Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Premier League : Manchester City règne sur l’Angleterre
  • Déconfinement et déconfiture
  • Coup d’envoi de la saison hippique hier : chutes en série… et décès du jockey Nooresh Juglall
  • Les trois frères Gurroby arrêtés après la saisie record de Rs 3,7 milliards de drogue - Anna, leur mère : «C’est dur de voir mes enfants accusés à tort»
  • Aidons à sauver le Musée de la Petite Collection
  • Se divertir malgré les restrictions : comme une envie de prendre l’air
  • Autonomisation des personnes en situation de handicap : Vibhesh Santoo, 22 ans, s’engage
  • Crime à Grand-Gaube : la version de Michelle Ropa intrigue les enquêteurs
  • Covid-19 : plusieurs personnes coincées à l'étranger depuis plus d’un an - La Mauricienne Ranini Cundasawmy, en Thaïlande avec son époux : «Comment nous nous sommes retrouvés bloqués là-bas»
  • Mon expérience de la quarantaine

Ils chantent leur équipe

Les chansons sur le sacre de Liverpool sont bien dans la place, soit avec le Mauricien d’ici, ou avec celui habitant à La Réunion ! La musique tout aussi forte que le foot donc…

Steve Augustin, l’incontournable

 

Monsieur est essoufflé, monsieur est un peu fatigué, mais il nous le dit d’emblée : «Qu’est-ce que c’était bien !» Steve Agustin sort, en fait, des deux «évènements Liverpool» à la fois au complexe de Côte d’Or et à la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill de mercredi dernier, où il a autant hurlé, pleuré, que pousser la chansonnette pour son tube Pa capav baré. «J’ai vécu cela à 100%, un évènement inoubliable dans ma vie de fan de l’équipe de Liverpool !» Et en plus, Steve Augustin s’était un peu fait prophète de ces moments actuels, avec son Pa capav baré, devenu de plus en plus incontournable depuis qu’il est sorti en février dernier. Steve Augustin, déjà responsable du séga Cout tete mo vini à la gloire de l’équipe locale de la Fire Brigade en 1989 nous dit que «faire une chanson sur Liverpool était un vieux projet, un vieux rêve, moi qui suis un inconditionnel, un die hard même, il fallait trouver le bon timing, le bon moment, être sûr de leur sacre». Il semble que maintenant, effectivement, Pane capav baré, le chanteur étant sollicité à chaque «évènement Liverpool» depuis un moment.

 

A tel point que Steve Augustin a un peu de mal à vendre son album, sorti quelques mois de cela et incluant la fameuse chanson footballistique. «Certes, je suis super content de la popularité de la chanson qui a accompagné tellement de footeux ces derniers mois, mais il ne faut pas oublier que mon album, qui rassemble pas mal de ségas avec le style d’ambiance d’antan, est de sortie, et qu’il contient aussi Pa capav baré, ce qui vous fera un bon souvenir.»

 

Allez, n’oubliez pas ce bon vieux Steve Augustin maintenant !

 


 

Aubin Agathe, footeux et partageur

 

Aubin Agathe est un inconditionnel de l’équipe de Liverpool depuis l’âge de 18 ans. Il partage cette passion et célèbre cette grande victoire avec la chanson Kot tape goal. Pas de commercialisation, pas d’argent à se faire dessus, le monsieur, Rodriguais habitant depuis 13 ans à La Réunion, veut surtout partager avec les fans de la team anglaise. Un séga qui inclut même, par moment, les mélodies du fameux You’ll never walk alone, hymne des Reds.

 

Avec le sacre de l’équipe, le chanteur, pote de Rico et Chrisjo Clair, qui a côtoyé le groupe Zot Sa, se rappelle de ses premières amours avec l’équipe de Liverpool : «A l’époque, j’étais émerveillé par des joueurs comme John Barnes, à tel point que le foot est devenu une passion qui ne m’a jamais quitté. Cette chanson, c’est un peu le mélange avec mon autre passion, la musique, d’autant que je l’ai composée pendant le confinement, alors qu’on ne savait pas ce qui allait se passer pour les matchs de foot et la ligue», nous dit Aubin Agathe, qui ne manque jamais une occasion de porter le rouge à toutes les sauces vestimentaires. «C’est une question de partage, avec mes amis de La Réunion eux aussi footeux, et c’est, toujours une bonne façon de keep in touch avec les potes et la famille à Maurice, pendant les matchs», confie le chanteur qui nous a offert deux albums dans le passé : Robert Soular en 2010 et Merci la vie en 2013 et qui, l’année dernière, nous a offert la chanson et le clip La Vie est belle. En tout cas, en ce moment, c’est clair que la vie est belle pour celui qui ne marche pas seul…