Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • L’affaire du «bébé décapité» à l’hôpital de Pamplemousses - Vicky et Sweta : «Nous n’arrivons toujours pas à faire le deuil de notre enfant»
  • Elle fait face pour la seconde fois à un cancer - Diane Colimalay : «Je ne peux pas me résoudre à laisser une maladie me dominer»
  • Moi, survivant du cancer...
  • En convalescence après avoir été poignardé par sa compagne - David Azie, 28 ans : «Nou finn pardonn nou kamarad»
  • EURO 2020 : Les coaches mauriciens sur le grill
  • EURO 2020 : Les pronostics des jeunes fans
  • Séquestré et battu à mort à Karo Kalyptis : Desveaux Augustin, victime d’un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue ?
  • My Body, My Choice, My Voice : ils s’unissent contre la vaccination obligatoire
  • Accidents fatals : des nouvelles victimes, des familles dévastées par la douleur
  • JO 2021 - Haltérophilie : Roilya Ranaivosoa qualifiée pour Tokyo

L’hommage des citoyens

Certains soulignent sa contribution au développement économique du pays. D’autres, son intégrité et sa droiture. Que retiennent les Mauriciens de sir Anerood Jugnauth ? Parole à nos interlocuteurs…

Cendrine Chellamootoo, Mahébourg : «Le défenseur des Chagos»

 

«Je me souviendrai de SAJ comme le défenseur des Chagos. C’est un homme qui n’a pas hésité à crier sur tous les toits le mauvais traitement que recevaient les habitants de l’île. D’un point de vue plus personnel, SAJ a su mettre en avant la diversité culturelle dont l’île Maurice a héritée, tout en protégeant la paix sociale. Malgré ses écarts de conduite ces dernières années, je garde de lui l’image d’un homme dont les convictions politiques ont charmé plus d’un.»

 

Dr Annaas Rawoo, Curepipe : «Une vie au service d’une nation»

 

«La nation mauricienne a perdu un de ses plus grands fils du sol. Je me souviendrai toujours du père fondateur qu’il a été pour l’île Maurice moderne et de son rôle d’architecte du miracle économique dans les années 80-90. SAJ a donné un rayonnement mondial à Maurice et c’est aussi grâce à lui que nous avons la cybercité qui est aujourd’hui une capitale économique et numérique où des milliers de personnes travaillent. Si nos villages ont les infrastructures et facilités jadis exclusivement réservées aux villes, c’est aussi grâce à lui. Son engagement a été celui d’une vie au service d’une nation. Il avait aussi à cœur le bien-être du peuple rodriguais. SAJ est parti mais son parcours hors norme ne sera jamais oublié.»

 

Prema Teepoo, Montagne-Blanche : «Il restera un modèle, une inspiration»

 

«Sir Anerood Jugnauth, que le peuple mauricien surnommait SAJ, n'est plus parmi nous physiquement. Mais il restera un modèle, une inspiration, pour les aspirants leaders. Il était un homme droit, avec des valeurs et des principes. Ce que je retiens de lui, c'est qu’il était un homme bien, qui possédait les qualités d'un leader exemplaire. Un leader attentif, à l'écoute. Un leader qui avait une vision pour son peuple. Il savait prendre les mesures qui s’imposaient dans l'intérêt du pays. La lutte pour les Chagos est encore une preuve de son amour pour son peuple. Il était également un homme franc, ce qui ne plaisait pas à tout le monde. N’empêche, je salue ce que SAJ a fait pour son peuple. Il était loyal envers ses partisans et sa circonscription. Je garde le souvenir d'un combattant. ‘‘Who will cry when I die?’’ Aujourd'hui, un peuple pleure, son peuple pleure. Parce que SAJ laisse une empreinte derrière lui.»

 

Zapheer Futloo, St-Paul : «Le dernier des Mohicans»

 

«Il a été un des architectes de l’île Maurice moderne. On peut dire qu’il est le dernier des Mohicans, faisant partie de ceux qui ont bossé pour quelque chose qui va rester, qu’ils ont légué à l’île Maurice d’aujourd’hui. Il était un fils du sol qui avait un grand franc-parler aussi ; il disait les choses telles qu’elles sont, on a besoin de politiciens de ce calibre.» 

 

Julien Bergicourt, Baie-du-Cap : «Il reflète l’intégrité et la droiture»

 

«C’est un homme exemplaire et une vraie source d’inspiration pour la jeunesse mauricienne. De son vivant, j’ai eu la chance de le croiser plusieurs fois, et sa détermination, son courage, son humilité et sa simplicité m’ont toujours agréablement surpris. C’est un grand tribun que nous perdons. SAJ est un modèle pour moi. Il reflète l’intégrité et la droiture, et a toujours occupé ses fonctions de la bonne façon. C’est un bon vivant qu’on n’oubliera jamais.»

 

Nitisha Russiawon, Surinam : «Mari exemplaire»

 

«Ce dont je me souviendrai toujours de SAJ, c’est le mari exemplaire qu'il était et le couple modèle qu’il formait avec lady Sarojini. Ils étaient tout le temps ensemble et heureux. Il a aussi été un Premier ministre exemplaire qui a énormément contribué à l’avancement de notre île. Son parcours restera à jamais gravé dans la mémoire des Mauriciens.»

 

François Kim Soo, Modern Square, La Caverne, Vacoas : «Il a changé la vie de tous les citoyens»

 

«En tant que Premier ministre, il a changé la vie de tous les citoyens, y compris la mienne en tant que sino-mauricien. Linn rann nou lavi meyer. Mo rapel a lepok, kan li ti vinn Premie minis, linn fer mirak ekonomik. Boukou dimounn tinn gagn travay, boukou dimounn ki ti ena bisiklet inn gagn mobilet, seki ti ena mobilet inn gagn motosiklet, seki ti ena motosiklet inn gagn loto. Cela montre le progrès économique que sir Anerood Jugnauth a fait. Seki pa ti ena frizider inn gagn frizider, seki pa ti ena televizion inn gagn televizion, bann lakaz an tol, an bwa, inn vinn lakaz beton. Gouvernman ti met an plas bann fasilite labank. SAJ inn vinn-la pou develop pei. Tou dimounn inn tir sapo avek li.»

 

Textes : Valérie Dorasawmy, Stephane Chinnapen et Francesca Sookahet