• Jane Constance & Mickaël Pouvin : deux belles voix pour faire vibrer le Caudan Arts Centre
  • Sport Automobile : La Motors Formula Team en piste le 14 avril
  • Emilie Duval : «On doit tous, que ce soit l’Église catholique ou autre, se sentir concernés par les abus sexuels sur mineurs»
  • Agression mortelle de Shobanand Bhoyroo, 61 ans, par son voisin | Son neveu : «Ce n’était pas la première fois qu’il était brutalisé»
  • Fête de l’Indépendance : Le fabuleux 12 mars du constable Damien Céline
  • Un Mauricien parmi les disparus après l’attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande | Anwar, le frère de Moosid Mohammed Hossen : «C’est un choc»
  • Coupe du monde féminine 2019 : Sous l’œil attentif de Queency Victoire
  • Dengue : Vallée-des-Prêtres en alerte, Maurice sur le qui-vive
  • Captain Marvel : On y va, on n’y va pas ?
  • Décès tragique de Dia Dookhit | Ses parents : «Nous voulons connaître la vérité…»

Jayen Cuttaree : Souvenirs de sa dernière sortie publique

Un forum-débat sur le militantisme :  le politicien avait pris le temps de partager  ses idées.

Riche carrière en politique, riche parcours de vie. Le politicien, qui est décédé, cette semaine était sorti de sa réserve et avait participé à un forum-débat, le 27 octobre. Témoignages…

Sa voix n’avait pas perdu de sa force. Ni de sa clarté. Pradeep Jeeha se rappelle, pour nous, de ce moment qu’il n’oubliera jamais ; la dernière sortie publique de Jayen Cuttaree, le 27 octobre. 

 

L’habitant de Beau-Bassin, né le 22 juin 1941, est décédé à l’âge de 77 ans le 19 décembre. Il a connu une riche carrière politique au sein du MMM, il a occupé différents portefeuilles ministériels et a été député de Stanley depuis 1982. Après sa retraite politique, il a publié son autobiographie intitulée Behind The Purple Curtain: A Political Autobiography. C’est le samedi 22 décembre que la famille, les amis, les proches et des politiciens de tout bord ont rendu un dernier hommage à Jayen Cuttaree.

 

Retour sur ce 27 octobre. Le politicien s’était adressé à ceux présents lors du forum-débat sur le militantisme, organisé par la Plateforme militante (parti mené par Steven Obeegadoo, Françoise Labelle, Vinay Sobrun et Pradeep Jeeha, démissionnaires du MMM).

 

Pradeep Jeeha se souvient : «Je l’ai vu parler pendant assez longtemps, environ 45 minutes, sans prendre un verre d’eau. Il avait une toux qui le fatiguait mais il s’est exprimé clairement.» Il a retrouvé l’homme, grand orateur, qui lui avait donné goût à la politique et le sens du discours, et qui, depuis 2010, avait délaissé l’espace public : «Il était très fit. Il était toujours perspicace, excellent dans le développement des idées. Il n’avait besoin que de quelques notes et il développait ses arguments. J’ai beaucoup appris de lui. Il n’a jamais eu de discours déjà écrit, comme on voit certains parlementaires le faire aujourd’hui.»

 

Pradeep Jeeha se rappelle de la relation privilégiée qu’il a entretenue pendant de longues années avec Jayen Cuttaree : «Nous sommes des amis, plus que des amis, c’est plus un grand frère, je n’ai jamais cessé de le rencontrer en public et en famille.»

 

Un militant

 

Quand, cette année, l’ancien député de la circonscription de Port-Louis/Montagne-Longue rencontre des difficultés au sein du MMM (qui mèneront à son expulsion), Jayen Cuttaree l’écoute : «J’ai demandé des conseils, il n’a jamais cessé d’en donner, il a compris ma position. Lui aussi a vécu cette situation. C’était un grand bonhomme, il a fait face. C’était un homme consensuel, d’une intelligence infinie. Nous sommes différents. J’ai été heureux qu’il soit sur cette plateforme, lors de ce forum-débat, avec nous. Il nous a toujours donné sa bénédiction.»

 

Les mots utilisés par Jayen Cuttaree pour parler du militantisme et partager sa vision du monde et les enjeux auxquels l’humanité doit faire face, «ont captivé l’assistance» lors de ce débat, précise Pradeep Jeeha qui l’avait invité à y participer : «On a découvert quelqu’un d’autre. Lui qui était si attaché à l’Histoire, au passé, a parlé d’avenir, du futur. Il a mis l’accent sur l’écologie, sur les changements climatiques qui vont surgir. Il a montré que le militantisme dépassait le cadre du MMM.» Un message qu’il laisse. Un héritage important pour ceux qui l’ont bien connu ou pas (voir hors-texte).

 

Steven Obeegadoo se souvient aussi de cette rencontre du 27 octobre. Ému d’avoir perdu un «compagnon de lutte, un grand frère, un ami», il se rappelle ces longues discussions qui ont précédé le forum-débat et du choc de l’annonce de son départ : «Nous nous sommes parlés samedi, tout semblait korek.»

 

Mais aussi de la simplicité et la générosité de l’homme chez qui il a fait ses premiers pas en tant qu’avocat. De son parcours brillant et de ses grandes études faites grâce à des bourses : «Il venait d’une famille très pauvre.» Ensemble, ils ont été longtemps responsables des besoins de documentation des grands événements du parti : «Nous étions un tandem.» Il se souvient, comme beaucoup d’autres, de la voix claire et des idées de Jayen Cuttaree.

 


 

Des mots et des hommages…

 

Ils sont venus de sa famille politique mais pas que. Nombreux sont ceux qui ont partagé un message d’hommage pour Jayen Cuttaree. Sa fille, Lillka Cuttaree, a dit de son père : «You were a great man, put Mauritius on the global map and taught us values of fairness, authenticity, generosity and excellence.» Rajesh Bhagwan, secrétaire général du MMM, a confié qu’il s’agissait d’un «triste décembre pour la famille militante». De nombreux Mauves ont parlé «d’une grande perte pour la famille militante».

 

Pour Fawzi Allymun, membre du MMM, le parcours de Jayen Cuttaree est une inspiration pour les jeunes. Alan Ganoo s’est souvenu de l’ami avec qui il a vécu «de grands moments de l’histoire politique de Maurice», et Osman Mohamed de quelqu’un «qui avait à cœur le développement durable du pays». Fabrice David, le fils de James Burty David, a rendu hommage à «un homme politique d’exception, figure emblématique du MMM, symbole de loyauté à son parti et à son pays», en partageant un cliché avec la légende suivante : «Une photo prise le 21 décembre 1994 à l’occasion de l’élection partielle de Stanley/Rose-Hill. Jayen marchant aux côtés de mon père.»