• Heathy lunch box : cinq idées de repas à apporter à l’école et au boulot
  • L’enquête sur l’assassinat de Manand Fakhoo non-résolu deux ans plus tard : ses proches entre révolte et incompréhension
  • Boost Your English : la trouvaille linguistique du Dr Wedsha Appadoo-Ramsamy
  • Otite : aïe, pas touche aux oreilles !
  • Résultats du School Certificate : entre réjouissances et tristesse
  • Ilia’s Nails’, une belle adresse trendy dans le paysage de Curepipe
  • Linzy Bacbotte : L’apothéose mauricienne de ses 35 ans de carrière
  • Arianda Desmarais, 11 ans, se fracture le crâne en tombant d’un autobus - Ses parents : «Nous espérons qu’elle s’en sortira sans séquelles graves»
  • Stephan Steward Toussaint, 29 ans, tué pour «une affaire de moeurs» - Stephanie, sa compagne : «On le blâme injustement sans qu’il soit là pour se défendre»
  • Alertes météo : un vent nouveau souffle…

Handisport – 2023 GIO Summer Down Series : Noémi Alphonse brille en Australie

Noémi Alphonse et son entraîneur Jean-Marie Bhugeerathee en compagnie de l'équipe de Nouvelle-Calédonie.

Elle commence l’année 2023 comme elle avait terminé 2022 avec des performances impressionnantes sur des courses en fauteuil-roulant. L’athlète unijambiste Noémi Alphonse s’est distinguée lors de sa participation au 2023 GIO Summer Down Series – Wheelchair Track Meet qui prend fin, ce dimanche, à Canberra en Australie. 

La Portlouisienne a entamé sa nouvelle saison de belle manière en remportant, vendredi, deux médailles d’or et en épinglant un nouveau record d’Afrique lors de la première journée de la compétition sur la piste de l’Australian Institute of Sport. Elle s’est imposée sur le 100m T54 avec un temps de 16.82 et un vent contraire de 1.5 pour terminer devant la Japonaise Muraoka (17.02) et l’Australienne Fisher (19.08).

 

Sur le 400m T54, elle a de nouveau devancé la Japonaise Muraoka (57.48) et l’Australienne Fisher (1:08.24) avec un temps de 55.67, soit un nouveau record d’Afrique de la distance. La Mauricienne a également réalisé deux deuxièmes places en concourant face à l’une des grosses pointures de la discipline, en l’occurrence l’Australienne Madison de Rozario sur le 1 500m et 5 000m T54. Sur la première épreuve, Noémi Alphonse a réalisé 3:41.52 contre 3:38.83 à son adversaire et sur la deuxième, la Mauricienne a fait 13:39.44 contre 12:58.69 pour l’Australienne.

 

«Pour notre première sortie de la saison, Noémi a fait de supers chronos ce qui est encourageant pour la suite. Elle était un peu stressée à l’entame de la compétition d’autant qu’on a changé son programme d’entraînement qui comprend un gros volume de travail jusqu’à l’échéance alors qu’elle avait pour habitude d’avoir quelques jours pour souffler en amont. Elle a très bien réagi, face à cette modification, et malgré un vent contraire de 1.5 sur le 100m elle a fait un bon résultat. S’il n’y avait pas ce vent, je pense qu’elle aurait fait encore mieux et avec un fauteuil qui n’est point aérodynamique. Nous allons poursuivre avec les compétitions les jours restants afin de réaliser encore de meilleurs temps en vue d’une qualification Paralympique», commente Jean-Marie Bhugeerathee, l’entraîneur de la jeune femme. 

 

Lors de la journée de samedi, la championne mauricienne a frappé une nouvelle fois en décrochant deux breloques jaunes et en réalisant un deuxième record d’Afrique au
400 m. Elle a une nouvelle fois devancé la Japonaise Muraoka (58.75) et l’Australienne Fisher (1:06.54), pour réaliser un temps de 54.93 et améliorer son record d’Afrique déjà établi  la veille sur le 400m. Noémi Alphonse a également terminé premier sur le 1500m où elle a effectué un chrono de 3:48.79

 

Engagée sur le 100m, elle a fait deuxième, derrière la Japonaise Muraoka (16.71) avec une performance de (16.78). Elle terminera, une nouvelle fois, deuxième, derrière la représentante du pays du Soleil Levant en réalisant 1:58.48 contre 1:58.25 à sa concurrente mais réussi par la même occasion à devancer l’Australienne Madison de Rozario (2:02.05) qui prend la troisième place.

 

Elle sera de nouveau en action aujourd'hui sur le 100m, 800m et 5000m T54.

 

Cette sortie au pays des kangourous s’inscrit dans le cadre de la préparation de la handisportive en vue de plusieurs échéances importantes comme les Championnats du monde et les Jeux Paralympiques de 2024.

 

La sportive, accompagnée de son coach, a mis le cap sur l’Australie, mardi dernier, pour un camp d’entraînement de trois semaines, couplé à plusieurs compétitions à Canberra et Sydney.