• Jane Constance & Mickaël Pouvin : deux belles voix pour faire vibrer le Caudan Arts Centre
  • Sport Automobile : La Motors Formula Team en piste le 14 avril
  • Emilie Duval : «On doit tous, que ce soit l’Église catholique ou autre, se sentir concernés par les abus sexuels sur mineurs»
  • Agression mortelle de Shobanand Bhoyroo, 61 ans, par son voisin | Son neveu : «Ce n’était pas la première fois qu’il était brutalisé»
  • Fête de l’Indépendance : Le fabuleux 12 mars du constable Damien Céline
  • Un Mauricien parmi les disparus après l’attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande | Anwar, le frère de Moosid Mohammed Hossen : «C’est un choc»
  • Coupe du monde féminine 2019 : Sous l’œil attentif de Queency Victoire
  • Dengue : Vallée-des-Prêtres en alerte, Maurice sur le qui-vive
  • Captain Marvel : On y va, on n’y va pas ?
  • Décès tragique de Dia Dookhit | Ses parents : «Nous voulons connaître la vérité…»

Kaviraj Pather : «Les jeunes ont un rôle-clé à jouer dans le nouveau souffle que requiert notre pays»

Kaviraj Pather

Vous êtes jeune ? Vous aimez les challenges ? Ceci vous intéressera certainement ! Moris, Notre Futur est un concours national ouvert aux Mauriciennes et Mauriciens âgés de 18 à 40 ans. Kavoraj Pather, de C Bizz, une plateforme qui promeut l’entrepreneuriat auprès des jeunes, est à la base de cette initiative. Il nous donne des détails sur cette compétition.

Dites-nous un peu plus sur l’organisme que vous avez fondé…

 

En 2016, j’ai participé à l’élaboration du plan directeur national sur les PME en tant que consultant. Cela m’a permis de constater le retard accumulé par Maurice sur le plan de l’entrepreneuriat et le manque de structures de soutien dédiées aux entrepreneurs en herbe. C’est ainsi que l’idée de C Bizz, une plateforme qui promeut l’entrepreneuriat auprès des jeunes, a germé. Depuis mai 2017, nous collaborons avec Youth SCEAL, une association à but non lucratif ayant pour objectif premier de renforcer l’autonomisation des jeunes.

 

Comment est né le projet Moris, Notre Futur ?

 

Nous vivons dans une société qui a tendance à laisser les jeunes en marge des principaux débats et décisions concernant le futur de notre pays, alors qu’ils sont des citoyens à part entière. Il est essentiel que l’opportunité soit donnée à tous les citoyens de participer activement à la mise en place du nouveau modèle socio-économique de Maurice. Les jeunes Mauriciens doivent avoir leur mot à dire. J’ai ainsi conςu, en septembre 2017, le projet Moris, Notre Futur, un concours national de projets, donnant la voix aux jeunes Mauriciennes et Mauriciens. Cependant, la concrétisation de ce projet n’aurait pas été possible sans la collaboration et le soutien de l’association Youth SCEAL et de son président Sean Fourmacou.

 

Pourquoi les jeunes Mauriciens doivent-ils y participer ?

 

Moris, Notre Futur est un concours qui invite les jeunes âgés de 18 à 40 ans à présenter leur projet pour soutenir le prochain cycle de développement intégré de Maurice. C’est un concours qui privilégie le fond à la forme. Hormis le potentiel de création de valeur, les effets d’entraînement sur l’économie et l’impact sur la réduction de la pauvreté, les projets seront évalués sur des critères comme l’originalité et la faisabilité. Après une phase initiale d’évaluation, cinq candidats seront présélectionnés et invités à présenter leur projet aux membres du jury. Celui-ci sera aussi soumis au vote du public à travers les réseaux sociaux. Les trois meilleurs participants auront l’opportunité de présenter leur projet lors la cérémonie de remise de prix et le gagnant se verra remettre un chèque de Rs 20 000.

 

Quel est le but d’un tel concours ?

 

Il a trois objectifs principaux : encourager les jeunes à participer activement au processus de développement économique intégré  de leur pays ; favoriser une culture de perspicacité et d’innovation parmi les jeunes ; et valoriser à l’échelle nationale la capacité des jeunes à contribuer au développement économique intégré de Maurice. Nous sommes convaincus que les jeunes ont un  rôle-clé à jouer dans le nouveau souffle de  développement que requiert notre pays. À travers Moris, Notre Futur, nous leur offrons une plateforme privilégiée afin de s’exprimer et de faire valoir leur potentiel.

 

Comment faire pour s’inscrire ?

 

Nous invitons les intéressés à suivre notre page Facebook à l’adresse suivante : fb.com/morisnotrefutur. Ils trouveront aussi toutes les informations relatives au concours ainsi que le formulaire de participation sur notre site Web : http://mnf.youthsceal.com/. À noter que tout projet devra être soumis au plus tard le vendredi 16 novembre.

 

Comment pareille initiative peut-elle aider le pays ?

 

Cinquante ans après son Indépendance, le principal moteur du développement de Maurice demeure son capital humain. Et cela n’est certainement pas en passe de changer, alors que nous entrons dans une ère dominée par l’économie de la connaissance. Des initiatives comme Moris, Notre Futur sont essentielles afin de faire émerger des idées nouvelles, des talents nouveaux et un modèle de développement nouveau, intégrant à la fois les spécifiés de Maurice et les enjeux d’un environnement mondialisé en pleine mutation.

 

 

Bio express

 

Kavoraj Pather dispose d’une douzaine d’années d’expérience dans les domaines de l’investissement, de l’intelligence compétitive et de la stratégie d’entreprise. Ancien boursier du gouvernement français, il est retourné à Maurice en 2006 après ses études supérieures en France. Il y a suivi deux années de classe préparatoire aux grandes écoles de commerce, avec une spécialisation en économie, avant d’intégrer l’EDHEC, l’une des écoles de commerce les plus cotées en France. Après avoir débuté sa carrière au sein du département stratégie d’Enterprise Mauritius, il a eu l’opportunité de collaborer avec les groupes MCB, Lux* Resorts et Rogers. En 2015, il a fondé Lapidus Azuri, une société de conseil spécialisée en stratégie d’entreprise, études de marché et facilitation des affaires. En novembre 2016, il a fondé la plateforme C Bizz.

 


 

Une collaboration avec Youth SCEAL

 

Moris, Notre Futur, c’est aussi une collaboration avec Youth SCEAL, une association qui a pour objectif premier de renforcer l’autonomisation des jeunes. «Youth SCEAL coorganise l’initiative Moris Notre Futur avec C Bizz. Cette année, nous avons fêté nos cinq ans d’existence et nous voulons renforcer notre engagement auprès des jeunes en leur donnant une voix afin de contribuer au futur du pays», explique Sean Fourmacou, président de Youth SCEAL. «D’une part, nous utilisons notre réseau pour disséminer l’information et toucher le maximum de jeunes possible. Nous utilisons aussi notre base de volontaires pour mettre en avant la compétition.  Jusqu’ici, il y a une très bonne synergie entre C Bizz et Youth SCEAL. Nous avions initialement collaboré sur l’organisation d’un workshop en septembre 2017 pour les jeunes entrepreneurs.  Cette fois, nous voulons toucher un quart des jeunes Mauriciens de 18-40 ans et rendre visible leur idée de demain et surtout leur enthousiasme et leur énergie pour un meilleur futur ensemble.»