Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5-PLUS DIMANCHE

Pendant cette période de confinement, profitez de 5-Plus Dimanche, l’express, Business Mag, Weekly, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

  • Kolektif Rivier Nwar : des poules, des œufs et un appel au don
  • Jeux Olympiques 2021 : la machine se remet en marche
  • Kayne, 2 ans, souffre d’épilepsie générale : sa mère Jaya lance un appel à l’aide
  • La vie de fashionista de Zorah
  • Bien dan ou lapo
  • Quand Nata «Sing» dans le métro !
  • Le bioplastique, la solution de six jeunes contre la pollution
  • Le Top 4 des tisanes pour braver l’hiver
  • Faire son compost-maison : le guide
  • Ces entreprises qui proposent des solutions pour faire face à la crise

Merci.mu : pour que l’entraide triomphe

Ludovic Balloux et Philippe Jaunet, les co-fondateurs de NetLab.

Merci.mu est la première plateforme collaborative locale. Elle a pour but de faciliter l’entraide entre les Mauriciens en ces temps de crise sanitaire.Cette initiative est signée NetLab. 

En ces temps difficiles, nous avons prouvé que nous pouvons compter les uns sur les autres pour s’en sortir ensemble. Oui, l’entraide et la solidarité peuvent être plus fortes que la peur, l’angoisse et le désespoir. Pour permettre aux Mauriciens de prêter main forte à ceux qui sont dans le besoin en cette période de pandémie, la société NetLab, professionnelle de la petite annonce à Maurice, a créé merci.mu. Il s’agit d’une plateforme digitale gratuite basée sur l’échange d’aide et de services. L’idée, explique Ludovic Balloux, COO de NetLab, est de favoriser l’esprit d’entraide en cette période de crise sanitaire.

 

Pour cela, merci.mu permet de connecter les Mauriciens afin qu’ils puissent échanger, collaborer et s’aider les uns les autres. «La plateforme merci.mu est partie d’une idée très simple : utiliser notre savoir-faire et notre notoriété pour venir en aide aux Mauriciens face à la crise sanitaire actuelle. Le groupe NetLab, avec les sites weshare.mu, molakaz.mu et cardealerz.mu, dispose d’une expérience solide dans le digital. Nos sites sont ceux sur lesquels les Mauriciens passent le plus de temps. Le lien est donc évident : nous devions apporter notre aide à l’effort collectif en utilisant la notoriété de nos sites comme fer de lance de l’entraide.»

 

L’outil se veut solidaire et qualitatif. Merci.mu, qui établit un lien direct entre chaque utilisateur, repose sur un modèle économique collaboratif qui permet aux Mauriciens de partager leur temps et leur savoir-faire. «Nombreux sont ceux qui souhaitent apporter leur aide et nombreux sont ceux qui en ont besoin. Avec merci.mu, il devient possible de connecter toutes ces personnes pour mieux collaborer, mieux partager, mieux vivre cette crise sans précédent. Merci.mu va permettre de concourir au développement de l’économie circulaire en favorisant les liens sociaux. C’est vraiment le message que nous voulons faire passer.» C’est fort de cette conviction que l’entreprise a, au cours de ces deux derniers mois, revu sa stratégie, modifié ses priorités et mobilisé ses équipes pour travailler sur ce projet qui est mis à la disposition des Mauriciens.

 

Réapprovisionnement alimentaire, cours de soutien scolaire à distance, achats de médicaments ou encore petits dépannages, les utilisateurs peuvent y proposer leur aide ou venir y chercher une quelconque assistance. Merci.mu propose un partage de proximité, qu’elle soit sociale ou géographique. Elle réunit l’offre et la demande sous un seul toit pour une meilleure collaboration citoyenne. «Il suffit d'une adresse mail et de moins d'une minute pour créer un compte sur merci.mu. Ce compte permet à l’utilisateur de déposer une annonce, de demander de l'aide ou de proposer ses services, tout en ayant accès à toutes les fonctionnalités, notamment la messagerie entre utilisateurs. Merci.mu permet également de trouver, en lançant une recherche géographique, des personnes susceptibles d’aider à proximité de votre domicile», explique Ludovic Balloux.

 

Pour lui, une chose est sûre, «la solution réside dans les liens sociaux» et c’est là toute la mission de merci.mu.