• Consommation : les petits business en mal… d’œufs
  • Women Entrepreneur Awards 2024 : le défi de Kirti Sheonarain
  • Jeux olympiques & paralympiques : la France dans les starting-blocks
  • Il a joué dans «Indiana Jones», «The Walking Dead», «Fiasco» et «La Recrue» : les vacances mauriciennes de l’acteur Ethann Isidore
  • Deadpool & Wolverine : les super-héros Marvel s’amusent
  • Il a été jugé coupable du meurtre de Vanessa Lagesse après 23 ans : débats chargés d’émotion autour de la sentence de Bernard Maigrot
  • Jeux olympiques 2024 : nos athlètes en mode conquérant
  • Elle crée une cagnotte en ligne et a recours à l’expertise étrangère pour soigner son enfant gravement malade - Isabel Alves : «Je vais défoncer toutes les portes pour sauver mon fils»
  • La Mauricienne Kamla Beechouk, 62 ans, tuée chez elle à La Réunion - Sa meilleure amie Françoise Virama : «Elle était tout pour moi»
  • Adrien Duval nommé Speaker : analyses autour d’une «stratégie digne d'un jeu d'échec»

Séga : quand Laura Beg «lev li lao»

De l’ambiance, des couleurs, de la joie. Bref, le nouveau morceau de notre Laura Beg nationale est une sacrée bouffée d’air frais. La chanteuse nous parle de son nouveau bébé et de ce qui va suivre dans sa carrière. 

On l’a connue romantique, électro, latino, et maintenant, elle nous propose… Lev li lao ! C’est le titre de la nouvelle trouvaille de Laura Beg, un nouveau single tout séga qui est sorti il y a deux semaines avec un clip des plus colorés où on retrouve les proches de la chanteuse. L’épouse d’Alain Ramanisum a voulu quelque chose d’authentique, un gros séga d’ambiance comme on n’en fait plus : «J’ai fait plusieurs recherches sur les danses liées au séga, avec toutes les influences venant d’ici et d’ailleurs. Je voulais quelque chose qui sonne très authentique, non seulement dans la musique, mais aussi dans les paroles qui mettent de l’ambiance, tout comme le clip de Laurent Zilima, Réunionnais avec qui j’ai déjà bossé, notamment pour le clip d’Oté Dibouté, notre single à Stéphanie Tazar et moi.»

 

Premier morceau enregistré dans le studio Ravanna (chez elle et Alain Ramanisum à Cassis), Lev li lao sonne comme un message fort au monde entier : «C’est un peu de la transmission ; c’est transmettre de bonnes énergies, montrer toutes nos belles couleurs en tant que Mauriciens, montrer cette belle tradition qui consiste à se déhancher sur de bons rythmes séga», nous dit la chanteuse.

 

En plus de vouloir aller au plus profond de notre séga, et de vouloir montrer celui-ci au monde, Laura Beg nous promet pas mal d’autres choses après Lev li lao : «Ce 13 juillet, je donne rendez-vous à tout le monde au Suffren, pour un showcase. Après nous allons en Australie pour une tournée. Alain et moi comptons aussi nous rendre à Rodrigues très bientôt. Il y a d’autres projets en studio, mais nous allons nous contenter de singles. C’est très difficile d’aller vers un album par les temps qui courent, c’est un gros budget, d’autant que nous nous produisions nous-mêmes. Mais pour le moment, il nous faut surtout promote ce nouveau single, passer le message qui dit qu’il faut porter notre séga le plus haut possible dans le monde.»

 

Bref, Lev li lao devrait aller très loin dans les semaines/mois à venir.