• Entrepreneur de l’année : Julien Faliu : Expat.com, sa petite entreprise qui ne connaît pas la crise
  • Judo – Hong Kong Asian Open 2019 : Une cinquième place prometteuse pour Legentil
  • Stéphanie Favier et Paco : Passionnés d’art et de créativité
  • Allégations de violence policière meurtrière | Le frère de Khaleel Anarath : «Il craignait pour sa vie en détention»
  • Contestation d’une loi visant la communauté gay | Abdool Ridwan Firaas Ah Seek : «L’article 250 concerne tout le monde, pas que les personnes de la communauté LGBT»
  • Firoz Ghanty, l’artiste par les artistes
  • Collision mortelle à St-Aubin : Jean Daniel Perrine ne verra pas grandir ses jumelles
  • Pradeep Roopun et Eddy Boissezon au château du Réduit : Regard d’observateurs sur des nominations qui suscitent de vives réactions
  • N’est pas rassembleur qui veut !
  • Nicolas Fanny : D’un défi à l’autre

Leur première fois et une victoire

Avinash Teeluck, Sandra Mayotte, Fabrice David, Farhad Aumeer, Karen Foo Kune et Joanna Bérenger.

Ils ont fait leur baptême du feu. Eux, ce sont ces jeunes politiciens et politiciennes qui se sont présentés, le jeudi 7 novembre, pour la première fois à des élections sous les couleurs de partis divers et qui ont brillé lors des législatives du 7 novembre.

 

Cap sur le nord de l’île, précisément dans la circonscription n° 6 (Grand-Baie/Poudre-d’Or), où Avinash Teeluck, candidat de l’Alliance Morisien, a été élu avec 15 998 voix. C’est avec un sentiment un peu mitigé que le néophyte, juriste de profession, savoure sa victoire. «Je suis très heureux mais surtout, je suis très reconnaissant envers l’électorat qui m’a fait confiance et qui me donne l’occasion de servir le pays», confie-t-il. Comme lui, ils sont nombreux, au sein de l’Alliance Morisien, à vivre cette nouvelle expérience. Parmi : Subashnee Luchmun Roy, ou encore Sandra Mayotte entre autres. Cette dernière déclare : «Je tiens surtout à remercier les habitants du n° 14. Nous avons vécu une campagne extraordinaire. Certes, je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer tout le monde mais les habitants ont joué leur rôle pleinement. Une nouvelle page se tourne pour le n° 14 car cette circonscription est maintenant représentée. Ensemble, maintenant, tout est possible.»

 

Parmi les néophytes élus de l’Alliance Nationale, on retrouve Fabrice David et Farhad Aumeer. Ce dernier, élu avec 6 951 voix dans la circonscription n° 2 (Port-Louis Sud/Port-Louis Central), est lui aussi partagé : «Il y a de l’émotion parce que c’est ma première fois et je ne m’attendais pas à être élu avec si peu d’écart avec Reza Uteem qui, lui, compte plusieurs années de terrain à son actif. Je remercie donc les sympathisants qui m’ont accordé leur confiance.»

 

Le MMM, qui a raflé huit sièges à ces dernières élections, compte également deux néophytes : Karen Foo Kune, élue avec 11 157 voix dans la circonscription n° 20 (Beau-Bassin/Petite-Rivière) et Joanna Bérenger, candidate du MMM élue avec 15 060 voix dans la circonscription n° 16 (Vacoas/Floréal). «Je remercie du fond du cœur tous les militant(e)s qui m’ont soutenus et ont travaillés avec courage et détermination. Merci aux électrices/électeurs de la circonscription no16 pour la confiance qu’ils ont placé en moi. Je connais leurs difficultés et je resterai à leur écoute pour les représenter dignement au parlement.

 

Nous pouvons être fiers du projet que nous avions pour une autre Île Maurice, et surtout d’avoir mené une campagne propre. De par le nombre de messages de soutien reçus, j’estime que même si nous n’avons pas gagné les élections, nous avons pu redonner confiance aux jeunes en nos politiciens et cela représente une belle victoire en soi car la bonne santé de notre démocratie et l’avenir de notre pays en dépendent.» nous a déclaré Joanna Bérenger.

 

Karen Foo Kune pense également à ses mandants : «Je ressens beaucoup de gratitude envers les votants du n° 20, qui ont surtout fait confiance aux trois candidats du MMM. J’ai rencontré les gens de la circonscription, je les ai écoutés, je connais leurs problèmes, leurs besoins, et en étant député au Parlement, je vais les représenter et être leur voix. Le travail débute maintenant.»