• FA Cup | Man Utd vs Liverpool : dans l’oeil du cyclone
  • Lupin sur Netflix : Omar, voleur aimé et mal-aimé
  • Des mots et des manigances…
  • Mais qui sont Hansel et Gretel… d'«Hansel and Gretel» ?
  • Enquête judiciaire sur la mort de Soopramanien Kistnen : Les révélations fracassantes de Pooveden Subbaroyan
  • Sharon Dukhi, 29 ans, meurt à l’hôpital à cinq mois de grossesse | Nitish : «J’accuse le personnel soignant d’avoir laissé mourir ma femme»
  • Shehad Calluchun, 15 ans, succombe à ses brûlures après une fuite de gaz | Son père Mozaheed : «Nou aksepte sa desizion Bondie-la mem si li bien dir»
  • Quand Linzy et Elijah revisitent «Le roi lion»
  • J’aime/J’aime pas | Bridgerton sur Netflix : sex-appeal contre toxicité
  • Vol avec violence dans la capitale | Celui qui a maîtrisé le malfrat : «Je voulais seulement aider la victime»

Psycho : pour un «workplace»… zen

Une bonne entente, de l’énergie positive, un responsable qui sourit, un bureau propre et confortable : what else ?

Alors que le monde du travail est secoué par la Covid-19 et les amendements aux lois apportés par le gouvernement, il est possible pour des employeurs/responsables d’équipe de développer une approche humaniste afin d’accueillir et d’aider leurs salariés/ées qui reprennent le chemin du boulot. La psychologue Vidhi Bekaroo explique comment. 

Une responsabilité. Participer à l’ambiance d’une entreprise, c’est la responsabilité de tout un chacun. Surtout qu’avec la reprise graduelle qui se met en place après un assouplissement du lockdown, il est plus difficile, pour certains/es, de reprendre le chemin du boulot : «Créer un lieu de travail sain est d’une importance capitale car de nombreux/euses employés/ées mais aussi des employeurs, des managers et des responsables d’équipe ont vécu ces dernières semaines des situations stressantes, voire traumatiques, durant le confinement», confie la psychologue Vidhi Bekaroo. Différentes personnalités, différentes gestions des moments, différentes histoires vont se côtoyer de nouveau : «Certains/es ont perdu un proche à cause de la Covid-19, d’autres ont été victimes de violences physiques et émotionnelles pendant le confinement, d’autres ont perdu leur drive, leur intérêt pour la vie, ou se sentent tout simplement peu motivés/ées à reprendre le travail.»

 

Une période traumatique. Elle est vécue actuellement par des milliers de travailleurs, les amendements aux lois du travail n’ayant pas permis d’apporter de la sérénité : «Il va leur falloir du temps pour accepter la situation précaire et se réadapter à leur ancienne routine.» Pour que le retour à la vie active se passe dans les meilleures conditions, il faut accepter cela et agir en conséquence : «Les employeurs doivent réaliser cela et aider leurs salariés/ées à sortir de la période traumatique et à se motiver à nouveau.»

 

Le plus d’un healthy workplace. C’est une win-win situation. La psychologue en est persuadée : ce qui influence la motivation des employés, leur productivité ? C’est la joie qu’ils ont d’être au travail : «A happy and healthy employee is a productive employee.» De plus, un environnement de travail sain permet de réduire «les coûts liés au turnover, à l’absentéisme, aux compensations et aux demandes de remboursements médicaux».

 

Les essentiels pour créer cet environnement top ! Moins de stress, plus de joie, plus de productivité. Pour cela, il faut repenser l’espace de travail et la façon d’aborder les relations entre employés/ées et employeurs/responsables d’équipe : «Pendant ce temps de crise, il est important que les responsables créent des espaces accueillants et sains pour les employés et développent une approche humaniste : pour que les salariés sentent qu’ils sont appréciés et que leur bon travail est reconnu.» Vidhi Bekaroo dresse une liste de 13 points pour y arriver. Si la majorité de ses conseils s’appliquent aux employeurs, il est également possible de les mettre en pratique pour soi ou envers ses collègues…

 

1. Encourager le bien-être. Que les employeurs s’inquiètent de la santé physique et mentale de leurs employés/ées, c’est top. Alors pourquoi ne pas organiser une séance de yoga avant de commencer le boulot ?

 

2. Accepter de connaître les différentes personnalités. Vidhi Bekaroo le dit : «Chaque lieu de travail se construit d’une combinaison de caractères et ce qui peut marcher pour motiver certains ne marchera pas sur d’autres. Alors, il serait intéressant pour le/la responsable d’équipe de connaître chacun/e de ses employés/ées et de savoir ce qui peut au mieux le/la motiver. »

 

3. Manger sainement. Le management n’y peut pas grand-chose ; sauf s’il offre un service de cantine. Dans ce cas, ce serait intéressant qu’il s’assure que les menus servis soient de qualité et que les pauses déjeuner soient respectées : «Que les employés soient trop occupés n’est pas une bonne raison pour ne pas manger.» À votre niveau, faites de votre mieux pour vous assurer un lunchbox au top.

 

4. Mettre en place des activités pour le team building. Une équipe qui se comprend, qui peut communiquer et qui se connaît, ça aide toujours : «Ces activités permettent aux employés/ées de bond et d’améliorer le moral des troupes.»

 

5. Encourager les pauses. La psychologue évoque la nécessité des pauses régulières :

 

«Des breaks de 5 minutes régulièrement permettent d’alléger la fatigue musculaire et celle des yeux. Et permettent de restaurer le niveau de concentration. Il est possible de faire installer des applications, Eyeleo ou encore PC Word Break, sur les ordinateurs des employés pour leur rappeler l’importance de s’arrêter et de s’étirer, par exemple.»

 

6. Miser sur un bureau propre et confortable. Il y a le boulot et il y a aussi le lieu où on travail. Qu’il soit propre et confortable est un facteur important : «Même si le bureau ne bénéficie pas de l’apport de la lumière naturelle du soleil, faites un effort pour créer une atmosphère relaxante et confortable en misant sur du mobilier et des équipements de travail de qualité. Ajoutez des lumières, s’il le faut…»

 

7. Faire des compliments. Mais qu’ils soient sincères ! Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir d’un compliment, estime la psychologue : «C’est un moyen rapide d’apporter de la joie aux employés/ées ; les complimenter pour une tâche qu’ils ont accomplie.»

 

8. Exprimer sa gratitude. «Les employés/ées se donnent du mal au boulot quand on reconnaît que leur contribution a du sens, exprimer de la gratitude concernant la façon dont leur travail vous touche, vous, la compagnie ou leurs collègues, permet de les garder motivés/ées. Alors, il est important de remercier ses employés/ées, même si c’est pour quelque chose de simple», explique Vidhi Bekaroo.

 

9. Encourager. Ça a l’air simple comme ça mais ça fait toute la différence : «Certains projets ou certaines tâches peuvent sembler stressants/es. Alors un mot d’encouragement peut remonter le moral d’un/e employé/e qui a du mal à s’en sortir. Ce geste lui dira : on est là, on voit que c’est compliqué mais on sait que tu peux le faire.»

 

10. Partager quelque chose de marrant. Il n’y a pas que le boulot au… boulot. Il y a les interactions sociales et positives qui sont aussi importantes : «Vous avez trouvé une blague ou un mème en ligne ? Faites rire/sourire quelqu’un/e, ou alors tous les membres de votre équipe. Bien sûr, il faut s’assurer que le partage n’offense et ne dénigre personne.»

 

11. Sourire. Eh ben oui, parfois, il ne faut rien de plus : «Un/e responsable qui sourit souvent, montre qu’il/elle est accessible et amical/e. Ça aide pour l’ambiance au bureau. Personne n’aime quelqu’un qui est grincheux.»

 

12. Organiser des déjeuners communs. En maintenant la distanciation physique, bien sûr : «C’est le moment de resserrer les liens, de discuter et de goûter à la cuisine de tout un chacun.»

 

13. Apporter de la positivité. Tout simplement. Même si la situation actuelle n’est pas siloy, il faut s’efforcer de remplir le verre : «De la bonne énergie, une conversation ouverte, une personnalité joyeuse… et l’ambiance au bureau change du tout au tout.»

 


 

Petits tips pour responsables...

 

C’est votre boss, votre patron/nne, votre bourzwa? Ils/Elles ont une grande part de responsabilité dans la création d’un environnement sain au boulot. C’est pour ça que la psychologue a, pour eux, des petits tips pour réduire le stress au travail. Et un rappel : «N’oubliez pas que vos employés n’ont pas besoin de sacrifier leur santé ou leur bonheur pour des choses qui se passent au travail.»

• Établissez des objectifs clairs et réalisables pour vos employés.
• Encouragez le mindfulness.
•Offrez un environnement de travail flexible.
• Encouragez vos employés à se bouger pour leur santé.
• Pratiquez la workplace recognition ; reconnaissez le travail de vos employés !