• Sahill Persand, 21 ans, meurt dans l’incendie de sa voiture en janvier - Ses parents : «Ena boukou kitsoz lous kinn deroule dan sa zafer-la»
  • Championnats d’Afrique d’haltérophilie jeunes et juniors : une troisième couronne africaine pour Khelwin Juboo
  • Décès du chanteur de «Gangta's Paradise» - le Mauricien Judex Rose : «Le jour où j'ai partagé la scène avec Coolio»
  • Sooraj Laljee en détention pour trafic humain allégué : son épouse l’accuse ; ses proches parlent de «coup monté»
  • Elle est sélectionnée pour l’OplinePrize International - L’artiste Vidya-Kelie, d’origine mauricienne : «Votez pour moi !»
  • [ PUBLI-REPORTAGE ] Use heart for every heart
  • Son nouvel album lancé en exclusivité et en live au J&J Auditorium - Mickaël Pouvin : «Je veux encore toucher le cœur des Mauriciens»
  • Agression sanglante à Résidence Barkly : comment j’ai échappé à une tentative d’assassinat à l’arme blanche
  • Spectacle de Norah Fatehi : le bonheur des sept Mauriciens qui danseront avec elle
  • Yuvan Sungkur, le faux avocat démasqué - Me Sanjeev Teeluckdharry : «Il a trompé beaucoup de monde, je ne comprends pas comment…»

Royaume-Uni : Liz Truss, la nouvelle cheffe qui prend les commandes du gouvernement britannique

Liz Truss, nouvelle Première ministre britannique, a rencontré la reine Elizabeth II ce mardi 6 septembre, deux jours avant son décès.

La conservatrice Liz Truss est devenue, cette semaine, la troisième femme à occuper la fonction de Premier ministre au Royaume-Uni, après Margaret Thatcher (1979-1990) et Theresa May (2016-2019), toutes les deux des Tories. Dans un contexte économique difficile, celle qui succède à Boris Johnson a du pain sur la planche...

Elle est le 56e Premier ministre du Royaume-Uni. La ministre des Affaires étrangères, Liz Truss, 47 ans, a été élue ce lundi 5 septembre par les conservateurs britanniques pour devenir cheffe du gouvernement et succéder ainsi à Boris Johnson, poussé à la démission après une série de scandales. Liz Truss s'est imposée largement en tête avec 57 % des votes face à Rishi Sunak, son ancien collègue des Finances, qui a récolté les 43 % restants. C’est dans une atmosphère très compliquée qu’elle prend les rênes du gouvernement de ce pays qui fait face, en ce moment, à un contexte économique et social explosif, marqué par une inflation qui dépasse les 10 % et une hausse exorbitante des factures d'énergie qui affecte familles, entreprises et services publics.

 

Mais celle qui accède au pouvoir de par la majorité dont bénéficient les Tories à la chambre des Communes et qui est restée fidèle jusqu'au bout à Boris Johnson quand les démissions au sein de l'exécutif se succédaient est motivée à fond et compte, a-t-elle laissé entendre, faire face à ses responsabilités en prenant les taureaux par les cornes. «Je présenterai un plan audacieux pour réduire les impôts et faire croître notre économie. Je m'attaquerai à la crise énergétique en m'occupant des factures d'énergie des gens mais aussi en m'occupant des difficultés à long terme d'approvisionnement en énergie», a annoncé la nouvelle résidente du 10, Downing Street et troisième femme à occuper la fonction de Premier ministre au Royaume-Uni, après Margaret Thatcher (1979-1990) et Theresa May (2016-2019), toutes les deux des Tories. La conservatrice a également prédit une «grande victoire» à son parti lors des législatives prévues en 2024.

 

Les yeux des dirigeants du monde et des Britanniques sont maintenant rivés sur elle car les attentes en ce qui concerne la situation difficile au Royaume-Uni sont grandes. Ce n'est pas notre compatriote Rhena Bunwaree, installée au pays de Sa Majesté, qui dira le contraire. «J'adresse mes félicitations à Liz Truss pour son nouveau rôle en tant que Première ministre. À l'heure actuelle, les gens ont besoin d'un leadership bon, empathique, rapide et responsable pour prévenir de nouvelles crises. Je souhaite que Liz Truss fasse du bon travail pour le peuple britannique et la nation», nous confie la Mauricienne.

 

Pour le moment, poursuit-elle, les Anglais sont en mode observation. «Les Britanniques sont divisés sur la question de savoir si Truss assurera une amélioration générale par rapport à son prédécesseur, Boris Johnson», lâche Rhena Bunwaree qui s'attend, comme beaucoup de personnes dans son pays d'adoption, à ce que la Première ministre s'attaque aux dossiers urgents, soit les conditions de vie des Britanniques. «Truss s'est engagée à réduire les impôts dès les premiers jours, ceci pour aider les gens à faire face au coût de la vie. Les familles ont du mal à joindre les deux bouts en ce moment et il est impératif de remettre de l'argent immédiatement dans les poches. Pour cela, Liz Truss devrait annoncer un programme de soutien substantiel pour aider les gens à survivre à la crise du coût de la vie, avec même des informations circulant selon lesquelles elle envisage de geler les factures d'énergie», poursuit notre compatriote.

 

Celle qui a promis de sortir le Royaume-Uni de la tempête et dont le rapport avec l'Union européenne inquiète, a fait son baptême de feu le mercredi 7 septembre en descendant pour la première fois dans l’arène politique, au Parlement, en tant que Première ministre. Ils sont nombreux à scruter ses moindres faits et gestes, et à l'attendre au tournant. «Je souhaite à la nouvelle cheffe du gouvernement d'agir rapidement pour annoncer un énorme programme de soutien afin d'aider les personnes ayant des factures d'énergie paralysantes. De toute évidence, elle prend cela très au sérieux et je lui souhaite tout le succès possible dans ce qui sera sans aucun doute un travail très difficile», conclut la Mauricienne Rhena Bunwaree, en évoquant la nouvelle mission de celle qui porte désormais la casquette du chef du gouvernement britannique...