• Consommation : les petits business en mal… d’œufs
  • Women Entrepreneur Awards 2024 : le défi de Kirti Sheonarain
  • Jeux olympiques & paralympiques : la France dans les starting-blocks
  • Il a joué dans «Indiana Jones», «The Walking Dead», «Fiasco» et «La Recrue» : les vacances mauriciennes de l’acteur Ethann Isidore
  • Deadpool & Wolverine : les super-héros Marvel s’amusent
  • Il a été jugé coupable du meurtre de Vanessa Lagesse après 23 ans : débats chargés d’émotion autour de la sentence de Bernard Maigrot
  • Jeux olympiques 2024 : nos athlètes en mode conquérant
  • Elle crée une cagnotte en ligne et a recours à l’expertise étrangère pour soigner son enfant gravement malade - Isabel Alves : «Je vais défoncer toutes les portes pour sauver mon fils»
  • La Mauricienne Kamla Beechouk, 62 ans, tuée chez elle à La Réunion - Sa meilleure amie Françoise Virama : «Elle était tout pour moi»
  • Adrien Duval nommé Speaker : analyses autour d’une «stratégie digne d'un jeu d'échec»

Une ado de 13 ans accuse un homme de 42 ans de l’avoir séquestrée et violée - Me Naushad Paurobally : «Zanfan-la bien trouble apre ki li finn fer fas a enn bouro»

Son van scolaire l’avait déposée devant son collège à Port-Louis dans la matinée du lundi 1er juillet. Comme d’habitude, après ses heures de classes, son grand-père est allé la rejoindre à moto pour la ramener à la maison. Contre toute attente, il a appris que l’adolescente de 13 ans, qui est en Grade 8, ne s’était jamais présentée en classe. 

Submergés d’inquiétude et craignant le pire, les parents et proches de la jeune fille n’ont eu autre choix que d’entamer des recherches dans leur localité avec leurs propres moyens vu que, selon la loi, la disparition d’un individu ne peut être signalée à la police avant 24 heures. Bien que leurs recherches se soient avérées vaines, les proches de l’adolescente ne se sont pas laissés abattre et le même soir, ils ont lancé des avis de recherche sur les réseaux sociaux pour solliciter l’aide du public. Ils ont également pu compter sur le soutien du député Eshan Juman.

 

Les internautes ne sont pas restés insensibles aux vidéos partagées par divers médias dans lesquelles les membres de cette famille, angoissés et en larmes, imploraient quiconque détenant des informations sur l’adolescente de les leur communiquer. Pendant trois jours, la disparition inquiétante et «inexplicable» de cette adolescente a tenu en haleine tous les Mauriciens. C’est d’ailleurs grâce à la coopération et à la solidarité de la population que la police a fini par obtenir des informations précises sur l’endroit où se trouvait la jeune fille. Dans l’après-midi du mercredi 3 juillet, c’est accompagnés de volontaires que les limiers du poste de police de Rose-Belle se sont rendus dans une maison à La Rosa où ils l’ont retrouvée en compagnie d’un homme : Akshay Soneea, également connu sous le nom de Mithun, un conducteur d’autobus de 42 ans. Divorcé, celui-ci serait lui-même le père d’une fille de 14 ans. Secourue et conduite au poste de police de Rose-Belle, c’est en présence de sa mère que la jeune fille a raconté aux enquêteurs l’horrible mésaventure qu’elle aurait vécue. Elle aurait été séquestrée, battue et violée par cet individu pendant deux jours.

 

Le premier jour de sa disparition, les proches de l’adolescente avaient obtenu des renseignements selon lesquels celle-ci s’était rendue chez un ami. Il s’avère qu’après avoir été déposée devant son établissement scolaire, elle ne s’est pas rendue en classe et a pris la direction de l’arrêt d’autobus, souhaitant se rendre chez un dénommé Akmez, domicilié à Mahébourg, parce qu’elle n’avait plus de ses nouvelles. Sur place, elle aurait appris de l’un des proches de celui-ci qu’il avait été incarcéré. Désespérée, elle se serait ensuite rendue à la prison de Beau-Bassin en espérant lui rendre visite, mais vu que les portes étaient fermées, elle aurait pris la direction du poste de police de Beau-Bassin, où un officier lui a confirmé que cet homme était bel et bien emprisonné. Elle aurait ensuite pris la fuite avant même que le policier ne puisse lui poser davantage de questions sur son identité et les raisons de sa présence, seule, en ces lieux. Pour des raisons encore floues, elle serait retournée à Mahébourg. Déboussolée et ne sachant pas vers qui se tourner, elle aurait demandé de l’aide à un conducteur d’autobus qu’elle aurait rencontré à Mahébourg dans l’après-midi.

 

Ne se sentant pas bien, elle lui aurait demandé de l’aide pour rentrer chez elle. Mais l’homme aurait fini par l’entraîner jusqu’à sa maison à La Rosa. Aux enquêteurs, elle a raconté que son bourreau l’aurait battue, séquestrée et forcée à avoir des relations sexuelles avec lui à deux reprises. «C’est après qu’elle a brisé une vitre pour tenter d’échapper à son prédateur que des voisins l’ont aperçue et ont informé la police», a déclaré le député Eshan Juman à un site d’informations. Appréhendé après que la police a débarqué chez lui, le conducteur d’autobus, a passé la nuit en cellule, puis a comparu devant le tribunal de Vieux-Grand-Port le lendemain, jeudi 4 juillet, sous une accusation provisoire de causing child to be sexually abused. Il reste en cellule policière. Les enquêteurs ont pu recueillir sa version des faits ce vendredi 5 juillet. Akshay Soneea leur a, pour sa part, expliqué que l’adolescente aurait prétendu qu’elle était âgée de 20 ans lorsqu’ils se sont rencontrés et qu’ils auraient eu des rapports sexuels consentants. Hospitalisée après les faits, la victime devra être examinée par les médecins. L’enquête suit son cours. 

 

L’avocat Naushad Paurobally représente les intérêts de la famille de la victime. Il a rendu visite à l’adolescente à l’hôpital ce jeudi 4 juillet. En attendant que la police boucle cette affaire, celui-ci a lancé un appel à la population et aux internautes pour leur demander «de montrer de l’empathie et de la sympathie envers cette famille (...) Zanfan-la bien trouble apre ki li finn fer fas a enn bouro. Nou finn trouv boukou komenter ek bann montaz video pe sirkile ki bien blesan ; nou demann zot pa partaz sa.» Quant aux membres de la famille de la jeune fille, ils se disent soulagés de l’avoir retrouvée et remercient le public pour le soutien qu’il leur a apporté.