• JR Créa : l’idée smART de Joelle Rosalie
  • Movember : le cancer de la prostate sous les projecteurs
  • Comité olympique mauricien (COM) : Indiren Ramsamy démisionne
  • Joshua Rose, jeune acteur énergique de «Three Wise Men – Parallel Lives»
  • Décès troublant de Dilan Eléonore en 2017 | Elvis, son père : «J’attends toujours que justice soit faite»
  • Huawei : entre une conférence et un nouveau magasin
  • Battu à mort par le concubin de sa mère : Ayaan, 2 ans, diagnostiqué d’un traumatisme à l’épaule en septembre
  • Suspendu par la FIFA : Ahmad Ahmad embarrasse Maurice
  • Enzo, séropositif : «Je souhaiterais encourager les gens à se faire dépister régulièrement»
  • Initiative 30:30 : des chaussures en mode zéro déchet

Tony Lee Luen Len, fondateur : «anAngel, c’est un marketplace de projets sociaux et environnementaux»

L'équipe d'anAngel prone le développement d'une communauté engagée.

Cette plateforme digitale à vocation sociale a pour objectif de créer un impact positif sur la société, en encourageant le volontariat et les bonnes actions. Alors qu’Ecosis, l’entreprise derrière la création de cet outil digital, vient de recevoir l’East Africa Innovation Award, Tony Lee Luen Len, son fondateur, nous parle de anAngel. 

anAngel.mu est né il y a quelques mois. Comment l’idée est-elle venue de lancer cette plateforme ?

 

L’idée a pris forme suite à un  rapport de l’UN Environment Programme en 2018. Celui-ci stipulait qu’il manquait plus de la moitié des fonds requis pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD) avant 2030, soit 3 500 milliards de dollars américains. C’était choquant que l’Afrique ait besoin de 1 500 milliards de dollars américains par an et n’en avait que 200 milliards.

 

Un des principaux objectifs de mes recherches était de trouver des solutions pour accélérer l’impact positif et changer le monde plus rapidement. En ce moment, nous travaillons aussi sur la stratégie blockchain pour le gouvernement mauricien et j’étais déjà impliqué dans des groupes de travail sur la transformation digitale ainsi que les technologies dans le cadre des villes intelligentes. Pour moi, ça a été le déclic. L’idée est alors venue d’utiliser la communauté pour participer à des programmes à impact positif et de lier tout ça avec un système de récompense.

 

anAngel est donc un outil social ? 

 

La plateforme possède diverses fonctions. C’est une plateforme technologique interactive qui vise à simplifier et amplifier l’impact positif des initiatives sociales et environnementales. C’est un marketplace de projets sociaux et environnementaux, réunissant les donateurs, les volontaires, les entreprises sociales et les ONG. C’est un instrument ludique qui facilite la mise en relation de tout cet écosystème pour favoriser la communication, le recrutement et la gestion des campagnes et des ressources humaines. Il y a plusieurs autres fonctionnalités, qui sont aussi importantes que les autres, comme le système de récompense qui vise à encourager les bonnes actions, le système de mesure d’impact ou même le système de micro-dons comme le crowdfunding.

 

Quelle est la mission de cette plateforme ?

 

La mission d’anAngel est d’accélérer la réalisation des objectifs de développement durable. Nous voulons tout simplement aider à mieux utiliser nos ressources et créer plus d’impact avec les moyens dont nous disposons. Les objectifs sont nombreux. Par exemple, le développement d’une communauté engagée, la réduction d’utilisation des ressources et les frais pour l’administration des projets sociaux et environnementaux. Mais aussi la collection et l’analyse des données afin de mieux cibler les programmes et leurs ressources, l’intégration dans la société des personnes économiquement vulnérables.

 

Comment fonctionne-t-elle ?

 

La plateforme est très simple à utiliser. Il y a trois principaux types d’utilisateurs, notamment le volontaire, l’initiateur de campagne et le fournisseur. L’initiateur d’une campagne poste sa campagne. Le volontaire trouve une tâche qui l’intéresse. Il y a toutes les informations nécessaires dont le volontaire a besoin. Le volontaire complète la tâche choisie et la valide. Les données sont ensuite vérifiées et validées par l’initiateur de la campagne. Le bénévole est alors récompensé avec des points qui peuvent ensuite être échangés dans l’e-shop de la plateforme.

 

Ces points peuvent aussi être offerts à une amie, une organisation ou une campagne. Nous n’avons toutefois pas encore contacté les partenaires/fournisseurs. On peut aujourd’hui avoir des produits promotionnels, des tickets de concerts ou des tickets pour des loteries. Ce système de récompense a pour but d’encourager les Mauriciens à se mettre au volontariat et aux initiatives sociales. La beauté de cette plateforme est la simplification. Une personne peut commencer une campagne ou un mouvement en quelques minutes. Par exemple, la campagne de la confection des booms artisanaux avec les cheveux est une des premières sur anAngel. Ça démontre qu’une campagne avec des milliers de volontaires peut être gérée par une seule personne.  

 

La plateforme a été lancée par la compagnie Ecosis. Pourquoi était-ce important de se jeter dans un tel projet ?

 

La compagnie Ecosis a été fondée en 2006 avec pour mission de co-créer un monde durable et heureux, en gérant intelligemment des solutions et des stratégies. Ecosis fournit des services de conseil en planification stratégique et gestion de programmes ayant un impact positif sur la santé, la société et l’environnement, améliorant les systèmes opérationnels et fonctionnels, garantissant des performances économiques et environnementales qui contribuent à créer une communauté durable et inclusive.

 

Nous sommes passionnés par la création de changements positifs pour un avenir durable. Nous voulons aussi aider les clients à relever les défis et à tirer parti des opportunités associées au développement durable. Nous nous considérons comme des catalyseurs pour l’accomplissement de projets et de solutions bénéfiques pour l’économie, l’environnement et la société. Ce projet est un projet interne. L’innovation fait partie de notre ADN. Ecosis a remporté, entre autres, l’Innovators Award de la NPCC en 2008 et l’East Africa Innovation Award il y a quelques jours. Nous nous diversifions dans la technologie, plus précisément dans la «technology for good».

 

En quoi anAngel peut aider et apporter un changement à la société ?

 

anAngel aide à promouvoir le volontariat dans la société mauricienne, tout en encourageant les bonnes actions. La plateforme permet d’opérationnaliser et de compléter une campagne à impact positif plus facilement et en moins de temps. Cette plateforme aide aussi à lutter contre le chômage en donnant la possibilité aux Mauriciens de faire du volontariat.

 

La participation des volontaires dans les campagnes leur permet non seulement de se sentir mieux mais ils accumulent des points qui servent à obtenir des produits ou services, faisant office de gagne-pain alternatif. Cela perpétue l’intégration sociale. anAngel apporte également un changement dans le comportement de l’individu et de son entourage, leur inspirant à faire plus de bonnes actions pour qu’ensemble nous puissions créer une île Maurice meilleure.