• Ashfaq Allgoo & Dubjoy : Un duo au cœur de l'événementiel
  • Gully Boy : Sur les traces d’un rappeur
  • MTC – Assemblée Générale Élective | Paul France Tennant vise un deuxième mandat consécutif
  • Richard Fricot : Nou Baz, son aventure des saveurs
  • Chagos | Olivier Bancoult : «Nous ne baisserons pas les bras»
  • Double noyade à Flacq | Franky Veerasamy : «Comment j’ai perdu deux de mes frères scouts»
  • Violence chez les jeunes : Des parents angoissés racontent le calvaire de leurs enfants victimes
  • Première défaite de Manchester Utd : Le métier rentre pour Solksjaer
  • 5-Plus dimanche lance et projette ce 21 février
  • Rama Valayden : «Je suis plus que jamais pour la légalisation du cannabis !»

Intervention chirurgicale sur les jumelles siamoises : La longue attente de toute une famille

Marie-Hélène est en constante communication avec son époux qui se trouve en Inde dans le cadre d’une intervention que doivent subir leurs jumelles siamoises.

«Mon mari passe en ce moment par toutes les émotions…» Depuis que son époux Ian Papillon s’est envolé pour l’Inde avec leurs filles Cléa et Cléanne, les jumelles-siamoises, nées le 4 janvier, Marie-Hélène est en constante communication avec lui. «L’état de santé de nos bébés est stable», a-t-elle confié, le samedi 19 janvier. Dans l’attente de savoir ce que l’avenir réserve à ses bébés.

 

Marie-Hélène, tout comme son époux et les autres membres de sa famille, espèrent, prient et attendent : «C’est une longue et difficile attente. Latet mo mari fatige car l’état de santé des bébés fluctue, ce qui l’inquiète. Ce n’est pas évident pour un père de suivre tout cela», confie la jeune maman qui vit aussi difficilement cette épreuve. «J’aurais voulu aller les rejoindre mais je sais que c’est compliqué par rapport à mon état de santé après ma césarienne, sans oublier tout ce qu’implique un voyage et la prise en charge là-bas. Donc, pour le moment, je me contente des nouvelles que me donne mon époux.»

 

C’est le mercredi 9 janvier qu’Ian Papillon et ses filles ont mis le cap sur l’Inde, précisément à l’hôpital Naraya Hrudayalaya, à Bangalore. Les bébés, qui doivent subir une intervention pour être séparés, sont accompagnés d’une équipe médicale mauricienne composée de cinq personnes : deux médecins formés en néonatalogie, un thérapeute respiratoire et deux infirmières. Tous les frais de déplacement et de traitement encourus seront pris en charge par le ministère de la Santé. Les jumelles siamoises ont été prises en charge par le Dr D’Cruz et son équipe en Inde. Elles sont actuellement en observation.