Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Vente illégale de vieille ferraille, pollution, routes impraticables… : Les habitants de Rughooputh Lane, Quatre-Bornes, montent au créneau
  • Festival du Livre de Trou-d’Eau-Douce : trois bonnes raisons d’y aller
  • Champions de cross-country - Rencontre avec Sébastien et Christopher Bonnapen : deux frères, une seule passion
  • Yogesh Siraz, côté jardin
  • Santé oculaire : ENL sensibilise les pêcheurs
  • Sahib Meerhossen condamné à perpétuité après l’assassinat de Lara Rijs - Son épouse Nazmeen : «Santans-la tro lour»
  • Ces Mauriciens «so in love» de La Casa de Papel
  • Athlétisme - Charge provisoire de détournement de fonds : Vivian Gungaram accusé et soutenu
  • Met Gala : attention les yeux !
  • À Montréal : quand la vie se conjugue avec la Covid-19

Inondations : des pluies de désolation dans plusieurs parties du monde

«L’Allemagne est en émoi. Les gens continuent à s’affairer à leurs occupations mais le cœur est quand même avec toutes ces victimes qui y ont laissé la vie et ceux qui ont tout perdu. Nous sommes solidaires et il y a une forte mobilisation pour les encadrer», confie la Mauricienne Wendy Alber.

Des températures hors norme, des précipitations exceptionnelles... Une avalanche de catastrophes naturelles secoue le monde depuis le début de l’été dans l’hémisphère nord, mettant en lumière les conséquences directes du changement climatique.

Dame nature est actuellement de très mauvaise humeur. Elle a manifesté sa colère – liée aux effets du changement climatique – dans plusieurs pays à travers le globe en y déversant des torrents d’eau qui ont provoqué d’impressionnantes et effrayantes inondations. Dans certains cas, celles-ci ont tout balayé sur leur passage, provoquant des pertes de vies humaines et faisant de nombreux sinistrés.

 

Dans le sud-est de l’Angleterre, le dimanche 25 juillet, par exemple, des pluies torrentielles orageuses ont causé des inondations jusque dans les rues de Londres, affectant le trafic routier. Le mardi 20 juillet, les habitants de Zhengzhou, en Chine, ont, eux aussi, été surpris par des averses anormales. En 24 heures, la ville de Henan a reçu les plus fortes pluies jamais mesurées dans son histoire, soit 200 mm en une heure seulement. L’eau a très vite submergé les maisons, les commerces et les métros, piégeant des passagers dont au moins une douzaine ont péri noyés. Ces intempéries ont laissé derrière elles des scènes de désolation incroyables, dont un paysage urbain complètement dévasté. Les autorités ont fait état de plus d’une vingtaine de morts et de très nombreux sinistrés.

 

La Belgique panse, elle, toujours ses plaies, à l’image de son roi, ému aux larmes, qui s’est recueilli le mardi 20 juillet après les inondations dramatiques des 14 et 15 juillet, qui,  selon un dernier bilan, à l’heure où nous mettions sous presse, avaient fait plus d’une trentaine de décès. En sus des drames causés par la pandémie de la Covid-19, l’Inde a également dû faire face à des pluies torrentielles ces dernières semaines. Le bilan des inondations et des glissements de terrain causés par les fortes averses de mousson se chiffrait à plus d’une centaine de morts au dimanche 25 juillet.

 

Des fortes précipitations ont affecté d’autres pays comme l’Autriche, les Pays-Bas et le Luxembourg. La France a aussi été surprise par des pluies soutenues et durables, inhabituelles pour la saison et qui ont touché de grands territoires dans l’est du pays. L’ouest de l’Allemagne a également été frappé par des averses diluviennes provoquant de nombreux dégâts, dont des routes et des maisons inondées. Ces pluies torrentielles ont fait déborder des rivières qui ont tout balayé sur leur passage et fait plusieurs morts. «Il s’agit d’une inondation qui dépasse déjà notre imagination quand on voit les effets. La reconstruction sera un travail de longue haleine (...) Nous ne vous oublierons pas de sitôt», a déclaré la chancelière Angela Merkel, en hommage aux victimes.

 

Le pays fait tout ce qu’il faut pour se relever. Notre compatriote Wendy Alber, installée en Allemagne, revient sur cette situation catastrophique. «Les habitants des régions péniblement touchées par cette catastrophe se relèvent difficilement. C’est une désolation après les inondations. Il y a les maisons et les commerces qui ont subi énormément de dommages et aussi beaucoup de vies brisées. Les gens ont été autorisés à retourner dans leur maison une semaine après les inondations pour un premier constat des lieux. De ce qu’il en reste, certains témoignent avoir tout perdu. Le gouvernement prévoit une première aide d’urgence de 400 millions d’euros pour soutenir les sinistrés… Les dommages sont immenses mais le coût des dégâts à ce jour n’a pas encore été établi et la reconstruction sera longue et coûteuse, ont annoncé les autorités. Les gens sont solidaires et tous apportent leur soutien pour retrouver un peu de normalité. Proches, familles et amis ont ouvert leurs portes pour accueillir ceux affectés», nous raconte l’artiste mauricienne qui habite en Europe depuis six ans avec son époux et leurs deux enfants.

 

Cette enseignante d’art visuel et de français (langue étrangère) à la Freie Evangelische Schule de Müllheim, suit de près cette triste actualité : «L’Allemagne est en émoi. Les gens continuent à s’affairer à leurs occupations mais le cœur est quand même avec toutes ces victimes qui y ont laissé la vie et ceux qui ont tout perdu. Nous sommes solidaires et il y a une forte mobilisation pour les encadrer mais, bien sûr, tout cela ne remplacera pas les pertes humaines. Certains sont reconnaissants d’être encore en vie, même s’ils n’ont plus rien, même s'ils ont perdu tout ce qu’ils ont pu amasser durant toute une vie. Aux infos, des gens témoignent. Ils disent que ce qu’ils ont vécu en deux heures reste encore inexplicable ; des voitures ont été emportées, des arbres déracinés et des maisons se sont effondrées. Plus d’un millier de soldats ont été mobilisés pour l’opération de secours.»

 

Depuis plusieurs semaines, les catastrophes naturelles se multiplient dans le monde. En plus des inondations dans plusieurs parties du globe, il y a eu de violents feux aux États-Unis et en Sibérie. Des événements dramatiques qui, en ces temps où la pandémie de Covid-19 continue de régner, ne font que provoquer davantage de désolation...