Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • L’affaire du «bébé décapité» à l’hôpital de Pamplemousses - Vicky et Sweta : «Nous n’arrivons toujours pas à faire le deuil de notre enfant»
  • Elle fait face pour la seconde fois à un cancer - Diane Colimalay : «Je ne peux pas me résoudre à laisser une maladie me dominer»
  • Moi, survivant du cancer...
  • En convalescence après avoir été poignardé par sa compagne - David Azie, 28 ans : «Nou finn pardonn nou kamarad»
  • EURO 2020 : Les coaches mauriciens sur le grill
  • EURO 2020 : Les pronostics des jeunes fans
  • Séquestré et battu à mort à Karo Kalyptis : Desveaux Augustin, victime d’un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue ?
  • My Body, My Choice, My Voice : ils s’unissent contre la vaccination obligatoire
  • Accidents fatals : des nouvelles victimes, des familles dévastées par la douleur
  • JO 2021 - Haltérophilie : Roilya Ranaivosoa qualifiée pour Tokyo

Tour de l’île à pied : les Dunienville entament leur dernière ligne droite

En route, les rencontres avec  les Mauriciens sont nombreuses.

Il ne reste plus que quelques jours avant qu'Amélie, Laurent et leurs enfants arrivent à la fin de leur tour de l'île. Ce périple a pour but de sensibiliser la population et de récolter des fonds pour la lutte contre le cancer.

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Au fil des villages qu’ils traversent, les Dunienville amassent les souvenirs et les expériences. Après avoir entamé leur tour de l’île à pied le 24 août, au nom du combat contre le cancer, Amélie et Laurent Dunienville et leurs enfants, Raphaël, 10 ans, et Victor, 8 ans, entament la dernière étape de leur périple.

 

À leur compteur, près de 300 km de marche. Ce tour de l’île, qui a pour objectif de soulever des fonds pour l’association Link To Life, qui apporte aide et soutien aux patients atteints de cancer et leurs familles, prendra fin le 19 septembre. D’ici là, le quatuor espère récolter Rs 300 000 au profit de Link to Life.

 

Après plusieurs jours à sillonner le pays à pied, la fatigue commence à se faire sentir chez les Dunienville. Malgré ça, la famille reste plus motivée que jamais. «Au début, c’était assez dur parce qu’il y a la douleur physique qui s’accumule dans les jambes. Les premiers jours, il y avait la fatigue mais je dois dire qu’on commence à s’y habituer. Nos jambes avancent sans trop réfléchir», confie Amélie.  

 

Tout comme leurs parents, Raphaël et Victor ne lâchent rien. Entre la route et les devoirs, ils s’accrochent au nom de cette cause qui leur tient tant à cœur. «Le home-schooling se passe bien. Il y a des jours où c’est un peu plus compliqué mais je ne  mets pas de pression. Il faut dire que c’est assez courageux de leur part parce qu’ils travaillent tous les jours dans une maison, dans une région différente et sans cadre de travail stable, mais ils avancent. Ils sont fit et heureux de participer à ce périple.»

 

Tout au long de ce voyage exceptionnel, Amélie, Laurent, Raphaël et Victor multiplient les expériences et les rencontres qui font de ce tour de l’île un moment fort en émotion dont ils se rappelleront probablement toute leur vie. «C’est un nouveau mode de vie qu’on voudrait avoir ; c’est vraiment l’école de la vie», confie Amélie.

 

Il reste encore quelques jours aux Dunienville avant la fin de leur tour de l’île. Chaque jour, les Mauriciens peuvent continuer à suivre les aventures quotidiennes de cette famille sur les réseaux sociaux, notamment sur les pages Facebook et Instagram : Les Dunien Zil – Travel with Us. Ceux qui souhaitent soutenir leur démarche et l’ONG Link to Life peuvent faire un don sur la plateforme crowdfund.mu.