Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Covid-19, la récidive
  • New Children’s Act : ce qui change pour les enfants
  • Obituaire : France Jonas raconté par Tony François
  • Agression mortelle à Bambous : Nicolas Manooveloo meurt après un violent coup de couteau à la cuisse
  • Yushi Ramah, 17 ans, meurt à l’hôpital ENT - Son oncle Anil : «Nou res bet kouma linn gagn sa infeksion poumon-la alor ki so kat test Covid ti negatif !»
  • Décès de Rajah Madhewoo, Samuel Wong et Ismet Abdoolah : l’adieu à des citoyens engagés
  • IBA Act : amendements et mécontentements
  • Honte aux assassins de la démocratie !
  • Covid-19 : une nouvelle semaine sous haute tension
  • Suspension des vols avec l’Afrique du Sud : Incompréhension et affolement chez les Mauriciens de là-bas

Nouvel album : Alain Ramanisum va vous faire… «Danse»

Le chanteur revient avec de nouvelles histoires en chanson dans une œuvre qui compte 12 titres inédits et qui sera disponible cette semaine.

Une envie d’émotions, de partage… Un désir de faire danser, encore une fois. Mais aussi de faire frissonner, de motiver, d’accompagner. Alain Ramanisum connaît la recette de son succès. Après une vie en musique, il en a saisi l’essence. Sur son nouvel album, Danse, vous retrouverez, dit-il, tout ce qu’il sait faire. Des rythmes qui accrochent, des tempos qui font bouger, des mots qui parlent au cœur. Cet opus sera disponible dans les prochains jours. En attendant d’en découvrir les notes, le chanteur, auteur, compositeur, interprète et producteur, nous en donne les couleurs.

 

Enn album lafaya ? «Sur les 12 titres inédits, il y a enn gro sega, Madam Marga. Ça parle du voisinage, des koz-koze dan kwin baraz. Je commence déjà à en faire la pub. Manz ar li, évoque la Covid, l’importance de ne pas baisser les bras. Je fais également un Omaz Kaya. Depuis que je suis jeune, je suis son œuvre. Je suis un fan. Il m’a beaucoup inspiré, tout comme les musiciens du groupe Racinetatane. Ce sont mes voisins, je les apprécie beaucoup. Dans Prisonie Lamour, il est question de l’emprise qu’a, parfois, ce sentiment et qui nous fait devenir des prisonie lavi.»

 

Pourquoi «Danse» ? «C’est vrai qu’il n’y a pas de chanson dans l’album qui s’appelle Danse. Mais c’est un tout ; je veux que les gens dansent, évidemment. Mais il faut aussi et surtout danser avec la vie, c’est pour ça qu’il y a des titres qui poussent à la réflexion. C’est un album d’amour, de gaieté, de joie mais qui aborde aussi des sujets de société.»

 

Une première ? «C’est la première fois que je fais une autoproduction à Maurice. Ce n’est pas facile me nou pe trase tigit-tigit. Ça fait deux ans que je n’ai pas fait d’albums et je sais que mes fans attendaient ça. Il faut beaucoup de courage pour se lancer, surtout avec la situation actuelle. Il faut trouver des fonds pour payer les musiciens, le studio de mixage, l’impression… Heureusement que je peux compter sur des sponsors comme Ricardo’s Fast Food. C’est une sacrée aventure !»

 

Comment se procurer l’album ? Il sera en vente à Rs 300. Pour commander, appelez les numéros suivants : 5716 6144, 5935 4389.