais aussi sur celui de leurs parents respectifs et évidemment sur celui de ses deux enfants qui lui donnent la force et le courage de se battre. Et il en faut pour vaincre la maladie. «C'est tout un changement dans notre vie de tous les jours. Je dois faire attention à mon alimentation, au soleil. Comme la chimio me fatigue beaucoup, physiquement, c’est plus compliqué. Heureusement, Ronish est là pour m’aider avec les repas, le ménage et mes déplacements. Il m’accompagne aussi pour mes séances de chimio et chez le médecin. Il y a quelques jours, quand il m’a demandé de lui enlever sa casquette et que j’ai découvert qu’il s’était rasé le crâne, ça m’a énormément touchée. J’ai senti, à travers ce geste, tout l’amour qu’il me porte.»

 

Ronish Jearee, lui, fait tout pour être aux petits soins dans ces moments difficiles. «Je dois être fort et l’encourager. Je ne baisse pas les bras. Je l'aide au maximum, surtout quand ce n’est pas facile avec les effets secondaires de la chimio. Néanmoins, nous sommes confiants que nous sortirons victorieux de cette épreuve», avance-t-il. L’espoir de guérir, Wendy Netta le tient aussi de sa foi en Dieu, en qui elle place toute sa confiance. «Je positive au maximum car je sais que c’est un combat, une épreuve que Dieu a donné à son soldat le plus fort. La foi, la confiance et la patience me donnent l’assurance d’une victoire.» Mais pour remporter cette bataille, Wendy Netta a aussi besoin de fonds afin de pouvoir passer la suite de son traitement, d’où son appel à la générosité des Mauriciens. «Peu importe la somme que vous donnez, cela me sera d’une grande aide.» Si vous aussi vous souhaitez la soutenir dans sa quête vers la guérison, vous pouvez faire un don sur les numéros de compte suivants : 000422908509 MCB/ 57173487 Juice/ 01836200034380.