Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5-PLUS DIMANCHE

Pendant cette période de confinement, profitez de 5-Plus Dimanche, l’express, Business Mag, Weekly, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

  • Kolektif Rivier Nwar : des poules, des œufs et un appel au don
  • Jeux Olympiques 2021 : la machine se remet en marche
  • Kayne, 2 ans, souffre d’épilepsie générale : sa mère Jaya lance un appel à l’aide
  • La vie de fashionista de Zorah
  • Bien dan ou lapo
  • Quand Nata «Sing» dans le métro !
  • Le bioplastique, la solution de six jeunes contre la pollution
  • Le Top 4 des tisanes pour braver l’hiver
  • Faire son compost-maison : le guide
  • Ces entreprises qui proposent des solutions pour faire face à la crise

Vague de solidarité à travers l’île

Le Lions Club de Rivière-Noire et le groupe Generation Latet Dir ont aussi apporté leur contribution durant cette période de confinement.

Prendre des nouvelles d’un proche, s’assurer qu’il ne manque de rien, faire des courses pour une personne âgée qui ne peut se déplacer… Pareils gestes de générosité sont d’autant plus importants durant la pandémie du Covid-19 qui sévit actuellement. Des organismes s’y sont mis aussi. Comme le Lions Club de Rivière-Noire et le groupe de jeunes Generation Latet Dir de Grand-Port.

 

Entre distribution de 300 packs alimentaires en collaboration avec le Boodhoo Group of Companies aux familles dans le besoin à Cassis, Cité Vallijee, Bain-des-Dames, Pointe-aux-Sables et La Tour Koenig, des masques et yaourts offerts à la crèche Coeur Immaculé de Marie à Quatre-Bornes, et des légumes aux nécessiteux d’autres régions de Maurice, le Lions Club de Rivière-Noire a essayé de venir en aide au plus grand nombre depuis le début du confinement. 

 

Le groupe Generation Latet Dir, avec le soutien du Lion FC, a aussi apporté sa contribution durant cette période de confinement. Samuel Oomar, président de Generation Latet Dir, confie : «Nous avons distribué des vivres dans la région de Vieux-Grand-Port. Nous côtoyons beaucoup de familles dans le besoin et nombreuses sont les personnes qui gagnent leur pain en travail au jour le jour. C’était impensable pour nous de ne pas agir face à la détresse de nos voisins qui sont dans le besoin. Nous avons donc contribué de notre poche mais aussi pris un peu de ce que nous avons chez nous pour partager avec les autres. Car en tant que jeunes, c’est notre devoir de faire le bien.»