• Formation : CSSC et YOP ne se lâchent plus
  • LG G8S : un haut de gamme honorable
  • Hippisme 26e journée | Rule The Night en roue libre
  • League of Legends : une qualification pour les mondiaux au salon Innovtech 2019
  • Thierry Françoise, l'homme «happy»
  • Georges Mathieu, monsieur taquin
  • La vie de fashionista de Manjusha
  • Motocyclisme - Trophée Anniversaire du circuit d’Aragon (Stock 600) : Luc Mamet marque son retour avec une troisième place
  • Ça roule pour Zaynah Paurahoo et Ashika Paupiah
  • La nouvelle aventure de Jane Constance

Jamboree Scout Mondial : les scouts aux USA

Les jeunes vont à la conquête des États-Unis pour une aventure pas comme les autres pour eux, qui sont toujours prêts…
 

«Ayyayaya coco jambo ayyayai…» Si en lisant le titre de cet article, les paroles de la chanson de Mr President ont titillé vos souvenirs et que vous avez eu envie d’enchaîner avec un sympathique «put me up, put me down, put my feet back on the ground», c’est que vous n’avez pas l’âge de participer au camp Jamboree qui aura lieu aux États-Unis le mois prochain. So sorry mais ce camp éducatif est principalement conçu pour les 14-17 ans. Du 22 juillet au 2 août, 100 jeunes Mauriciens prendront l’avion pour aller vivre le rêve américain des scouts. Le Jamboree est le rendez-vous annuel de ceux qui se sont engagés à être toujours prêts (selon le motto du scoutisme : be prepared). Pendant plus d’une semaine, les scouts du monde entier se retrouvent pour un partage toukouler autour des valeurs intrinsèques de ce mouvement lancé par Baden Powell. La thématique de l’événement 2019, qui est la 24e rencontre mondiale, est la suivante : «Les clés d’un monde meilleur.»

 

Cette rencontre éducative internationale a lieu tous les quatre ans (un peu comme les grands événements sportifs, non ?). Et se tiendra à la Summit Bechtel Reserve en Virginie-Occidentale, une réserve construite pour les scouts dans le respect de l’environnement. On y parlera paix et compréhension dans un cadre exceptionnel. 567 hectares de montagnes boisées et une maison qui fonctionne aux énergies renouvelables, ça donne déjà le ton ! Lisa-Marie Chan Moo Lun, 14 ans, a hâte d’y être. De vivre une aventure inédite, loin de ses parents, loin de son île, pour la première fois. «C’est la première fois que je prendrai l’avion», confie celle qui a fait sa promesse de scout, samedi. Parcours initiatique, histoire d’apprentissage à la sauce des scouts, quoi. Dans ses valises, elle apportera cette envie, ce courage et elle fleurira cette aventure d’expériences et de rencontres : «Il y aura de nombreuses activités. On va rencontrer des jeunes d’autres pays, ça va être intéressant.»

 

«Je n’ai pas peur»  À son âge, la peur de l’inconnu, du différent, n’apparaît pas dans la ligne de ses pensées. Elle aspire à repousser ses limites et à se prouver des choses à elle-même : «Je n’ai pas peur. Je vais apprendre à vivre sans mes parents, à me débrouiller seule.» Les thématiques qui seront abordées lors de cette rencontre internationale trouvent également écho en elle : le développement durable, la foi et les croyances, la culture des autres, entre autres. Des sujets qui touchent toute une génération d’habitants de la Terre, celle qui a envie d’un monde… meilleur. Celle qui est l’avenir et veut dévier son univers de sa trajectoire effrénée qui mène vers le crash, inéluctable. Celle qui a conscience de la nécessité de penser vert, de penser renouvelable. Et d’agir en conséquence.

 

Des rêves d’ailleurs, des envies de découvrir, d’imaginer une existence plus soup. Cette motivation habite également les deux ambassadrices du contingent mauricien (oui, cette année, c’est women power). Elles ont été choisies pour donner le tempo du groupe (en ayant accès aux informations, par exemple, en primeur). Elles seront également, appelées à suivre des formations concernant le leadership, entre autres. Leah Coorjee, 16 ans, chef de patrouille, qui se décrit comme «extravertie et amusante», a hâte de vivre ce moment exceptionnel, de prendre ces responsabilités qui l’attendent. Mais aussi de prendre l’avion vers les USA et de vivre cette aventure pleinement. Le monde du scoutisme qu’elle a découvert il y a deux ans lui a appris à miser sur ses qualités, à travailler pour le meilleur de tous : «Je suis désireuse d’apprendre des autres. J’ai été d’abord Chef de Patrouille mais maintenant, j’en suis l’assistante, mais peu importe le poste, je serai toujours volontaire et prête à répondre à mes responsabilité »

 

Une école de vie que connaît également Jansi, 16 ans, détentrice du Chief Scout Gold Award. Elle y évolue depuis qu’elle a 9 ans, a validé différents grades qui existent dans ce monde et n’est pas sur le point de s’arrêter. Les USA, ça lui met des étoiles dans les yeux. Ça lui donne envie de se surpasser, de mettre en avant toutes ces choses qui la font briller ; Jansi est observatrice, douée pour les sketches, dit-elle. Elle espère faire la différence pour cette belle aventure : «J’espère que j’aurai quelque chose pour vous surprendre plus tard.» Elle a déjà certainement fait montre de ses talents lors des étapes de préparation du Jamboree Scout Mondial.

 

Pour se préparer et se connecter avec les autres membres du contingent mauricien, le travail a commencé depuis plusieurs mois. «Il y a eu plusieurs activités organisées par la Mauritius Scout Association au Badan Powell House. Un rallye pédestre, des rencontres avec les scouts», confie Lisa-Marie. Mais aussi, un camp pour faire connaissance, un jeu d’énigme… Si jamais, avant le départ, il y a une soirée karaoke (c’est excellent pour l’esprit d’équipe), voici une proposition : «Ayyayaya coco jambo ayyayai»…