• Samuel Riche, un Mauricien sous le feu des projecteurs… au Canada
  • Bourse contestée : Nusayhah Hingah en quête d’explication
  • Grand-Gaube : Les proches de Wesley Marimootoo crient à la négligence médicale
  • Ashfaq Allgoo & Dubjoy : Un duo au cœur de l'événementiel
  • Gully Boy : Sur les traces d’un rappeur
  • MTC – Assemblée Générale Élective | Paul France Tennant vise un deuxième mandat consécutif
  • Richard Fricot : Nou Baz, son aventure des saveurs
  • Chagos | Olivier Bancoult : «Nous ne baisserons pas les bras»
  • Double noyade à Flacq | Franky Veerasamy : «Comment j’ai perdu deux de mes frères scouts»
  • Violence chez les jeunes : Des parents angoissés racontent le calvaire de leurs enfants victimes

Marie Noëlle Anodin : la fin d’un calvaire en Angleterre

Marie Noelle Anodin, son fils Laval Nallacouty et Me Bushan Deepchand.

Terminé ! Elle peut enfin tourner la page après avoir vécu des moments très difficiles. L’histoire de Marie Noëlle Anodin a beaucoup interpellé dans le courant de la semaine. L’avocat de cette dame, Me Bushan Deepchand, accompagné du fils de celle-ci, Laval Nallacouty, a animé un point de presse, jeudi dernier, pour raconter cette histoire : la mère de 83 ans avait été arnaquée et séquestrée par des Mauriciens depuis 2016.

 

Ces derniers lui auraient escroqué la somme de Rs 2,7 millions et sa maison – une grande demeure qu’elle a héritée de son défunt mari, un Londonien – a été vendue pour 300 000 livres. Les quatre malfrats ont été arrêtés, en août et novembre 2017. Après une longue bataille juridique depuis 2016 et des examens médicaux, Marie Noëlle Anodin a pu rentrer à l’île Maurice, le 29 avril, avec son fils. Ce dernier devait d’ailleurs nous déclarer hier, samedi 5 mai, «qu’elle se porte très bien et qu’elle se remet petit à petit de tout ce qui s’est passé.» 

 

Laval Nallacouty a en tout cas mené une vraie bataille pour revoir sa mère. En 2016, il lance un appel pour retrouver sa mère qui vit en Angleterre depuis 50 ans et dont il n’a plus de nouvelles. C’est alors qu’il tombe sur Me Bushan Deepchand, alors de passage à Maurice (l’avocat travaille à Londres). L’avocat propose d’aider Laval et ensemble, ils entament des recherches. Et découvrent toute l’histoire.

 

L’affaire est finalement portée à la Cour de Protection, en Angleterre, fin 2016. Et après plusieurs mois, un jugement détermine que Marie-Noelle Anodin souffre d’incapacité mentale et qu’elle devra vivre avec son fils. Ici, des démarches sont déjà entamées pour que Laval devienne son legal guardian.

 

Lors du point de presse, Me Bushan Deepchand devait aussi faire ressortir qu’il y a plusieurs cas comme celui de Marie-Noëlle Anodin, et que les personnes âgées et vulnérables sont la cible de ces personnes malintentionnées. Il rajoutera aussi que «plusieurs Mauriciens vivent dans des situations illégales, alors qu’il existe des solutions pour régulariser leur situation.»