Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Premier League : Manchester City règne sur l’Angleterre
  • Déconfinement et déconfiture
  • Coup d’envoi de la saison hippique hier : chutes en série… et décès du jockey Nooresh Juglall
  • Les trois frères Gurroby arrêtés après la saisie record de Rs 3,7 milliards de drogue - Anna, leur mère : «C’est dur de voir mes enfants accusés à tort»
  • Aidons à sauver le Musée de la Petite Collection
  • Se divertir malgré les restrictions : comme une envie de prendre l’air
  • Autonomisation des personnes en situation de handicap : Vibhesh Santoo, 22 ans, s’engage
  • Crime à Grand-Gaube : la version de Michelle Ropa intrigue les enquêteurs
  • Covid-19 : plusieurs personnes coincées à l'étranger depuis plus d’un an - La Mauricienne Ranini Cundasawmy, en Thaïlande avec son époux : «Comment nous nous sommes retrouvés bloqués là-bas»
  • Mon expérience de la quarantaine

Hippisme - Début de saison 2021 : Fin du feuilleton le 15 mai ?

Serait-ce l’ultime rebondissement dans ce qui peut être considéré comme la véritable saga du confinement ? 

Alors que tout portait à croire que le coup d’envoi serait donné le 8 mai – un calendrier provisoire avait même été établi – le Mauritius Turf Club Sports & Leisure (MTCSL) a, par le biais de son président Jean-Michel Giraud, annoncé dans un premier temps ce mardi la «probable» reprise de l’activité hippique le 15 mai prochain, et ce peu importe la situation de sa Personal Management Licence (PML) toujours en suspens. Mais il ne semble qu’il n’y ait plus aucun doute après l’article publié sur le site web officiel de MTCSL ce vendredi, qui fait état du retrait temporaire du président Giraud «dans le contexte actuel, difficile à plus d’un titre», peut-on lire dans l’article en question.

 

24 avril, 2 mai, 8 mai et maintenant 15 mai. Depuis le début du deuxième confinement national, l’organisateur des courses a eu toutes les peines du monde pour assurer le premier départ de la saison. Du bras de fer avec la Gambling Regulatory Authority (GRA) à la mise en demeure des propriétaires regroupés au sein de la Horse Owners Association (HOA) en passant par les perturbations dans la préparation des chevaux, il faut dire que MTCSL n’a pas vraiment eu le temps de reprendre son souffle. Mais on se dirige vers l’épilogue après la réunion tenue entre le board de MTCSL et les entraîneurs en semaine et la dernière communication officielle de l’organisateur des courses.

 

Situer les responsabilités

 

Longtemps réfractaire au début de la saison sans son président on board, MTCSL assouplit sa position puisqu’elle conçoit désormais la levée de rideau sans Jean-Michel Giraud. Car si toutes les conditions sont réunies, pour reprendre les termes de l’homme fort de MTCSL mardi, la saison devrait débuter le 15 mai. Parmi, l’approbation des opérateurs de paris pour revoir leurs redevances à la hauteur de 7 % de leurs chiffres d’affaires afin que l’organisateur puisse entrer dans ses frais durant le huis clos, estimé à trois journées par MTCSL. Et afin de ne pas pénaliser davantage l’industrie hippique, le président Giraud a pris la décision de se retirer temporairement du board de MTCSL. Tout en restant l’homme fort du MTC,  Jean-Michel Giraud entend contester le procédé de la GRA pour l’émission de sa PML.

 

Cette décision aurait-elle aussi un quelconque lien avec le move de la HOA en semaine ? Celle-ci était passée à l’offensive en servant une mise en demeure à Jean-Michel Giraud, lui intimant de démarrer la saison au plus vite sous peine de poursuites à la hauteur d’environ Rs 12m. Car pour cette association regroupant près de 300 propriétaires de chevaux, il n’existe aucune explication valable pour le retard du coup d’envoi, encore plus après le moratoire accordé par la GRA.

 

A ce chapitre, il serait bon de souligner que le président Giraud compte diligenter une enquête pour faire la lumière sur le retard accumulé par MTCSL pour se mettre en conformité avec la loi (promulguée en juillet 2020), chose pour laquelle la GRA s’était d’ailleurs montrée critique envers l’organisateur des courses. Et qu’elle s’est chargée de rappeler dans une correspondance émise à l’attention des entraîneurs à la veille de leur rencontre avec le board de MTCSL. Réunion au cours de laquelle Chhayan Ringadoo, l’ex-CEO de la GRA, était présente en tant que consultante de MTCSL, apprenons-nous.

 

En attendant, l’entraînement des chevaux se poursuit. Si les fortes averses ont perturbé le programme de travail des entraîneurs cette semaine, leurs coursiers ont pu malgré tout s’exercer mardi matin avec plus de 150 galops enregistrés dont deux barrier trials. Et à cet exercice, ce sont les pensionnaires de l’écurie Rameshwar Gujadhur, à savoir Bag Of Tricks et Doublethink qui se sont distingués. Mais la sortie la plus attendue sur le gazon était bien celle du crack Twist Of Fate (Allet), qui n’a d’ailleurs pas été forcé durant son tour de piste. À noter que les prochains essais aux stalles se feront ce mardi, ceux qui étaient prévus durant la semaine écoulée étant passés à la trappe en raison d'une piste détériorée après les trombes d'eau qui sont tombées ces derniers jours.