• Association pour les handicapés de Malherbes : Le bonheur pour tous
  • FMSC : en mode «kaser ranzer»
  • Docks Lounge : vers de nouvelles aventures
  • Ashish Bissoondial, Theatre Manager du Caudan Arts Centre : «Nous sommes booked en week-end jusqu’à la fin de l’année !»
  • Homophobie et agression : le calvaire de quatre jeunes femmes
  • Agression au cutter | Akshay et Urvesh : «Nous craignons des représailles»
  • Eddy Balancy : «Après avoir été un “juge à cœur ouvert”, je me vois encore plus à l’aise dans le rôle d’un “chef juge à cœur ouvert”»
  • Hippisme 5e journée | Confirmation pour Cool At Heart
  • Le beau roman-photo d’Eshika
  • Il porte plainte contre un policier de la Traffic Branch | Oliver Fanfan : «J’ai été victime de discrimination à cause de mes cheveux»

Intervention chirurgicale sur les jumelles siamoises : La longue attente de toute une famille

Marie-Hélène est en constante communication avec son époux qui se trouve en Inde dans le cadre d’une intervention que doivent subir leurs jumelles siamoises.

«Mon mari passe en ce moment par toutes les émotions…» Depuis que son époux Ian Papillon s’est envolé pour l’Inde avec leurs filles Cléa et Cléanne, les jumelles-siamoises, nées le 4 janvier, Marie-Hélène est en constante communication avec lui. «L’état de santé de nos bébés est stable», a-t-elle confié, le samedi 19 janvier. Dans l’attente de savoir ce que l’avenir réserve à ses bébés.

 

Marie-Hélène, tout comme son époux et les autres membres de sa famille, espèrent, prient et attendent : «C’est une longue et difficile attente. Latet mo mari fatige car l’état de santé des bébés fluctue, ce qui l’inquiète. Ce n’est pas évident pour un père de suivre tout cela», confie la jeune maman qui vit aussi difficilement cette épreuve. «J’aurais voulu aller les rejoindre mais je sais que c’est compliqué par rapport à mon état de santé après ma césarienne, sans oublier tout ce qu’implique un voyage et la prise en charge là-bas. Donc, pour le moment, je me contente des nouvelles que me donne mon époux.»

 

C’est le mercredi 9 janvier qu’Ian Papillon et ses filles ont mis le cap sur l’Inde, précisément à l’hôpital Naraya Hrudayalaya, à Bangalore. Les bébés, qui doivent subir une intervention pour être séparés, sont accompagnés d’une équipe médicale mauricienne composée de cinq personnes : deux médecins formés en néonatalogie, un thérapeute respiratoire et deux infirmières. Tous les frais de déplacement et de traitement encourus seront pris en charge par le ministère de la Santé. Les jumelles siamoises ont été prises en charge par le Dr D’Cruz et son équipe en Inde. Elles sont actuellement en observation.