• Championnat de Rallye Automobile - 2e manche : Consécration de Hashim Maudarbocus-Yohann Anseline
  • Ferme communautaire O’Connor : Pour remettre des familles debout
  • Zoé Laure : Le «nail art», sa passion, son métier
  • Construis-moi un «lodge» 100 % écolo
  • Jasmine Toulouse veut réveiller les consciences
  • Porté disparu depuis trois jours, il est retrouvé à Gris-Gris | Firdosh Jahoor : «Zot pou konn la verite mardi»
  • José Moirt : «Un Budget, ce n’est pas faire des cadeaux»
  • Hippisme 13e journée | Cool At Heart : message reçu 5 sur 5
  • Chez Fernand Bistrot : Une nouvelle adresse appétissante et gourmande
  • Aux assises : Roshan Doobraz écope de 25 ans de prison pour le meurtre de son épouse

Varusha Pirappu : Entre prières et célébrations

Pour Morgini et bien d’autres, cette fête est l’occasion de prendre un nouveau départ.

Qui dit Nouvel An dit festivités mais pas que…… Ce dimanche 14 avril, la communauté tamoule célèbre le Varusha Pirappu, aussi appelé le Puthandu. Cette année, la cérémonie officielle, marquant le passage à la 5121e année, se tiendra dans l’après-midi au Mont Choisy Mall. Mais les célébrations commencent bien plus tôt, comme l’explique Vanessen Curoopen, Public Relations Officer de l’Union tamoule. «Varusha veut dire année et Pirappu naissance. Nous nous levons tôt, prenons un bain et prions. Vers 9 heures, nous nous dirigeons vers le kovil. Après des prières, l’homme religieux lit et explique le Pandjangam qui est comme un calendrier pour la nouvelle année à venir. Il nous donne donc des prévisions, l’horoscope, les périodes propices à des événements positifs et négatifs. Par la suite, tout le monde rentre et se réunit pour un déjeuner, avant de partir pour les célébrations à la plage», souligne cet habitant de Highlands.

 

Pour Morgini Murthen, 19 ans, qui habite The Vale, le Varusha Pirappu «est une opportunité de prendre de nouvelles résolutions et l’occasion de se remettre en question pour devenir de meilleures personnes. C’est aussi le moment  où l’on rencontre des proches que l’on ne voit pas forcément durant le reste de l’année, souvent à cause de notre train de vie toujours bien speed». Aujourd’hui, la jeune femme se rendra à la plage publique de Mont-Choisy pour continuer les célébrations, après un repas familial. Ainsi, chez elle, du briyani veg sera au menu de cet événement des plus importants du calendrier tamoul.