• Contaminations à SKC Surat : deux jours tendus…
  • Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal : «C’est une situation bien grave»
  • Plusieurs cas de Covid-19 recensés localement : les Mauriciens sur le qui-vive
  • Man City vs Man United : les faux frères
  • Super League : le GRSE Wanderers en plein suspense
  • Et Ramgoolam qui rit…
  • Ce lundi 8 mars 2021, l’express devient l’express des Femmes
  • Enquête judiciaire : Bonomally, la clé de l’énigme sur la mystérieuse disparition de Kistnen ?
  • Assemblée générale élective du MTC : la survie du club en toile de fond
  • La vie de fashionisto de Patrice

Pravind Jugnauth : «Des groupes se sont unis et menacent la paix sociale»

Il ne bougera pas. C’est le Premier ministre – dont le départ était réclamé par ceux qui ont participé à la manifestation du 13 février – qui le dit : «Je compléterai mon mandat pour honorer la confiance que la population a placée en moi.» 

Pour lui, les «vrais patriotes» auraient dû faire preuve de solidarité au lieu de manifester. Le chef du gouvernement s’exprimait lors du 100e anniversaire de la Tyack Arya Samaj qui a eu lieu à Tyack hier, samedi 13 février. Il n’a pas raté l’occasion de donner son avis sur le mouvement de foule qui a débuté aux alentours de 14 heures le même jour : «Des groupes se sont unis et menacent la paix sociale. Se enn panie krab, une bande de frustrés. Nous, nous sommes là pour consolider, pour cimenter (…) Je ne laisserai pas des bandes de bandits créer l’anarchie dans le pays.» Pravind Jugnauth estime que l’opposition est une «alliance de bandits» qui ne veut pas le meilleur pour le pays : «La situation que l’opposition essaie de créer dans le pays est semblable à celle de 1999, où il y avait une émeute.» Il a fait un appel à la population, celui de s’unir : «Ensemble, nous apporterons beaucoup de positivité dans notre société.»