Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Adilla Diouman-Mosafeer : «Pour avancer positivement, nous devons sortir de notre zone de confort et être créatifs»
  • Décès tragique de Bhoomi, 14 ans, neuf ans après l’assassinat de sa mère : l’horrible destin des sœurs Ramotar
  • Evénement : visite d’une sommité de l’athlétisme
  • Un arbitre mauricien à la CAN 2021 - Shabneez Heeralall : «Mon époux, ma fierté»
  • Thaipoosam Cavadee : quand ferveur rime avec restrictions sanitaires
  • Le couple Persand dédommagé de Rs 1,5 M après une négligence médicale - Ganeshan, père du nourrisson décédé : «Nous aurions préféré que notre enfant soit là»
  • Élections régionales : les Rodriguais en quête de progrès
  • Législatives 2019 - Vers un «recount» au n° 19 : les chiffres du rebondissement
  • Une énième «unité» pour affronter le pouvoir !
  • Campagne de vaccination contre la Covid-19 : entre sursis et accélération

SaveMart : une enseigne, 27 supermarchés et un huitième anniversaire

Dans les supermarchés SaveMart, c'est la bonne ambiance qui prime.

Il s’agit d’une des chaînes de supermarchés les plus connues à Maurice.  À l’occasion de son huitième anniversaire, Nitish Ramsahye, Group Brand & Communications Manager chez SaveMart, nous fait découvrir l’enseigne à travers une petite séance de questions-réponses.

Comment est née cette chaîne de supermarchés ?

 

En 2013, nous avons eu l’opportunité d’acquérir un supermarché à Lallmatie. Au même moment, le directeur, Asvin. K. Bokhoree de La Chartreuse, cherchait un nouveau défi pour diversifier les activités de production du thé. L’année suivante, l’enseigne SaveMart voit le jour avec une équipe d’une quinzaine de personnes. Cela nous a pris un bout de temps pour maîtriser, moderniser et mettre à niveau les procédures pour notre chaîne de détail. Mais nous avons appris à comprendre les clients et définir la stratégie de SaveMart. Aujourd’hui, nous comptons 27 supermarchés aux quatre coins de l’île. Et les horaires d’ouverture sont de 8 heures à 20 heures, du lundi au samedi, et de 8 heures à 18 heures le dimanche.

 

Comment définiriez-vous le concept de Savemart ?

 

C’est une chaîne de supermarchés de proximité. Notre objectif, c’est d’aller vers les clients, tout en facilitant leur vie. Aujourd’hui, nous avons 27 supermarchés dont la plupart se trouvent dans des régions rurales. Des villages comme Midlands, Grand-Bois, Trou-d’Eau-Douce, Mont-Ida, St-Julien, Cassis, Trois-Boutiques, etc., où les gens n’avaient pas forcément les moyens de se déplacer loin. Et avec l’arrivée de SaveMart, cela a permis d’avoir toute une gamme de produits avec les mêmes standards de qualité de service que de grands supermarchés mais à des prix très compétitifs.

 

Quelle est votre relation avec la clientèle ?

 

SaveMart compte beaucoup sur son personnel pour créer une bonne relation avec les clients, être toujours prêt à les aider et faciliter leur expérience shopping. Je me souviens quand nous avons ouvert notre supermarché à Midlands, une jeune maman est venue nous remercier d’avoir facilité sa vie en mettant à sa disposition toute la gamme des produits nécessaires pour bébé. Cela nous ravit énormément et nous encourage dans notre expansion. D’ailleurs, pour mieux être à l’écoute de ses clients, SaveMart est le premier supermarché à avoir une hotline, 86010 (heures de bureau).

 

Pouvez-vous nous détailler une journée type dans un supermarché SaveMart ?

 

La journée commence tôt, vers 7h30, avec l’arrivée du responsable ou de l’assistant. Sa mission : assurer que le personnel est présent. Ensuite, une petite réunion préparatoire a lieu avec l’équipe avant l’ouverture et une fois les tâches assignées, chacun s’attelle à sa fonction avec de la musique pour se mettre dans l’ambiance. Par la suite, on accueille les clients, qui sont souvent déjà devant la porte, mais aussi les fournisseurs qui viennent faire les livraisons. La journée s’écoule en respectant les gestes barrières : utilisation des sanitizers, prise de température, port du masque… Tout ça avec le sourire, les «bonjour» et les «ki manier ?».

 

Cet anniversaire survient au beau milieu d’une pandémie. Comment avez-vous prévu de le célébrer ?

 

Cette année, nous n’avons pas fait de grands rassemblements, de grandes fêtes ou de concert mais nous avons plutôt travaillé sur une façon de donner à nos clients la chance de faire des économies. La Covid-19 nous oblige à être plus résilients et à négocier avec les fournisseurs pour avoir des bons prix à proposer à nos clients. La situation actuelle est très compliquée pour beaucoup de familles et dans un élan de solidarité, nous avons collaboré avec des ONG pour aider ces familles dans plusieurs régions de l’île.

 

Les clients consomment-ils différemment, selon vous ?

 

Nous avons constaté que la Covid-19 a changé les habitudes. Les consommateurs sont plus prudents dans leurs dépenses. Ils achètent beaucoup au jour le jour et évitent de faire du stockage de produits. Ils achètent plus les produits de base et les items essentiels.

 

Savemart a-t-il d’autres projets en vue ?

 

SaveMart continue ses expansions avec deux autres ouvertures prévues d’ici la fin de l’année à Bambous et Tranquebar. Et dans une réflexion de développement durable, nous mettons en place un système de recyclage de déchets avec une ONG et nous travaillons sur la mise en place de l’énergie verte avec l’installation de panneaux solaires.