• Consommation : les petits business en mal… d’œufs
  • Women Entrepreneur Awards 2024 : le défi de Kirti Sheonarain
  • Jeux olympiques & paralympiques : la France dans les starting-blocks
  • Il a joué dans «Indiana Jones», «The Walking Dead», «Fiasco» et «La Recrue» : les vacances mauriciennes de l’acteur Ethann Isidore
  • Deadpool & Wolverine : les super-héros Marvel s’amusent
  • Il a été jugé coupable du meurtre de Vanessa Lagesse après 23 ans : débats chargés d’émotion autour de la sentence de Bernard Maigrot
  • Jeux olympiques 2024 : nos athlètes en mode conquérant
  • Elle crée une cagnotte en ligne et a recours à l’expertise étrangère pour soigner son enfant gravement malade - Isabel Alves : «Je vais défoncer toutes les portes pour sauver mon fils»
  • La Mauricienne Kamla Beechouk, 62 ans, tuée chez elle à La Réunion - Sa meilleure amie Françoise Virama : «Elle était tout pour moi»
  • Adrien Duval nommé Speaker : analyses autour d’une «stratégie digne d'un jeu d'échec»

The Heist : trois Mauriciens à la conquête de Bollywood

Ces deux chanceux se disent heureux d'avoir eu l'opportunité de jouer dans  un film indien et d'avoir cotoyé des ex-Miss de beauté.

Il existe des opportunités dans la vie qui valent de l’or. Et faire partie d’un film indien est un rêve qu’il n’est pas donné à beaucoup de réaliser. Nos deux compatriotes Nad Sham et Ryan Jeeawock(plus connu comme Ryan TopFm) en savent quelque chose, eux qui ont eu cette chance. Ils nous racontent leur fabuleuse épopée.

Ils ne se connaissaient pas personnellement et c’est sur le plateau de The Heist que Nad Sham et Ryan Jeeawock. se sont liés d’amitié. Ces deux veinards ont été choisis pour jouer dans ce film indien tourné chez nous à 50%. Une expérience qu’ils qualifient d’exceptionnelle. «Je ne m’attendais pas du tout à être sélectionné. J’ai été agréablement surpris quand on m’a proposé de jouer un des rôles forts du film, soit celui de l’ami du "main villain". Je ne vous parle pas d’une caméo ; j’ai un "full fledged role" et non un petit rôle. Et de surcroît, je côtoie Siddhant Kapoor, le fils de Shakti Kapoor et le frère de Shraddha Kapoor», nous confie Ryan Jeeawock., ravi d’avoir tenu son premier rôle à Bollywood.

 

Habitué de la scène mauricienne, l’animateur de Top FM, qui compte 20 ans d’expérience dans le monde de l’événementiel, a côtoyé bien des stars indiennes au fil de son parcours. Mais c’est la première fois qu’il se retrouve sur un plateau de tournage. «Le shooting n’a pas été du gâteau. It was hard. Quelques fois, on tournait non-stop, du soir au lendemain matin, sans dormir», raconte-t-il.

 

Une expérience qui n’est pas si nouvelle pour Nad Sham, qui joue, lui, dans son deuxième film. Eh oui, cet habitant de Quatre-Bornes s’est illustré auparavant dans un film d’action, Agents. Sa percée dans le monde du cinéma, il la dédie à sa rencontre avec la megastar Amitabh Bachchan et aussi à Jackie Chan qui l’ont encouragé à tenter sa chance comme acteur. «J’ai débuté dans le monde du showbiz en lançant une maison de disques à Londres. C’est ainsi que je me suis fait connaître auprès des principales maisons de disques, notamment Sony et Universal Music», explique cet ancien élève du collège St-Esprit.

 

Par la suite, il s’est s’orienté vers la distribution de films et de programmes télévisés, notamment America’s Got Talent et X Factor. «C’est ma rencontre avec Amitabh Bachchan, qui est par la suite devenu un ami proche, qui m’a poussé à me lancer comme acteur. Et c’est ainsi que j’ai décroché mon premier rôle dans Agents.» Ryan Jeeawock. et Nad Sham sont conscients de la chance qu’ils ont car ce n’est pas donné à tout le monde de devenir acteur : «Bollywood produit plus de 2 000 films par an et ils sont des milliers à tenter leur chance dans cette industrie. Nous pouvons nous considérer comme bénis d’avoir eu cette occasion», ajoute Ryan Jeeawock.. Des propos soutenus par Nad Sham.

 

S’agissant de leurs futurs projets, les deux co-stars laissent planer le mystère mais confient qu’elles ont toutes deux été approchées pour un autre long-métrage dont le tournage débutera en novembre chez nous.

 


 

Haadiyah Heerah, une Mauricienne aussi de la partie

 

L’ex-animatrice de Kool FM fait aussi partie de la distribution de The Heist. Bien qu’elle n’ait pas un full fledged role, Haadiyah Heerah, qui réside à Port-Louis, a quand même trois scènes cruciales dans ce film : «Je joue le rôle de Natasha, une réceptionniste, dans ce film et j’apparais dans trois scènes assez importantes. Bien que mes séquences étaient principalement avec Nad Sham, j’ai quand même eu l’occasion de faire quelques brins de causettes avec Siddhant Kapoor, qui est quelqu’un de très amical.» Cette ancienne élève du Collège Lorette de Port-Louis, qui est un peu une touche-à-tout – elle a fait du mannequinat, a animé des émissions télévisées en compagnie de Jerry Nayna et dispense aussi des cours d’anglais en ligne – en est à son premier essai dans le monde de Bollywood : «Ce sont mes ex-collègues de la MBC qui m’ont demandé d’envoyer ma candidature. Et c’est comme ça que j’ai été sélectionnée pour les auditions et que j’ai finalement été choisie pour interpréter Natasha.»