• Jane Constance & Mickaël Pouvin : deux belles voix pour faire vibrer le Caudan Arts Centre
  • Sport Automobile : La Motors Formula Team en piste le 14 avril
  • Emilie Duval : «On doit tous, que ce soit l’Église catholique ou autre, se sentir concernés par les abus sexuels sur mineurs»
  • Agression mortelle de Shobanand Bhoyroo, 61 ans, par son voisin | Son neveu : «Ce n’était pas la première fois qu’il était brutalisé»
  • Fête de l’Indépendance : Le fabuleux 12 mars du constable Damien Céline
  • Un Mauricien parmi les disparus après l’attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande | Anwar, le frère de Moosid Mohammed Hossen : «C’est un choc»
  • Coupe du monde féminine 2019 : Sous l’œil attentif de Queency Victoire
  • Dengue : Vallée-des-Prêtres en alerte, Maurice sur le qui-vive
  • Captain Marvel : On y va, on n’y va pas ?
  • Décès tragique de Dia Dookhit | Ses parents : «Nous voulons connaître la vérité…»

Sumayma, 13 ans, atteinte d’une tumeur de la cuisse | Son père : «Aidez-moi à sauver ma fille»

Il ne sait plus à quel saint se vouer pour trouver les fonds nécessaires pouvant permettre à sa fille de poursuivre son traitement. Alors, Shanawaz Aujayeb lance un appel à la générosité des Mauriciens…

 

Sa fille Sumayma, 13 ans, se trouve en Inde avec sa mère depuis le 4 février. Elle souffre d’une tumeur de la cuisse. Tout a commencé en 2018, après une chute à l’école. Sumayma est admise à l’hôpital pour une fracture de l’os au niveau de la cuisse. Là, le médecin découvre un caillot de sang qu’il fait analyser en Afrique du Sud.

 

«Quand nous avons eu les résultats en janvier de cette année, cela a été un choc. Le médecin nous a annoncé que notre fille a une tumeur de la cuisse et devait se rendre en Inde immédiatement pour son traitement. Le gouvernement nous finance jusqu’à Rs 500 000. Alors que rien que sa chimio coûtera environ Rs 330 000. Sans compter que Sumayma devra porter une prothèse avec laquelle elle devra rester alitée pendant neuf mois en Inde. Tous ces autres frais ne sont pas couverts par l’État et nous n’avons pas de gros moyens», confie ce père de famille.

 

Alors, ce chauffeur d’autobus a entamé des démarches en vue de récolter l’argent nécessaire pour permettre à sa fille de poursuivre son traitement. «Je ne cesse de prier pour la guérison de ma fille, pour qu’elle et ma femme puissent enfin retourner auprès de nous, pour que Sumayma puisse reprendre le cours de sa vie car elle est jeune et a tout son avenir devant elle.»

 

Vous souhaitez aider la jeune Sumayma et sa famille ? Vous pouvez contacter son père au 5750 6396. Un numéro de compte, au nom de la mère de l’adolescente, Samirah Aujaheb, est également disponible à la SBM : 02910100078924.