• Football : Cercle de Joachim concerné par une autre affaire
  • Le bénéfice du doute accordé aux tortionnaires présumés d'Iqbal Toofanny ] Sa veuve : «Cela ne veut pas dire que ces policiers sont innocents»
  • Double explosion à Beyrouth ] Salem Beydoun, consul honoraire de Maurice au Liban : «C’est un cauchemar»
  • Naufrage du Wakashio : un océan de chagrin
  • Hippisme - Barbé 2020 : White River : The Classic Winner
  • L’image d’un échec !
  • Cérémonie pour ceux décédés pendant le confinement - Jeff Clark : hommage à mon père
  • PatKat Professional Hairstylist : avec Patricia Kathan, ça décoiffe !
  • Elle l’avait projetée à terre lors d’une dispute : Vanessa Curpen écope de cinq ans de prison pour le meurtre de son bébé
  • Douleurs de l’hiver : Comment y remédier ?

Hippisme - 8e journée : Premier duel 2020 Alshibaa-Perplexing

Alshibaa (au centre) dominant Perplexing (à dr.) et Opera Royal le 12 octobre de l’année dernière.

La saison 2020 atteint sa vitesse de croisière et les duels haletants entre éternels rivaux de 2019 démarrent déjà. Ainsi, on retrouvera cet après-midi dans l’épreuve principale, Alshibaa et Perplexing, deux compétiteurs qui ont souvent tenu en haleine le public dans leurs confrontations directes l’année dernière. Rendez-vous sur 1850m pour un premier duel de la saison. Duel qui sera arbitré par le top weight Opera Royal, lequel a, lui, déjà dominé Perplexing.  

Alshibaa v/s Perplexing. C’est du déjà vu au Champ de Mars l’année dernière. A ce jour, ils se sont rencontrés trois fois, toutes en 2019, et c’est Alshibaa qui a l’avantage en nombre de victoires. Deux succès, en effet, pour le pensionnaire de l’écurie Maingard contre un à celui de Gujadhur. Il est bon de souligner que les deux fois où Alshibaa a dominé Perplexing, les deux fois, il rendait du poids à son rival. Un kilo lors du premier succès et 0.5kg lors du deuxième. La seule victoire de Perplexing sur Alshibaa fut obtenue alors que le cheval de l’écurie Gujadhur recevait 3.5kg de son concurrent. Qu’en est-il du handicap cet après-midi ? Les deux portent 56.5kg. Au niveau du handicap, avantage, donc, à Alshibaa par rapport à leurs confrontations en 2019.

 

Mais il n’y a pas que ces deux chevaux. Il faudra ajouter Opera Royal dans l’équation puisque le représentant de Hurchund a déjà dominé Perplexing alors qu’il recevait 0.5kg de ce dernier. Puis, il est allé échouer à 1.45 longueur d’Alshibaa, mais avec 3.5kg de plus que celui-ci.

 

Un match à trois entre ces chevaux a bel et bien eu lieu en octobre de l’année dernière avec Opera Royal portant 60.5kg, soit 5.5kg de plus qu’Alshibaa et 6kg de plus que Perplexing. Résultat : il avait terminé à la 3e place à 1.90 longueur du vainqueur Alshibaa, lequel avait devancé Perplexing d’une demi-longueur.

 

Cet après-midi encore, Opera Royal part avec un gros handicap dans sa confrontation avec Alshibaa et Perplexing : son top weight de 61kg. Soit 4.5kg de plus que ses adversaires. Ce qui risque de peser lourd à l’emballage final.

 

Les trois ont tous un galop de course, chacun, sous les sabots avant de s’attaquer au 1850m du jour. Opera Royal eut une bonne première course derrière Table Bay, même s’il eut la malchance ce jour-là d’être gêné durant le parcours. Il avait terminé les 600 derniers mètres en 36.11s. Depuis, il montre une nette ascendance au niveau de la condition physique, comme l’attestent ses galops matinaux.

 

Alshibaa, de son côté, était aligné dans cette même course et il avait devancé Opera Royal. Relégué à 1.90L de Table Bay, il aurait ce jour-là terminé beaucoup plus près du vainqueur si le jockey Rama n’avait pas quitté les barres inutilement à l’amorce du dernier tournant. Alshibaa avait, en effet, dérivé vers les barres extérieures en ligne droite et cela ne lui a pas permis d’inquiéter le vainqueur.

 

Perplexing, lui, était aligné contre White River et Alyaasaat lors de la 5e journée pour sa course de rentrée sur 1500m.

 

Comme il fallait s’y attendre, il ne pouvait que prendre la 3e place ce jour-là, non sans avoir fait illusion au début de la ligne droite. Il a lui aussi profité de cette première mise en jambes et même s’il n’est pas encore 100% à son meilleur niveau, c’est un Perplexing plus «fit» qui foulera la piste cet après-midi.

 

Des trois chevaux, c’est peut-être Opera Royal qui a accompli le plus de progrès, mais compte tenu de son désavantage au handicap, il risque de subir la loi de ses rivaux. Entre Alshibaa et Perplexing, le handicap parle en faveur du premier nommé sur la base des résultats de leurs confrontations en 2019.

 

Dans cette même épreuve, il faudra également suivre le parcours de Made To Conquer, qui est passé inaperçu dans la Duchesse. Sur sa valeur intrinsèque, il est le meilleur du lot. Tenez, en 2018, il était le dauphin de Do It Again dans le July Handicap. Il a été acheté par l’écurie Gujadhur pour affronter White River dans le Maiden cette année. On n’en est pas encore là. La course d’aujourd’hui donnera une indication de sa forme, qui à l’entraînement, paraît en nette amélioration.

 

Quant à Ten Gun Salute, il paraît dépassé à ce niveau de la compétition d’autant qu’il est devenu un coursier caractériel qui rate souvent sa mise en action. Alors que le porte-drapeau de son entraîneur, en l’occurrence Morning Catch, aura, lui, un rôle important à jouer dans cette épreuve. Car c’est lui qui dictera le tempo de la course, même s’il y a de fortes chances qu’il s’efface à l’amorce du dernier tournant.

 

Les autres courses de la journée

 

La journée dominicale pourrait démarrer avec une victoire de Redwood Valley, qui a eu une déduction de trois points sur l’échelle des valeurs vu qu’il a eu 7 ans hier. Cette déduction tombe du ciel et du coup le rend éligible de courir en 0-20 où il pourrait se montrer trop fort s’il court sur sa vraie valeur. Il devra, toutefois, effacer sa récente mauvaise course derrière Volatile Energy en 25-0. Ses adversaires les plus sérieux seront Sir Capers, qui sera percutant en 0-20 (il avait terminé à 2.50L de Kalgoorlie à sa 2e course de la saison en 0-25), Phoenix Rising et Valerin, lequel profitera d’une bonne ligne.

 

Midnight Oracle peut se racheter dans la 2e course. Il avait perdu sa course dès le départ à sa dernière tentative lors de la 4e journée. Il avait raté sa mise en action et avait voyagé en arrière-garde sans jamais refaire son retard. Il faut ignorer cette performance, et, cet après-midi, il s’aligne dans un « field » où il devrait briller. Lors de la 2e journée, il avait réalisé une bonne course derrière Volatile Energy en dépit du fait qu’il avait couru à l’extérieur de bout en bout. Mais dans cette 2e course, Netflix ne part pas battu, car il peut tenter un coup tactique en s’élançant en tête en l’absence d’un front-runner confirmé. Autre cheval à surveiller ici : Desert Thief, qui montre un autre visage cette année.

 

Watch Me Dad, lui, tentera de récidiver dans la 4e course après sa victoire enregistrée lors de la 2e journée. Il avait devancé, ce jour-là, Romanus en B31. Cet après-midi, Watch Me Dad est aligné en B36 où il devra se méfier de Great Stohvanen, qui avait réalisé une course courageuse derrière Captainofthesea en B41. L’enlèvement des œillères peut lui être bénéfique dans ce 1365m.

 

L’écurie Rousset a une belle chance de succès dans la 5e course avec Driven Force, qui est débarrassé de Northern Spy qui l’avait devancé de 0.80L. C’est un petit champ compétitif, car outre Driven Force, des chevaux comme Charleston Hero, Consul Of War et Why Wouldn’t Yew peuvent eux aussi viser la victoire. Il serait aussi imprudent d’éliminer The Grey Crusader.

 

L’ultime épreuve au programme de la journée dominicale pourrait permettre à King Of Tara d’ouvrir son compteur, lui qui avait fait de bons débuts derrière Zigi Zagi Zugi. Son adversaire direct dans cette 9e course sera Emaar qui est aligné pour la première fois en 0-26 à Maurice alors que Newsman, auteur de deux bonnes courses en B31, ne part pas battu avant le départ.

 

Best Chance Of The Day - (Course 6, n°1) : Iditarod Trail

 

Six sorties en 2019. Bilan : deux victoires et deux placés. 2020 : une sortie, une victoire. Depuis son premier succès en octobre de l’année dernière – succès qui fut suivi d’une belle confirmation lors du Week-End International un mois plus tard -, sa valeur est passée de 44 à 60, compte tenu du fait qu’il a démarré 2020 sur fanfare avec une victoire en B56 lorsqu’il avait fait admirer son puissant finish. Le cheval de Rousset a maintenu sa forme ascendante à l’entraînement et il a affolé le chronomètre lors de quelques-uns de ses galops. Même s’il est aligné pour la première fois depuis qu’il est à Maurice en B51, il a l’étoffe pour maintenir sa série victorieuse. A bien y voir, il rencontre un champ nettement à sa portée où personne, sur le papier, peut aspirer à se hisser à sa hauteur. Sauf imprévu, la 6e course de la journée devrait aller à Iditarod Trail alors que pour les accessits, la lutte pourrait être intense entre Spring Man, peu régulier dans ses performances, Yankeedoodledandy, qui peut profiter de l’absence d’un front-runner confirmé pour diriger les opérations, et à un degré moindre Moonrise Sensation qui peut viser une place en fin de combinaison.

 

L’outsider de la journée - (Course 3, n° 6) : Glitterock

 

Il n’a pas encore franchi la ligne d’arrivée en premier en huit tentatives depuis ses débuts à Maurice en juin de l’année dernière. Mais son retour à la compétition cette année en B36 est plein de promesses. Même s’il a été « slow » au départ non sans avoir eu à amorcer son attaque en épaisseur au dernier tournant, Glitterrock avait réalisé une bonne performance derrière Duke’s Domain. Il avait refait beaucoup de terrain pour échouer à 2.10 longueurs du vainqueur. Depuis, Duke’s Domain est allé briller en B46 alors que Glitterrock, lui, descend de benchmark cet après-midi, car il court en B31. Il est aussi intéressant de noter que Glitterrock a réalisé ses deux meilleures courses à Maurice sans les œillères. Cet après-midi encore, il ne sera pas «blinkered». Mais s’il aspire à une première victoire, non seulement il devra confirmer sa récente bonne course, mais il devra aussi tenir tête aux chevaux qui, sur le papier, peuvent viser la plus haute marche du podium, à l’image d' All Aboard, le récent vainqueur Deer Park et, à un degré moindre, Jullidar.

 

Chez le « leading trainer » Ramapatee Gujadhur - (Course 8, N° 8) : Confessional pour une première victoire ?

 

L’écurie Gujadhur, leader au classement devant Rousset, avec 11 victoires, a eu la main heureuse avec ses nouveaux chevaux cette année. Plusieurs ont brillé depuis le début de la saison et la liste pourrait s’allonger cet après-midi dans la 8e course. Son représentant Confessional part légitimement avec l’étendard de favori après des débuts prometteurs derrière Why Wouldn’t Yew, lequel avait dû puiser dans ses réserves pour venir le chercher dans la dernière partie de la ligne droite. Confessional, ce jour-là, paraissait encore quelque peu enrobé. Depuis cette première course, Confessional affiche une amélioration au niveau de la condition et s’il confirme ses débuts, il devrait l’emporter. Et ce, même si ses challengers sont assez nombreux ici : Black Indy, Cyber Special, Overdose, West Coast Warrior et Moschino.

 

Nos sélections

 

1re course : Redwood Valley – Sir Capers – Phoenix Rising – Valerin
2e course : Midnight Oracle – Netflix – Desert Thief – Biometric
3e course : Glitterrock – Deer Park – All aboard – Eight Cities
4e course : Watch Me Dad – Great Stohvanen – Ku Du Tu – Arctic Flyer
5e course : Driven Force – Charleston hero – Consul Of War – Why Wouldn’t Yew
6e course : Iditarod Trail – Yankeedoodledandy – Spring Man – Moonrise Sensation
7e course : Alshibaa – Perplexing – Opera Royal – Made To Conquer
8e course : Confessional – Cyber Special – West Coast Warrior – Moschino
9e course : King Of Tara – Emaar – Newsman - Amandla