• Contaminations à SKC Surat : deux jours tendus…
  • Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal : «C’est une situation bien grave»
  • Plusieurs cas de Covid-19 recensés localement : les Mauriciens sur le qui-vive
  • Man City vs Man United : les faux frères
  • Super League : le GRSE Wanderers en plein suspense
  • Et Ramgoolam qui rit…
  • Ce lundi 8 mars 2021, l’express devient l’express des Femmes
  • Enquête judiciaire : Bonomally, la clé de l’énigme sur la mystérieuse disparition de Kistnen ?
  • Assemblée générale élective du MTC : la survie du club en toile de fond
  • La vie de fashionisto de Patrice

Enquête judiciaire : les troublantes révélations de la boîte mail de Soopramanien Kistnen

Sanjay Karia, le Constituency Clerk du PM et  le caporal Manoovalloo de la MCIT ont été entendus devant le tribunal de Moka durant la semaine écoulée.

Une nouvelle étape importante a été franchie dans cette affaire. Le contenu de la boîte mail de Soopramanien Kistnen, mort dans des circonstances troublantes, a été passé au crible et confirme qu’il y a eu des échanges avec le ministre Yogida Sawmynaden et le Premier ministre Pravind Jugnauth, entre autres personnes évoluant dans la politique…

Rebondissement. Le vendredi 5 février, le contenu de la boîte mail de Soopramanien Kistnen a été produit en cour de Moka par le constable Norbert Manoovalloo, de la Major Crime Investigation Team. Permettant à la magistrate Vidya Mungroo-Jagurnath et à ceux présents en cour dans le cadre de l’enquête judiciaire instituée pour faire la lumière sur les circonstances troublantes entourant la mort de cet ancien activiste du MSM, de comprendre le mécanisme derrière l’attribution de plusieurs gros contrats.

 

Un mail a notamment retenu l’attention. Il s’agit d’un courriel que Yogida Sawmynaden a adressé à Soopramanien Kistnen, directeur de Rainbow Construction Ltd et de Final Cleaning Ltd. Le ministre du Commerce lui a fait une «template letter» le 11 décembre 2019. Six jours plus tard, Soopramanien Kistnen adresse cette lettre au Senior Chief Executive du ministère de l’Éducation concernant l’enregistrement de Final Cleaning Ltd, compagnie spécialisée dans le nettoyage intérieur et extérieur des bâtiments. Le hic, c’est que le Senior Chief Executive du ministère de l’Éducation est le beau-frère du ministre Sawmynaden, soit le frère de son épouse. Il y a eu d’autres échanges de courriers électroniques entre Yogida Sawmynaden et Soopramanien Kistnen. Quatre d’entre eux ont été envoyés pendant la période de confinement.

 

Selon un constable de l’IT Unit de la police, le premier a pour toile de fond le Covid 19 Rapid Test Kit ; le second concerne la Covid 19 Campaign ; le troisième est lié au Transfer of shares d’une compagnie ; alors que le quatrième est, lui, associé à la Registry of Cleaning Campaign. Tous les mails ont été envoyés de l’adresse suivante : yogida@intnet.mu. L’IT Unit de la police confirme qu’il s’agit de l’adresse électronique personnelle du ministre du Commerce.

 

Des mails échangés avec le bureau du Premier ministre ou encore l’étude de Wenda Sawmynaden, l’épouse du ministre Yogida Sawmynaden, ont également surpris ceux présents en cour. Ce qui en ressort ? Soopramanien Kistnen aurait été un intermédiaire important dans l’attribution de plusieurs gros contrats. L’un d’eux concerne le barrage mis en place à St-Félix dans le cadre d’un projet hôtelier qui n’a jamais vu le jour.

 

Rocky Boodhoo, partenaire en affaires de Soopramanien Kistnen, a d’ailleurs adressé un mail à une tierce personne, dans lequel il invite cette dernière à faire le nécessaire au plus vite pour le paiement des travaux effectués en précisant : «He is very close to the PM and Honorable Yogida (they recommend him) please if you can pay him.» Les écrits d’autres protagonistes ont également été cités en cour : ceuxde Shailesh Matooreah, Sanjeeven Permal, Prakash Manthrooa et Miranda Mayor de Pelangi Resorts Holding.

 

Le décryptage de la boîte mail de Soopramanien Kistnen a aussi permis à la police de constater que Soopramanien Kistnen a reçu de l’argent pour de gros contrats. Et qu’il devait recevoir la somme Rs 14 millions en trois tranches. Le jour de sa disparition, l’agent politique se rendait d’ailleurs à La Louise pour récupérer cet argent lorsqu’il a mystérieusement disparu. Sa boîte mail n’a pas encore livré tous ses secrets. L’IT Unit continue son investigation à ce sujet.

 

L’enquête judiciaire se poursuit cette semaine avec la déposition d’autres témoins. L’interrogatoire d’Atmanand Crushma, plus connu comme Aatish, est très attendu. Le fidèle garde du corps de Yogida Sawmynaden devra s’expliquer sur l’affaire dans laquelle le ministre Yogida Sawmynaden aurait nommé la veuve de Soopramanien Kistnen, Simla, comme Constituency Clerk, sans qu’elle ne soit au courant. Selon les «Avengers», ce policier devait se rendre au CCID afin de porter le chapeau dans cette affaire. Il devait dire que c’était lui qui touchait les Rs 15 000 à chaque fin de mois. En retour, il allait obtenir une importante somme d’argent et des contrats.

 

Le Constituency Clerk du Premier ministre, Sanjay Karia, a, pour sa part, affirmé en cour que Yogida Sawmynaden n’avait pas de préposé à ce poste depuis plusieurs années. Les contrats décrochés par le trio Deepak Bonomally, Vinay Appanah et Keshwaree Poonyth intéressent la police. Neetee Nuckched, une hôtesse d’Air Mauritius, est aussi dans le collimateur de la police. Cette dernière aurait décroché un contrat de la STC en mai 2020, alors que sa compagnie a été mise sur pied un mois plus tôt. Les «Avengers» maintiennent la pression dans leur quête de vérité.