• Heathy lunch box : cinq idées de repas à apporter à l’école et au boulot
  • L’enquête sur l’assassinat de Manand Fakhoo non-résolu deux ans plus tard : ses proches entre révolte et incompréhension
  • Boost Your English : la trouvaille linguistique du Dr Wedsha Appadoo-Ramsamy
  • Otite : aïe, pas touche aux oreilles !
  • Résultats du School Certificate : entre réjouissances et tristesse
  • Ilia’s Nails’, une belle adresse trendy dans le paysage de Curepipe
  • Linzy Bacbotte : L’apothéose mauricienne de ses 35 ans de carrière
  • Arianda Desmarais, 11 ans, se fracture le crâne en tombant d’un autobus - Ses parents : «Nous espérons qu’elle s’en sortira sans séquelles graves»
  • Stephan Steward Toussaint, 29 ans, tué pour «une affaire de moeurs» - Stephanie, sa compagne : «On le blâme injustement sans qu’il soit là pour se défendre»
  • Alertes météo : un vent nouveau souffle…

Festival Kreol 2022 : plus modeste et pas que des heureux

Un thème qui s’intitule Nou langaz nou repiblik. En tout cas, la nouvelle édition de ce festival incontournable de décembre devrait faire bouger du monde mais a aussi fait plusieurs mécontents. 

Et de 16 pour ce festival qui s’invite à chaque fin d’année ! Les organisateurs du Festival Kiltir ek Langaz Morisien (anciennement appelé Festival Kreol) ont réuni la presse le jeudi 1er décembre, pour donner des détails sur le programme. Une organisation qui inclut donc plusieurs ministères, comme celui du Tourisme, des Arts et du patrimoine culturel, et celui de l’Autonomisation de la jeunesse, des sports et des loisirs. Le thème de cette année est donc Nou langaz nou repiblik.

 

Le ministre du Tourisme, Steven Obeegadoo, a fait ressortir que, cette année, «le festival est moins étoffé, il a fallu déployer les énergies ailleurs après la crise sanitaire». Si le public devrait répondre présent pour les nombreuses activités en phase de finalisation (voir plus bas), plusieurs artistes, qui ont bossé sur le festival pendant de nombreuses années mais qui n’ont pas eu le contrat pour se produire sur scène pour cette édition 2022, ont poussé leur coup de gueule sur les réseaux sociaux.

 

Du côté des organisateurs, on nous a assuré que «tout s’est fait dans la transparence, avec tout d’abord un appel à candidatures, avec des artistes choisis par un panel et la participation de l’ICAC pour s’assurer qu’il n’y ait pas de favoritisme». Pour le Gran Konser, parmi les artistes retenus, il y a : Alain Ramanisum, Laura Beg, Blakkayo, The Prophecy, Bigg Frankii, Ras Natty Baby, Ras Ninin, Mr Love, Jasmine Toulouse, Mary Jane Gaspard, Maista et plusieurs autres, tous accompagnés par le groupe Otentik Groove.

 

À l’heure où nous mettions sous presse, voici ce qui était prévu ; le programme final n’avait pas encore été finalisé. 

 

Hier : grand concert avec de nombreux artistes, régates et salon culinaire à Mahébourg.

 

Mercredi : grand symposium sur la langue kreol et le kreol morisien, en présence du Premier ministre et de l’équipe d’Arnaud Carpooran, président de la Creole Speaking Union.

 

Samedi 10 décembre : Sware Poezi au Centre Nelson Mandela.

 

Samedi 17 décembre : Konser Nwel à Flic-en-Flac.

 

Aussi prévus : des bals letan lontan dans plusieurs régions de l’île.