• Football : Cercle de Joachim concerné par une autre affaire
  • Le bénéfice du doute accordé aux tortionnaires présumés d'Iqbal Toofanny ] Sa veuve : «Cela ne veut pas dire que ces policiers sont innocents»
  • Double explosion à Beyrouth ] Salem Beydoun, consul honoraire de Maurice au Liban : «C’est un cauchemar»
  • Naufrage du Wakashio : un océan de chagrin
  • Hippisme - Barbé 2020 : White River : The Classic Winner
  • L’image d’un échec !
  • Cérémonie pour ceux décédés pendant le confinement - Jeff Clark : hommage à mon père
  • PatKat Professional Hairstylist : avec Patricia Kathan, ça décoiffe !
  • Elle l’avait projetée à terre lors d’une dispute : Vanessa Curpen écope de cinq ans de prison pour le meurtre de son bébé
  • Douleurs de l’hiver : Comment y remédier ?

Jürgen Klopp vu par ses pairs mauriciens

La relation joueurs-entraîneur est un des facteurs du succès des Reds estiment Twaleb Fatehmamode, Sakoor Boodhun et Jérôme Thomas.

Il est certainement le grand artisan du retour en force de Liverpool au sommet du football anglais. Ses qualités, sa personnalité et son professionnalisme sont loués par tous. Les entraîneurs mauriciens des clubs d’élite donnent leurs avis.

From doubters to believers. C’est en 2015 que Liverpool FC recrute l’entraîneur allemand Jürgen Klopp pour remplacer Brendan Rodgers. Le nouveau coach avait transformé le Borussia Dortmund en cador du championnat d’Allemagne avec des titres, et il avait pour mission de refaire le même coup en Angleterre, pour redorer le blason de Liverpool. A l’époque, les fans de Liverpool voyaient en lui le messie, car c’était un des entraîneurs les plus cotés sur la planète mais étaient remplis de scepticisme. Jürgen Klopp leur avait dit de croire en l’équipe et de lui donner du temps, tout en créant un attachement plus profond entre le peuple rouge et les Reds.

 

Cela a marché, et l’entraîneur de Liverpool ne laisse personne indifférent. Ses qualités et sa méthode suscitent l’admiration, même auprès des adversaires. Chaque match est visionné scrupuleusement par les divers entraîneurs du monde, y compris chez nous.

 

Il a failli devenir champion de Maurice avec GRSE Wanderers n’était-ce le brusque arrêt de la saison de football chez nous à cause de la pandémie du Covid-19. Twaleb Fatehmamode estime que des leçons doivent être tirées dans le travail réalisé par Jürgen Klopp pour mener Liverpool vers un titre qui le fuyait depuis 30 ans. «C’est définitivement un grand entraîneur car ce n’est pas donné à tout le monde d’être à la tête de Liverpool. Une de ses grandes forces c’est d’avoir su construire une équipe autour de lui. C’est important d’avoir la confiance des joueurs. Une fois ce lien tissé, les joueurs vont appliquer ses instructions. C’est un meneur d’hommes, et on voit comment il recadre ses joueurs quand ces derniers n’appliquent pas ce qu’il demande», analyse le coach des Rastas, et futur assistant-entraîneur du Club M.

 

«La relation joueur-entraîneur dans une équipe de football est essentielle. Il faut que les joueurs jouent pour l’entraîneur et ça se voit avec Liverpool lors des buts et après les matchs. Jürgen Klopp se sert des qualités individuelles de chaque joueur pour créer un collectif, tout en donnant la chance à des joueurs peu connus comme Andy Robertson ou un jeune comme Trent Alexandre Arnold. Ce sont les qualités d’un meneur d’homme. L’histoire va retenir le nom de Jürgen Klopp comme celui qui a permis à Liverpool de renouer avec le titre de champion d’Angleterre, et celui d’Europe la saison dernière. Les supporters de Liverpool peuvent être fiers», ajoute notre interlocuteur, fan d’Arsenal.

 

Sakoor Boodhun est d’avis que Jürgen Klopp est un entraîneur qui a les idées bien en place et sait ce qu’il veut. «On ne peut qu’être admiratif sur ce qu’il a accompli à Liverpool. Il a son style de jeu et sa méthode de travail. Et il a réuni autour de lui des joueurs et un staff technique qui peut adhérer à son projet. Une fois que ce lien est tissé et  qu’il a la confiance de ses joueurs le travail devient plus facile pour lui. Il a su développer ses idées pour pratiquer son système de jeu basé sur le pressing et la récupération du ballon. C’est important pour lui d’avoir des professionnels à tous les niveaux pour pouvoir travailler. Il n’a pas besoin de grandes stars pour réussir, car c’est lui qui fabrique de grands joueurs», dira l’entraîneur de l’entente Boulet Rouge Riche Mare Rovers.

 

Même s’il n’est pas un supporteur de Liverpool, Jérôme Thomas, entraîneur du Roche-Bois-Bolton-City, est admiratif par la relation de confiance qui existe entre Jürgen Klopp et ses joueurs. «En football c’est très important de mettre les footballeurs en confiance. Avec Jürgen Klopp on sent qu’il est proche de ses joueurs qui en retour lui font confiance. On le voit à chaque fin de match donner l’accolade à ses troupes, même monter sur le terrain pour aller célébrer un but. S’il n’y a pas cette relation, les joueurs ne vont pas se sentir motivés. Je ne suis pas fan de Liverpool mais je dois reconnaître que Jürgen Klopp a su mettre en confiance ses joueurs et c'est ce qui fait la force de cette équipe, qui tourne autour d’un collectif bien rodé.»

 

Notre interlocuteur estime aussi que le technicien allemand a aussi effectué des recrutements intelligents pour bâtir son équipe. «Ce n’est pas un one-man team mais un collectif bien en place. Il a recruté des joueurs capables de progresser pour les transformer en star. Je remarque aussi qu’il privilégie des joueurs de petite taille capables de se démarquer par leur explosivité pour lancer une attaque ou récupérer le ballon. C’est quelqu’un qui sait ce qu’il veut voir sur le terrain», analyse le coach du club de la capitale.

 

Qui est Jürgen Klopp?

 

C’est un entraîneur allemand né le 16 juin 1967 à Stuttgart. Il a entraîné les équipes allemandes du FSV Mayence de 2001 à 2008 et du Borussia Dortmund de 2008 à 2015. Depuis le 8 octobre 2015, il est l'entraîneur du Liverpool Football Club. C’est aussi un fan de l’acteur indien Amitabh Bachchan.

 

Ses distinctions personnelles

 

Entraîneur de l'année par The Best FIFA Football Awards 2019 - Onze d'or du meilleur entraîneur de la saison par Onze mondial en 2019 - Troisième du Prix d'entraîneur de l'année FIFA en 2013 - Entraîneur du mois du championnat d'Angleterre en septembre 2016, décembre 2018, mars, août, septembre et novembre 2019