• J SummerSoul : de la country à la musique mauricienne
  • AFED : Un rempart pour sortir de l’impasse
  • Tir à l’arc : 25 aspirants entraîneurs en formation
  • Bless Junior Huteau, 4 ans, compte sur votre générosité
  • Président de la New Chinatown Foundation : Jean-Paul Lam en cinq moments
  • L’arrestation d’une quarantaine de Bangladais provoque l’indignation !
  • Intervention chirurgicale sur les jumelles siamoises : La longue attente de toute une famille
  • Mike Mounawah : être parmi les meilleurs en Angleterre
  • The Club House : la nouvelle adresse qui vous veut du bien !
  • Drame de Mapou | Quatre amis unis dans la mort : la douleur de leurs proches

Trois questions à… Umarfarooq Omarjee, Executive Director chez Omarjee Aviation

Comment est-ce que cela se passe depuis le retour de la compagnie aérienne Alitalia dans le paysage mauricien ?

 

Le vol inaugural a eu lieu à la fin du mois d’octobre. Depuis, les choses avancent. Alitalia opère trois vols par semaine : lundi, jeudi et samedi. Les vols arrivent à Maurice aux alentours de 10h35 et repartent le même jour à 12h25. C’est pour cela qu’on dit qu’une personne qui prend ces vols déjeune à Maurice pour ensuite aller dîner en Italie car les vols atterrissent là-bas aux alentours de 20h30. Omarjee Aviation est le représentant de la compagnie à Maurice. On est très heureux de cette collaboration, surtout qu’Alitalia revient dans l’île après plusieurs années d’absence. Le prix de lancement Maurice-Rome tournait aux alentours de Rs 29 700. Puis, les prix varient aussi. On a des promotions qui sont ongoing. Pour les fêtes, nous travaillons actuellement avec le head office à Rome pour trouver les meilleurs tarifs afin d’inciter plus de Mauriciens à aller en Italie mais aussi en Europe.

 

En quoi est-ce que le pays peut bénéficier de cette collaboration ?

 

Depuis le début des opérations, cela se passe bien et le load est très intéressant. Il y a beaucoup de passagers italiens qui viennent à Maurice grâce à ces vols directs. En sus, il y a des connexions un peu partout en Italie : à Milan, à Venise, à Naples et à Catania, entre autres. Cela permet à beaucoup d’Italiens de pouvoir venir à Maurice pour passer des vacances. Au niveau de Maurice, il y a une diaspora mauricienne qui vit en Italie sans oublier les business partnerships qui se font entre Maurice et Italie, qui est un grand pays producteur. Il y a donc beaucoup d’échanges commerciaux et une ligne directe entre les deux pays permet de faciliter toute transaction entre les deux pays. Je pense que beaucoup de gens saisissent cette opportunité pour partir en Italie, que ce soit pour travailler, visiter la famille ou tout simplement pour des vacances. Alitalia a aussi un très bon réseau européen et la personne qui prend le vol Maurice-Rome, peut aussi aller sur d’autres destinations comme Paris, Francfort, Madrid, Londres, Berlin et Moscou.

 

Et qu’est-ce que ce partenariat représente pour le groupe Omarjee ?

 

C’est une collaboration qui est très importante pour nous. C’est un honneur d’avoir été choisi sachant que c’est une compagnie qui a un peu plus de 70 ans d’expérience dans ce domaine. D’ailleurs, la compagnie opérait à Maurice dans les années 70-75. C’est une des premières compagnies à l’époque à desservir Maurice et c’est historique. Et cela correspond tout à fait aux objectifs du groupe, qui sont d’avoir des partenariats avec des compagnies réputées et solides, tout en partageant ce challenge de contribuer au développement du secteur touristique à Maurice et à l’économie du pays. Omarjee ne cesse d’innover en proposant des prix intéressants pour permettre à plus de Mauriciens de voyager. C’est pour cela que le partenariat avec Alitalia est important pour nous.