Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5-PLUS DIMANCHE

Pendant cette période de confinement, profitez de 5-Plus Dimanche, l’express, Business Mag, Weekly, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

  • Manifestation du 11 juillet : «Se zis enn reklam»
  • Hippisme - 4e journée : Rule The Night dans un finish qui enflamme le public
  • Décédé vendredi : Rodney Penny quitte définitivement les terrains
  • Entre nous, c’est nous-mêmes…
  • Réouverture des frontières : les opérateurs touristiques au front
  • Conseils pour les angoissés du déconfinement
  • PME Story - Julian Thomas de Lakaz A Samy : «Les dettes se sont accumulées mais…»
  • Stephen Chang, gagnant concentré de «Red Bull River Runes»
  • Quelques jours avec le P40 Pro
  • Kolektif Rivier Nwar : des poules, des œufs et un appel au don

Quand le coronavirus fait naître de nouveaux réflexes : À vos ordinateurs, prêts... «shoppez» !

«Oriya propose aussi des gift vouchers pour ceux et celles qui veulent offrir un cadeau», explique la styliste Annabelle Fleury.

La fête des Mères, cette année, se fera en confinement. Si certaines personnes ne pourront se rendre chez leur maman à cause des restrictions, elles pourront toutefois leur faire livrer un petit cadeau. Les magasins sont encore fermés mais certaines enseignes locales offrent la possibilité d’acheter en ligne. Vêtements, fleurs, parfums, chaussures... Faites votre choix.

Qu’il semble loin le temps où chacun pouvait sortir à sa guise pour aller faire du lèche-vitrines, acheter un vêtement ou juste succomber à un coup de cœur dans un magasin. La crise sanitaire s’étant invitée dans nos vies, les restrictions et autres consignes de sécurité pour faire barrière au coronavirus sont venues mettre plusieurs de nos réflexes en veilleuse et en instaurer d’autres. Entre confinement et fermeture de la plupart des commerces, se procurer les produits de première nécessité ou encore se faire plaisir est devenu difficile, voire impossible, en ces temps où la Covid-19 n’est pas encore totalement sous contrôle.

 

Si des mesures, comme celle permettant d’aller se ravitailler aux supermarchés, quincailleries et boulangeries, entre autres – à des jours fixés, selon un ordre alphabétique –, sont venus soulager les consommateurs, l’achat de certains produits, comme les chaussures, n’est pas possible. Mais face à cette impossibilité de se les procurer directement en magasin, d’autres automatismes se sont mis en place. Alors que la Covid-19 nous a privés d’une liberté de mouvement, la e-life, qui faisait certes son petit bonhomme de chemin depuis un moment, s’est plus que jamais imposée. Ainsi, très vite, des enseignes d’électroménagers, par exemple, se sont mises de la partie et proposent à leurs clients d’acheter en ligne alors que la livraison est effectuées en respectant toutes les consignes de sécurité. Ces derniers temps, de nombreux Mauriciens ont aussi essayé l’achat de nourriture et de légumes en ligne ; une habitude qui n’était pas très courante avant l’arrivée du coronavirus et du confinement.

 

Et les enseignes et magasins locaux sont de plus en plus nombreux à proposer la vente en ligne pour continuer à opérer en ces temps difficiles où l’arrêt de leurs activités durant un bon moment leur a porté préjudice financièrement. Mis à part les fast-foods et autres plats à emporter, il est donc désormais possible d’acheter une variété de produits de chez soi, assis tranquillement devant son écran d’ordinateur, de payer en toute sécurité et de se faire livrer selon des normes sanitaires imposées par les autorités.

 

«Variété de tenues»

 

À l’approche de la fête des Mères, Javed Sobah fait partie de ceux qui offrent la possibilité d’acheter un vêtement en ligne. Donc, s’il vous faut une nouvelle tenue ou si vous souhaitez en acheter une pour votre maman ou pour quelqu’un d’autre, le jeune homme a ce qu’il vous faut. En lançant sa boutique en ligne où il vend des vêtements de sa marque Cotton Touch, il a aussi souhaité répondre à la question suivante : comment proposer une variété de tenues de qualité internationale à un prix défiant la concurrence en ces temps confinement ? «La Covid-19 s’est présentée comme la meilleure excuse pour lancer Cotton Touch dans l’e-commerce local», souligne Javed, fondateur d’Anonymus Agency 3.0 et administrateur de la page Cotton Touch sur Facebook.

 

L’aventure de cette marque franchit ainsi une autre étape. «Depuis sa création en 2018, la petite usine Cotton Touch Ltd propose des vêtements respectant les mêmes standards aux consommateurs mauriciens. La vente en ligne n’est qu’une suite logique de la marque dans son ambition de toucher une cible plus large et plus variée, tout en profitant des technologies liées à Internet pour faciliter l’achat et l’échange en cette période de confinement. Nous allons mettre en avant une gamme spéciale fête des Mères, sans oublier les papas et les gosses», précise Javed Sobah qui donne rendez-vous aux Mauriciens sur la page Facebook Cotton Touch - Threaded by Anonymus Agency 3.0, pour découvrir cette nouvelle expérience shopping.

 

Vous souhaitez faire plaisir à votre mère et lui faire oublier le stress lié au coronavirus en lui offrant une robe d’une créatrice mauricienne ? Vous pouvez pousser la porte d’Annabelle Fleury ou plutôt vous connecter à son site. Avec la crise sanitaire, la styliste a aussi repensé sa façon d’opérer : «Oriya est une boutique en ligne de vêtements sur-mesure. Habituellement, mes clientes peuvent commander sur www.oriya.mu et celles qui souhaitent voir avant d’acheter pouvaient prendre un rendez-vous et venir à mon atelier de Curepipe. Mais avec la Covid-19 et le confinement, le choix a été vite fait. Mes clientes ont opté pour la commande en ligne. Pendant le confinement, les commandes ont continué mais mon entreprise était dans l’incapacité de produire et de livrer. Avec le permis, nous reprenons nos activités et mes clientes pourront recevoir leur commande.»

 

Annabelle Fleury a tout prévu pour le bon déroulement des opérations : «Un système de mesures a été mis en place sur le site. Le client s’enregistre, insère les mesures et passe la commande. Celle-ci est ensuite livrée à domicile après 5-10 jours. Et étant donné que c’est du sur-mesure, il n’y a aucune retouche. Le vêtement s’adapte parfaitement à la morphologie de la personne. Oriya propose aussi des gift vouchers pour ceux et celles qui veulent offrir un cadeau. Les gift vouchers peuvent aussi être livrés à domicile et nous pouvons même les déposer chez la personne qui doit recevoir le cadeau.»

 

Si vous cherchez autre chose que des vêtements, vous pouvez trouver votre bonheur sur Stayhome.mu, une plateforme de Tamak. Chaussures, vêtements, fleurs, parfums… Le site propose une vaste gamme de produits pour les grands comme pour les petits. «Tamak est à Maurice depuis plus de 40 ans. Nous avons commencé avec Citadel et Dood (Dodo) qui est la mascotte. Petit à petit, nous avons eu Bata. Nous avons aussi les marques Adopt et Bottega Verde ainsi que Funky Fish, Doodland Village, Doodland Kids Club et la marque Melissa and Doug qui propose une panoplie de jouets éducatifs pour les enfants. Notre dernier-né est notre restaurant Celebs avec 120 couverts. Il offre en ce moment le home delivery service pour déjeuner et dîner avec un très grand choix sur le menu. Nous avons aussi le Swift Supermarket qui propose plusieurs produits pour les consommateurs», nous explique Jason Kistnen du département Sales & Marketing.

 

Il précise qu’avec la plateforme Stayhome.mu, la priorité de Tamak est la sécurité des Mauriciens d’où le site Internet pour leur permettre de faire leur shopping. Si vous voulez tenter cette expérience en ligne et recevoir vos produits chez vous, vous savez ce qu’il vous reste à faire. À vos ordinateurs, prêts... «shoppez» !