• Heathy lunch box : cinq idées de repas à apporter à l’école et au boulot
  • L’enquête sur l’assassinat de Manand Fakhoo non-résolu deux ans plus tard : ses proches entre révolte et incompréhension
  • Boost Your English : la trouvaille linguistique du Dr Wedsha Appadoo-Ramsamy
  • Otite : aïe, pas touche aux oreilles !
  • Résultats du School Certificate : entre réjouissances et tristesse
  • Ilia’s Nails’, une belle adresse trendy dans le paysage de Curepipe
  • Linzy Bacbotte : L’apothéose mauricienne de ses 35 ans de carrière
  • Arianda Desmarais, 11 ans, se fracture le crâne en tombant d’un autobus - Ses parents : «Nous espérons qu’elle s’en sortira sans séquelles graves»
  • Stephan Steward Toussaint, 29 ans, tué pour «une affaire de moeurs» - Stephanie, sa compagne : «On le blâme injustement sans qu’il soit là pour se défendre»
  • Alertes météo : un vent nouveau souffle…

Nouvel album : joli carton rouge pour Ras Ninin

L'artiste met en avant l'importance du dialogue et d'être à l'écoute de soi...

Le successeur de Bat Lamok, sorti en 2017, s’appelle Red Card. Ninsley Toussaint Matombé, que l’on connaît plus sous le pseudo de Ras Ninin, nous parle de la société, avec une pochette où l’on découvre un super-héros rasta. L’artiste nous en dit plus sur son cinquième album qui devrait être disponible physiquement chez les disquaires dans les semaines à venir et qui est aussi en passe d’être écoutable sur YouTube. 

Le début du projet : «Je pense avoir commencé à bosser sur les compositions pendant la période de confinement durant laquelle l’avenir était incertain pour beaucoup d’entre nous, incluant les artistes. C’est aussi beaucoup ce qui a transpiré lors de l’écriture de l’album, entre autres sujets que j’aborde.» 

 

L’album : «Le recording en lui-même a un peu mal commencé en studio puisqu’il a fallu revoir tous les arrangements, ce qui nous a mis, à Kool Kreol, le groupe qui m’a toujours accompagné, et moi-même, pas mal de pression. Heureusement qu'après, les choses se sont améliorées. Je suis venu avec une approche seggae, reggae, avec des sonorités blues aussi, mais j’ai aussi voulu aller vers des sonorités plus séga. Pour les textes, je parle grosso modo des cartons rouges que l’on doit se donner à soi-même de temps en temps ; il nous faut être à l'écoute de nous-mêmes, ne pas tout prendre pour acquis et privilégier le dialogue au lieu de se renfermer sur soi.» 

 

La pochette : «Comme tellement de monde, j’ai grandi avec des super-héros comme Superman, Spider-Man et autres Batman, qui sont toujours très d’actualité. Et tout en adorant tout ce beau monde, je trouvais que mis à part Black Panther, Cyborg et quelques autres, l’essentiel des super-héros était blanc et jamais rasta. En même temps est venue toute la polémique autour du prochain film La Petite Sirène, où l'héroïne n’est pas blanche. D’où l’idée de mettre en avant, sur ma pochette, un redresseur de tort qui est rasta, ce qui est, en même temps, en belle harmonie avec la musique et les propos de l’album.» 

 

La suite : «J’attends la venue physique de l’album et il faudra aussi que nous nous penchions sur la réalisation d’un clip ainsi que des moments live.»