• Le bal des congrès du MSM ouvert : Pravind Jugnauth tire sur ses adversaires et se défend
  • Lettre anonyme qu’un Senior Advisor du PM aurait envoyée contre elle - Ameenah Gurib-Fakim : «C’est inacceptable qu’on m’ait mis tout ça sur le dos»
  • Accord PTr-MMM-PMSD : des observateurs entre espoir et scepticisme
  • Accord PTr-MMM-PMSD : les nouvelles cartes de l'opposition…
  • L’infini duel Jugnauth-Ramgoolam !
  • Laal Singh Chaddha : «Forrest Gump», aux saveurs de Bollywood
  • La Vierge Marie, la «mère douce et protectrice» au coeur des familles mauriciennes
  • Fête de l’Assomption : quand l’APEIM fait briller les couleurs de Marie
  • Chelsea vs Tottenham : nouvelle saison nouvelle ambition
  • 14e journée : Colour My fate sous 54.58s !

Le sort s'acharne à nouveau sur cette maman : dix ans plus tard, elle perd un deuxième jeune enfant

Le rapport d’autopsie indique que Geremy Perle, 6 ans, a succombé suite à une «chest infection».

Geremy Perle, 6 ans, est décédé d’une «chest infection». Depuis, sa mère Paulette Amélie est inconsolable. D'autant qu'elle avait déjà perdu un premier fils de 5 ans dans les mêmes circonstances il y a bientôt 10 ans. Récit…

Le malheur frappe une nouvelle fois à sa porte… La voix de Paulette Amélie, une habitante de Souillac, en dit long sur la souffrance qu’elle endure. Cette mère célibataire vient de perdre son petit dernier, Geremy Perle, 6 ans. Ce dernier est décédé le jeudi 28 juillet. Le rapport d’autopsie indique qu’il a succombé à une «chest infection». Ses funérailles ont eu lieu le lendemain au domicile d’un proche de sa mère, à Riambel.

 

«Deziem garson mo perdi la. Li pa fasil ditou. Premie-la osi ti malad. Linn mor laz 5 an. Monn tap boukou la port kan mo deziem garson inn koumans malad. Okenn pann ouver pou mwa. Mo ti ousi fer demars pansion pou mo garson akoz li malad me pa ti gagn nanye. Seki pli grav, monn bizin aret travay pou okip li. Lerla mem dilo ek lalimier inn koupe kot mwa», se lamente Paulette Amélie, la voix cassée par l’émotion du deuil et par ce nouveau coup du sort. Le petit Geremy était le benjamin de la famille – il a un frère aîné de 17 ans et une soeur de 9 ans. «Mo premie garson kinn mor la ti pou ena 15 an si li ti ankor vivan. Li ti mor akoz enn infeksion poumon li ousi», explique celle qui a vu son monde s’écrouler à nouveau le jeudi 28 juillet.

 

Ce jour-là, le petit Geremy est transporté d’urgence à l’hôpital de Souillac après de graves ennuis de santé. Toutefois, malgré les soins prodigués, le garçonnet pousse son dernier soupir dans la soirée. Le Dr Maxwell Monvisin, Principal Police Medical Officer, a pratiqué une autopsie le lendemain et a conclu que le petit a succombé à une «chest infection». «Li pa ti bien ditou sa zour-la. Mo ti amenn li lopital so gramatin. Li ti pe gagn problem pou respire. Li ti korek apre. Nounn retourn lakaz lerla. Me mo finn bizin reamenn li lopital apre. Li ti pe koumans rann dilo. Linn mor zis apre», raconte Paulette Amélie qui peine toujours à croire qu’elle a perdu un autre enfant.

 

Geremy était en Grade 1 à l’école RCA de Saint Jacques, à Souillac. Depuis sa naissance, confie sa mère, il ne jouissait pas d’une bonne santé. «Sa zanfan-la inn bien malad. Li ti pe swiv tretman pou problem lapo ek pou problem brons. Dan mwa zanvye, li ti admet 18 zour. Li ti pe ale vini lopital souvan», précise la quadragénaire dont le quotidien n’est pas de tout repos depuis plusieurs années.

 

En effet, cette mère célibataire fait face à de nombreuses difficultés. Elle lutte surtout pour faire bouillir la marmite et pour payer les factures. «Dimounn ena tandans ziz mwa. Mo bann zanfan dormi dan nwar parski pena kouran kot mwa. Erezma, mo bann fami ek sa misie ek ki mo été la ed mwa», lâche-t-elle. À ses difficultés financières s’ajoute un deuxième décès, un nouveau coup du sort qu’elle essaiera de surmonter pour ses deux autres enfants.