• Fans Voicies : Mon frère, mon rival
  • Liverpool vs Manchester Utd : le pays retient son souffle
  • Ces (gros) bras tendus à Sawmynaden !
  • Soleil : huit conseils pour se protéger
  • Shamima Peer, Sales & Marketing Manager : «Le digital a révolutionné notre façon d’agir, de penser et de faire des affaires»
  • Tennis de table : Nikhil Desscann, l’étoile montante du ping-pong
  • Kebab Street, une nouvelle adresse «miam» dans le paysage de Grand-Baie
  • Jean Alex Augustin, mortellement agressé à la plage | Son épouse : «Nous avons gardé l’espoir jusqu’au bout qu’il s’en sorte»
  • Giantee Dhunnoo, 80 ans, sauvagement tuée à son domicile | Un proche : «Aidez-nous à retrouver son assassin»
  • Annick Lafleur, poignardée par son ex-conjoint | Naomi Aglaé, sa fille : «La police est tout aussi responsable de sa mort»

Venita Purbhoo et son espoir de marcher à nouveau

Elle a les deux jambes amputées jusqu’aux genoux mais elle ne compte pas pour autant baisser les bras. Venita Purbhoo, 45 ans, fait un appel aux Mauriciens et aux autorités pour l’aider à accomplir son rêve le plus cher : marcher à nouveau. Celle qui a perdu ses deux jambes des suites de complications liées au diabète croyait avoir atteint son rêve l’année dernière mais elle a dû faire face à un énième coup dur.

 

En 2019, elle avait pu partir en Inde pour se faire faire des prothèses sur mesure, avec toute la rééducation qui allait avec. Sauf que maintenant, celles-ci ne lui vont plus : «La physionomie de mes jambes a encore changé. Ce qui fait que je ne peux plus me servir de ces prothèses qui étaient pourtant sur mesure. Les médecins en Inde  m’ont dit qu’il me fallait environ Rs 350 000 pour avoir de nouvelles prothèses, plus coûteuses mais plus modernes, capables de s’adapter à mes jambes même si celles-ci changent de forme.»

 

Ce nouveau rêve semble toutefois difficile à atteindre avec la fermeture actuelle des frontières et l’attente pour avoir l’autorisation de faire une quête publique. D’où le cri de cœur de Venita pour avoir toute l’aide possible. Vous pouvez entrer en contact avec elle en l’appelant sur le 5751 8793.